mardi 14 juillet 2015

Vefa Bozacisi, Istamboul



C’est dans un quartier légèrement décentré mais accessible à pied depuis le grand bazar que vous pourrez découvrir une institution d’Istamboul « Vefa Bozacisi » à Vefa. Un autre lieu hors du temps où vous devriez passer un délicieux moment aussi bien gustatif que visuel.

Vefa est un quartier populaire plutôt très agréable, resté authentique, traditionnel et à la fois tranquille et plein de vie. Un quartier où on ressent l’âme d’Istamboul que l’on atteint par de petites ruelles depuis le centre de Fatih. A noter que depuis peu de temps, le nouveau métro s’arrête tout prêt de là à la station de Vezneciler en venant de Taksim ou simplement de Beyoglu.

Le « Boza » est une boisson que l’on déguste généralement en hiver mais que l’on peut tout de même trouver en cette saison. Une boisson qui daterait d’il y a plus de 8000 ans et qui était très appréciée des Ottomans. L’histoire raconte que l’on donnait ce breuvage aux janissaires turcs, l’élite de l'infanterie qui contient un petit degré d'alcool, pour les protéger du froid, qu'ils deviennent plus forts et plus vaillants. Il parait que la boisson traiterait aussi le choléra ! 

C’est une boisson fermentée préparée avec du millet ou du boulgour en Turquie, qui a une apparence opaque et avec une forte valeur nutritive. Pendant la fermentation, de l’acide lactique sera créé. Servie très fraiche dans un verre, elle est saupoudrée de cannelle et l’on y ajoute des pois chiches grillés pour apporter une touche croquante en bouche.




Etonnement certaines personnes aiment ou n’aiment pas mais j’ai plutôt été assez surpris par sa délicatesse et sa gourmandise. Une texture crémeuse, un goût sucré et acide en même temps. Je ne sais pas si celui préparé ici est différent de celui que l’on pourrait trouver ailleurs mais cela me ferait un peu penser (je dis bien un peu….) a une crème citronnée…

Ne soyez pas d’ailleurs surpris d’apprendre que durant tout l'hiver, vous entendrez la voie portante du vendeur de « Boza » crier le nom de son produit aux alentours de 22 heures dans les rues d'Istamboul. En effet, il est là pour vous procurer la boisson la plus ancienne qui existe en Turquie.

Cependant je vous encourage d’aller chez « Vefa Bozacisi » car vous y trouverez ce breuvage toute l’année. Malgré que l’on dise que cela se boive en hiver, je confirme que cela se boit aussi très bien en été. Une institution qui date de 1876 située dans une jolie maison blanche avec de belles fenêtres de bois.



L’intérieur est tout à fait inattendu avec ce décor qui n’a probablement jamais dû changer ; boiseries, faïences bleues turques, et quelques tableaux du vieux Constantinople. Un très beau comptoir sur lequel sont disposés les verres du breuvage que l’on vient chercher auprès de ces distingués messieurs avec leurs petites coiffes sur la tête.







A relever que dans le fond, vous pourrez également demander à goûter ces magnifiques sirops qui sont plutôt rafraichissants. Un premier simplement appelé « sirop », avec une légère fermentation de grains de raisins.

Et un second assez particulier appelé « sirop Ottoman » dans lequel l’on trouvera certaines épices comme le clou de girofle, la cannelle, de l’anis étoilé ou badiane et de la cardamome.


Etonnement, « Vefa Bozacisi » ne fait pas que du « Boza » mais également produit du vinaigre sirupeux de grenade, un fruit d’origine perse que l’on peut consommer en jus ou utiliser les graines dans des desserts ou salades. Appelé en turc « nar ekşisi », il est particulièrement appréciable dans les salades. A noter également que ce condiment est aussi utilisé dans la cuisine libanaise.


Présenté sur de jolis plateaux de bois contre les murs de l’unique pièce où l’on s’assoit pour prendre ce « boza ».




Un de ces endroits d’Istamboul où le temps n’a rien altéré, où l’on découvre des mets ou boissons millénaires, tout ceci servi dans le calme et le respect des traditions.