samedi 4 juillet 2015

Lades Menemen, Istamboul



Déjeuner à Istanbul c’est parfois aussi un peu de l’improvisation en fonction du lieu,  de l’heure et de la période dans laquelle on se trouve car par exemple certains établissements n’ouvrent que le soir ou alors à des horaires différents dans la journée. C’est aussi une opportunité de déguster des cuisines que certains qualifient de « rues derrières » comme par exemple l’excellent site de résidents dans la ville appelé « Culinary Backstreets ».  On y trouvera toujours des adresses particulières, très intéressantes et qui ne figurent dans aucun guides car ce sont souvent des cuisines  de quartier, celle que tout le monde mange tous les jours, souvent dans des lieux absents de toute décoration et fréquentés que par les locaux. 

Aujourd’hui nous sommes partis à la découverte des omelettes…. Appelées en turque « Menemen ».  Il s’agit donc d’une omelette à la turque qui est un incontournable de leur cuisine. C'est une recette très simple à réaliser avec des ingrédients très bons marchés. Ce plat à base d’œufs, peut être mélangé avec des tomates, des poivrons et de l’oignon. C’est plutôt assez nourrissant et très généreux en saveurs. On peut bien évidemment ajouter les ingrédients que l’on souhaite, le saucisson turc « suçuk, de la viande hachée, des piments, des courgettes, de l’ail, des épices, etc…

Ici, ce plat est souvent servi au petit-déjeuner tel quel dans la poêle et les convives la déguste en trempant des morceaux de pain directement dans le plat.  Pain acheté d’ailleurs dans la boulangerie voisine.

 


« Lades Menemen » comme le nom l’indique ne sert que principalement ce plat et pas qu’au petit-déjeuner mais tout au long de la journée. Situé dans une rue perpendiculaire à la rue commerçante de Istiklal, vous apercevrez sans problème la devanture car le nom est bien indiqué.

Une salle au rez de chaussée type cantine qui ne désemplit pas tout au long de la journée. Au fond, le coin cuisine où l’on prépare le fameux met.




Il faut s’attarder et observer le patron avec ses piles d’œufs et la manière dont il prépare une à une les omelettes dans des poêles métalliques individuelles sur un feu plutôt fort. En fonction de l’omelette choisie, il y ajoutera les ingrédients nécessaires. Nous en prendrons une avec de la viande grillée et la seconde mélangée. C’est-à-dire, « suçuk », pastrami, fromage, viande hachée et poulet. 



Un coin cuisine absolument incroyable car il y en a partout…


On vous apportera deux énormes morceaux de pain coupés en deux afin de tremper ce dernier dans le plat.


On peut saupoudrer selon ses gouts de piment légèrement salé mis-à-disposition sur la table.




Pour accompagner ce repas, de l’  « ayran », boisson très désaltérante à base de yaourt, d’eau et de sel, servie dans des gobelets métalliques.


On ressort de la content d’avoir pu manger quelques chose de simple mais de très bon et passe simplement payer à l’entrée… Une jolie expérience…