vendredi 31 juillet 2015

Mes adresses : Ferme de l'Abérieux, Cordon


Voici un but de balade que d’aller faire un tour à la ferme de l’Abérieux. Autoroute jusqu’à Sallanches et direction Megève, ensuite prendre la direction de Cordon. La signalisation qui est bien faite  vous emmènera jusqu’à la fin d’une route goudronnée où vous pourrez laisser votre véhicule et marcher une dizaine de minutes sur une route avec de la caillasse.  La ferme est recensée dans les « itinéraires des fromages de Savoie » et un havre de paix.


Située sur le chemin du Pont de la Flay, vous ne pourrez pas manquer ce très beau bâtiment après avoir marché dans une forêt. 


Un hangar sur la gauche où les bêtes sont gardées et devant une très belle ferme de pierre et bois avec ses géraniums et bûches parfaitement rangées. Le chien sera là pour vous accueillir tout heureux de voir un peu d’animation…







Les vaches sont en ce moment dans le pré mais rien ne vous empêchera de jeter un œil dans l’étable.
Quelques minutes d’attente car notre très sympathique fermier Albert vaque à d’autres occupations nous rejoint afin d’ouvrir sa petite échoppe. Des produits laitiers issus de 25 vaches de race Tarentaise avec une transformation sur place.  Un personnage d’une très grande gentillesse, passionné et qui n’hésitera pas à vous expliquer comment ses fromages sont fabriqués et surtout de vous faire goûter sa production.



L’Abérieux qui ressemblerait plus ou moins a un reblochon, le fromage blanc réalisé avec du  lait cru, des ferments lactiques et de la présure. Même éléments pour la faisselle fermière.



Deux types de  tommes de Savoie fermières IGP, la première que l’on pourrait appeler classique et la seconde céronnée qui est un fromage qui est volontairement « oublié » en cave, sans brossage de la croûte, pour laisser la temps aux cérons, petits acariens spécifiques des croûtes de fromage, de se développer et de produire leurs arômes typiques de noix et d’épice. La tomme céronnée est affinée au minimum 3 mois dans les caves. Anecdote intéressante, avec le lait d’un seul producteur, le fromage peut avoir deux goûts différents si vieilli dans deux caves différentes.


La croûte très caractéristique est épaisse, de couleur brune à grise, très tourmentée et poudreuse comme de la poussière.


Une spécialité du fromager, le bleu fermier qui est plutôt très rare en Haute-Savoie et qui ressemblerait parfois en fonction de son affinage à un gorgonzola.


D’autres produits comme des yaourts et aussi du fromage pour la raclette. 


Demandez à Albert de pouvoir visiter sa cave à fromage où vous vous pourrez voir tous ces fromages vieillir.
 







 Et derrière, le laboratoire ou les faisselles et fromages blancs sont en train d’égoutter.



Un superbe moment à passer dans sa ferme avec d’excellents produits que l’on peut déguster et évidement acheter.