dimanche 26 juillet 2015

Meşhur Dondurmaci Ali Usta, Istamboul



C’est toujours à Moda, un des quartiers de Kadiköy que l’on trouve l’un des meilleurs glaciers de la ville. « Ali Usta », ce n’est pas un marchand de glace qui aime s’amuser avec le client et leur joue quelques blagues comme l’on peut observer dans la plupart des coins touristiques de la ville. 

Il y a peu de temps, le journal turc « Hürriyet » sélectionna un jury composé de gourmets, d'écrivains en gastronomie et d’amateurs de glaces afin d’identifier les meilleurs glaciers de Turquie. « Ali Usta », est donc le premier glacier de Moda et existe depuis trente ans. L'été le choix des parfums peut atteindre 40 parfums. Menthe, rhum, mure, kaymak le babeurre turc, amande, noix, chocolat, caramel, pistaches et quatre parfums diététiques. Devant le magasin il y a toujours de longues queues d'attente les soirs d'été…la glace préférée étant la « Santa Maria ». 

Ce qui m’a un peu surpris avec ces glaces c’est leur côté quelque peu élastique lorsque l’on en prend une cuillère mais pas du tout présent en bouche. Cette propriété physique inhabituelle permet justement aux glaciers d'Istamboul de tourner en bourrique les touristes comme précédemment mentionné. Il semblerait que l’on utilise souvent deux composantes ; le « salep » qui est une farine blanchâtre  à base de bulbes d’orchidées sauvages qui trouve son origine dans la région de  Kahramanmaraş dans l’Est de la Turquie  et le mastic qui est une gomme provenant de la sève d’un arbuste.

Ces bulbes utilisés pour ce dessert turc unique en son genre le « dondurma »,  proviennent exclusivement des contreforts du plateau anatolien. Certaines espèces du genre « Orchis » seraient particulièrement indiquées pour la confection de la farine d'orchidée, et c'est pendant les mois de printemps et d'été que les villageois ramassent une à une ces paires de bulbes si caractéristiques. Maintenant je ne garantis pas que toutes les glaces de « Ali Usta » utilisent ces ingrédients mais la texture est bien un peu élastique…




On s’arrête donc chez « Ali Usta » comme chez n’importe quel glacier dans le monde et choisi ses parfums soit dans un excellent cornet soit dans un petit pot. Les glaces peuvent être emportées ou consommées sur place soit à dans un intérieur contemporain soit à l’une des tables de la terrasse à même la rue.



Les glaces peuvent être ensuite recouvertes selon ses envies de noisettes ou cacahouètes broyées. Ma glace cerise et griottes fût excellente comme d’ailleurs celle au pistache en cornet. Un endroit où l’on vous servira de manière « classique » de bonnes glaces en ville.