mardi 22 mai 2018

Bobby Gin, Barcelone


Pour les amateurs de gin, un sympathique bar dans le quartier de Gracia, le « Bobby Gin ». Certes ce n’est pas Barcelone que ce breuvage manque mais ici la particularité c’est que leurs mélanges sont réalisés à partir de différents gins de première qualité et toute une série de saveurs, allant des fleurs aux baies et passant par les épices. Impossible de manquer l’entrée puisque sur les murs quelques affiches encadrées exposent clairement ce que vous y allez trouver.


A l’intérieur un très joli bar où l’on vient prendre quelques cocktails mais il faut savoir que l’établissement propose aussi une restauration pour accompagner les boissons. Ce n’était pas l’objet de notre visite mais sachez qu’une salle au fond permet d’apprécier aussi bien leurs cocktails que de manger.



En fonction des ses envies, vous trouverez une série de cocktails avec diverses marques de Gin et bien entendu avec une certaine variation de prix. Mélanges imaginés par Alberto Pizzarro Actuellement, ce bar fait passer le classique au niveau supérieur avec la série de cocktails appelée GinFonk. Dans ce Gin & Tonic traditionnel, une saveur est ajoutée à la fin en utilisant une garniture comme des fruits, des épices. L’idée consiste à ajouter à la saveur du gin un liquide et des agrumes dans le verre. Un de ces GinFonk affichés à droite du comptoir comprennent par exemple du gin, une liqueur de baies de goji, de l'Aperol, du jus de citron et un tonique aromatisé à l'hibiscus.


Au fond donc, une petite salle qui a été aménagée un peu comme un club britannique avec des faux-semblants tels qu’une bibliothèque. 



La liste des cocktails est très intéressante et ne se limite pas seulement au gin. Par exemple ce Rum Keg à base de rhum, liqueur d’abricots, cordial de fruits de la passion et jus d’ananas.


Plusieurs gins tonic dont un excellent « Lola y Vera » à base de pomme verte et de casia qui est une cannelle chinoise.


La carte des tapas à l’air plutôt sympathique mais pour des heures plus tardives. En tout cas leurs mélanges sont particulièrement audacieux, étudiés et originaux. Le lieu est vraiment très agréable, pouvant s’installer soit au bar soit dans la salle arrière.

lundi 21 mai 2018

Oishii Ramen Street, Barcelone


Sur la « route du ramen » à Barcelone, un établissement très différent de ce que l’on peut attendre généralement de ce type de restaurants car le décor est assez unique dans son genre.  Du nom de « Oishii Ramen Street » qui signifie « la rue des délicieux ramen », à première vue l’entrée de cet établissement non loin de la Plaça Urquinaona ne laisse que peu voir l’intérieur. On voit qu’il y a quelques lampes qui donnent un côté asiatique mais c’est un peu tout.


Une fois à l’intérieur on découvre un décor vraiment unique en son genre. Une reconstitution d’une rue de Tokyo comme si vous y étiez. Une décoration sans être une décoration puisque vous êtes censés être dans la rue ! Un comptoir à l’entrée, face a des tables crées à partir de caisses de bières et tout cela le long d’un mur en brique avec des stores métalliques taggés. On se croirait vraiment à l’extérieur ! Mais le mieux est à venir.




Le restaurant dispose donc de deux espaces: une entrée plus informelle et donnant sur la cuisine pour prendre un plat rapide au bar ou à des tables avec des tabourets fabriqués à partir de caisses et une salle à manger, où vous pouvez même adapter les tables pour les groupes.


Cette seconde salle est une vraie merveille architecturale avec toutes ces enseignes lumineuses, ce mur de fond avec cette très belle geisha. Ici aussi des lumières tamisées, des fenêtres, une impression d’être finalement dans un film tellement c’est réaliste.




Le plus incroyable c’est d’avoir même reproduit un chantier au coin d’un immeuble, encore plus l’impression de se trouver non pas dans un restaurant mais dans une rue au Japon.  Ce n’est pas tout à fait le monde de Walt Disney, mais nous n’en sommes pas loin. Ou encore l’atmosphère d’un film tel que « Blade Runner »




On trouvera une carte avec une demi-douzaine de ramen mais aussi d’autres plats asiatiques ainsi que des entrées. Nous commencerons donc par des gyoza de poulet. Une pâte un peu sèche, manque de souplesse en bouche, la farce manque singulièrement de goût.


Un premier ramen appelé « Tan Tan Ramen ». En préambule il faut se rappeler que bien qu'actuellement le ramen est associée à la cuisine japonaise, la vérité est que doit son origine à l'ancienne chinoise et la base sont des nouilles et soupe. Ensuite les propriétaires de cet établissement sont d’origine chinoise et que ce plat est aussi parfois appelé « Dan Dan Noodle » qui est un plat de nouilles du Sichuan traditionnellement avec du hachis de porc miso, un bouillon de soupe aux piments et au sésame. Le sésame et le piment se combinent pour faire un délicieux bouillon de ramen avec une touche épicée. Le « Tan Tan Ramen » est un peu une fusion entre la nourriture japonaise et chinoise. La recette a évolué et est différente de l'original. Certains ingrédients sont nécessaires tels que le « Takana Zasai » (feuilles de moutarde marinée) et le « Chimajyan » (pâte de sésame chinoise.  Ici il y a un peut trop de bouillon par rapport à la quantité de pâtes, le bouillon est plaisant, on retrouve des graines de sésame en place de la pâte mentionnée ci-dessus. C’est pas tout à fait le traditionnel Tan Tan mais cela reste correct.


Second ramen avec un « Tonkosu ramen ». Le bouillon Tonkotsu devrait être fait avec des os de porc, eau, ail et oignon. On y trouvera du chashu (porc fumé appelé barbecue chinois), un nitamago (œuf dur), de l’algue nori, du daikon (navet allongé japonais) et des légumes de saison. Ici pas de daikon mais entre autres des pousses de soja. On trouvera étonnement du noruto qui n’est pas un classique dans ce ramen, sorte de surimi de poisson avec une spirale rose à l’intérieur. Aussi du menma, condiment réalisé avec des pousses de bambou fermentées. Le bouillon est laiteux comme il se doit car réalisé avec de la moelle.  Ce deuxième bouillon n’est pas mal mais il lui manque le punch nécessaire.



La ou cela se gâte c’est avec les dim sum qui auraient pu être servis avant mais qui arrivent en même temps que les soupes, des dim sum. Des hakao à la langoustine dont la pâte est beaucoup trop épaisse et des xiumai à la viande et crevettes. Ceux-ci sont complètement spongieux avec un goût tout droit de raviolis chinois congelés de supermarché. Du dim sum vraiment bas de gamme.


Si l’on fait exception des entrées, les ramen sont corrects mais peut-être aussi un peu fusion car pas tout à fait japonais, ce qui n’est pas un problème en soi si l’on connait l’histoire de ce plat. La décoration est vraiment superbe, le lieu différent et ne laissera personne indifférent.

dimanche 20 mai 2018

El Maravillas, Barcelone


Coin de Barcelone que je ne connaissais pas trop bien que les Corts et qui m’amène sur une très jolie place appelée de la Concordia. Un spectacle non loin de là et une réservation assez tardive dans ce lieu qui laisse les cuisines ouvertes jusque 22 :30 ou même plus, en tout cas le weekend. Un petit établissement appelé « El Maravillas » sur cette place avec surement une très agréable terrasse l’été. Un endroit pour prendre un verre, du vin et accompagner le tout de tapas. On peut se demander d’où vient le nom de cet établissement et comprendre que par le passé, ce fût un sanctuaire ou musée pour les fanatiques du joueur de l’équipe de football du Brésil, Romário da Souza Faria. A l’époque, l’endroit était décoré avec d’innombrables photos autour du personnage, ce qui n’est plus complètement le cas aujourd’hui.


Considéré comme étant de loin le meilleur bar des Corts, vous pourrez probablement constater que l’intérieur est des plus charmant, petit et nécessite une réservation car le nombre de tables hautes est assez restreint. Vous pouvez choisir entre les tables de la salle à manger, d'autres tables hautes dans la zone la plus proche du bar ou la terrasse qui promet de devenir l'une des plus demandées quand le beau temps sera là.


Le bar est plutôt unique sans son genre, une vraie réussite esthétique avec son côté presqu’un peu baroque, ses lumières rouges le long de la parois, les éclairages du plafond camouflés derrière une série de petits paniers.


Quelques tables basses donc au fond et d’autres à mi-hauteur, sol hydraulique, étagères avec des bouteilles, des structures boisées blanches. Il y a vraiment beaucoup d’idées dans cette décoration très étudiées. On trouvera un public assez varié, des clients fidèles, de jeunes couples et a ce jour aucun touriste. « El Maravillas » joue avec une magnifique carte des vins, mais est également spécialisée dans les cocktails. Comme nous sommes venus pour dîner, cela sera plutôt du vin et un assortiment de petits plats a se partager. Carte assez simple sans trop de surprises mais des classiques que l’on apprécie toujours.





Le pain à la tomate ici est particulièrement bon car le pain est de qualité et la tomate pas aqueuse, l’huile d'olive a du goût.


Une fraiche et légère salade d’épinards, feta, tomates séchées et noix. Nous trouverons aussi une fine compote d’oignons caramélisés ainsi que des pignons.


Un classique catalan avec des boulettes de la maison aux seiches. Le terre et mer avec de la viande bœuf et porc, la seiche intégrée et une sauce à base de tomates. Le goût de la seiche est un peu plus puissant que dans d’autres endroits.


Deux plats assez identiques, courants en Espagne, des pommes de terre avec des œufs- Les premières, les pommes de terre à la soubressade, saucisse majorquine. On casse les œufs poêlés, puis mélange le tout.


Seconde variation, des pommes de terre avec du jambon nourri au gland. Même approche et tout deux gourmands.


D’excellentes joues de bœuf confites cuites dans leur propre jus, servi avec une réduction de porto.


Et pour terminer, un très joli plateau de fromages fermiers.


Pour les desserts, un Recuit de Drap de Jafre. Fromage type mato, un produit très frais, puisque le lait des chèvres est versé le matin et ensuite travaillé pour le faire cette préparation. On y associera aussi du miel.


Un flan de mato, donc flan classique mais réalisé avec ce fromage blanc. Le goût est un peu plus puissant que le flan traditionnel.


Le choix des vins se concentra sir la région avec très bon Priorat Loidana 2016, produit à partir de jeunes vignes de Garnacha, Cariñena et une légère touche de Cabernet Sauvignon ; vin  cultivé de manière écologique et en appliquant les principes de l'agriculture biodynamique.


« El Maravillas » est un endroit charmant presqu’un peu rétro avec une terrasse l’été sur la Plaza de la Concordia, où vous pourrez profiter de l'atmosphère agréable, déguster un bon vin, des cocktails exécutés à la perfection et apprécier de bons tapas.

El Tap, Barcelone


Quartier où je n’ai pas souvent l’occasion de venir et me voici avant un spectacle à la recherche d’un lieu pour prendre l’apéritif. Eh bien voici un très agréable endroit que l’on peut classer entre brasserie, bar, café, gastropub, bref un peu tout à la fois. Non loin donc du centre commercial L’Illa, vous ne maquerez pas la devanture dans la rue Constança.

On y vient à tout moment car on y trouve une superbe atmosphère, ce qui explique aussi pourquoi c’est souvent plein et impossible d’y trouver une place. Une décoration soignée, un endroit idéal pour prendre un café tranquille en lisant le journal la journée, pour un bon moment après le travail, même pour manger quelque chose.


Entrée plutôt moderne d’un immeuble avec une décoration de rue qui donne vraiment l’envie d’entrer ; cactus, siphons dans une caisse, petite table et tabourets pour les fumeurs.


On y vient également pour sa large gamme de bières artisanales internationales ou locales qui d’ailleurs est affichée sur le mur en entrant.


Un intérieur au ton blanc, certains coins sont boisés dont le bar où là encore on pourra trouver la liste des bières artisanales du jour, quelques lampes au plafond dans ce style très contemporain de Barcelone.



Dans un coin, un canapé en cuir à côté de la fenêtre donnant presque l’impression de se trouver chez des particuliers.


De l’autre côté, une banquette avec une série de tables plus pour un repas ou lorsque l’on est à plusieurs.


Cela sera au bar que nous nous asseyons pour à la base pour prendre une bière et grignoter quelque chose.



Une premium pils la Pirata et une Big Sussy Lager de Montsent.


Et on ne peut s’empêcher de prendre leur « bravas » qui sont ici particulièrement très bonnes. Rôties et dorées accompagnées de deux très bonnes sauces dont la pimentée bien meilleure que dans beaucoup d’endroits.


Une adresse à ne pas manquer si vous êtes dans le coin, a quelques minutes de ce centre commercial, où l’on peut passer un très agréable moment avec d’excellentes bières et une série de très bon tapas ou petites assiettes.