vendredi 12 octobre 2018

La Cuina d'en Garriga, Barcelone


Cela faisait un moment que je souhaitais venir dans cet établissement, il y a probablement plus d’une année d’ailleurs. Etant à la recherche de table qui proposent de bons produits plutôt que de lassants effets d’assiettes… la table de Helena Garriga me sembla être une parfaite destination pour un repas en soirée.


Créée il y a sept ans comme une simple épicerie gastronomique vendant divers articles de base et des produits frais, « La Cuina D'en Garriga » est devenue un temple pour les denrées de première qualité de la Catalogne, ainsi que de diverses régions d'Espagne, d'Italie, de France et au-delà, maintenant également un restaurant avec des mets soignés. Entrée donc dans un espace de vente qui se prolonge en salles de restaurants.


Mais avant de s’annoncer à l’hôtesse, on passera un moment à admirer par exemple les objets anciens qui se trouvent sur le comptoir à l’entrée tels que des machines à découper ou des balances de chez Berkel.



Une atmosphère très conviviale, un décor absolument unique et magnifique qui rappelle en même temps une cuisine, une échoppe, un atelier à l’apparence industrielle, quelque chose à mi-chemin avec ce que l’on pourrait trouver à Brooklyn et le sud, le pourtour méditerranéen. Etagères avec des bocaux, des bouteilles, des conserves ; d’ancienne gravures ou plaques d’étain avec des marques historiques amplifient le côté un peu magique du lieu.




Vous remarquerez que le lieu est plein de siphons « vintage », certains sont des objets de collection, d’autres à la vente. D’après ce que j’ai compris, dans le passé, la famille Garriga avait une usine de ces siphons qui bien entendu portaient leur nom. A l’origine Agustí Garriga créa à Paris le siphon pour l'eau gazéifiée, afin de l’utiliser comme un outil capable de réduire la digestion lourde. Pharmacien de profession, cet homme a partagé sa grande découverte à Gérone. C'est ainsi que commence l'histoire nostalgique des siphons et de la famille Garriga, un symbole donc dans cet établissement.



Au fond, une grande table pour un groupe, parfait pour un dîner intime, mais assurez-vous de la réserver à l'avance.




Ce qui est également impressionnant, ce sont ces grands frigos dans lesquels sont exposés fromages et autres aliments.


Et sur la gauche, une autre salle qui mène au second restaurant attenant, avec ici des parois noires et toute une série de photos noir et blanc encadrées.




Ici, le bon goût règne dans tous les sens et la restauration se voulait à la base assez locale et plutôt Catalane. Mais on trouvera ce soir une cuisine espagnole finement teintée d’influences méditerranéennes, principalement italiennes avec quelques clins d’oeils « à la mode » puisque l’on trouve sur la carte quelques plats soit influencés par l’Asie ou l’Amérique latine. Ce qui aussi est assez clair ; au cœur de leur cuisine, c’est le produit. Tout ce qui sort de cuisine vient de très bons fournisseurs qui sont souvent de proximité ou réputés. Par exemple les anchois sont de Santoña, ville située en Cantabrie, reconnue en Espagne pour la qualité de ses conserves élaborées avec les produits de la pêche maritime. Capturés au printemps dans les eaux du golfe de Gascogne, la méthode de production est entièrement traditionnelle. Les saucisses viennent de l’excellent Cal Rovira, de la burrata des Pouilles, ainsi de suite. Sur cette carte donc, pas vraiment de plats très élaborés mais plutôt des classiques revisités avec de bons produits. Les prix sont évidemment légèrement plus élevés que normalement mais il ne faut surtout pas oublier qu’ici le produit de base est plus cher car de meilleure qualité !


Je me jure à chaque fois que je ne m’y reprendrai plus, mais je fini néanmoins à reprendre les patatas bravas avec ici la sauce Sifo. Je ne sais combien d’articles j’ai pu lire sur les « meilleures bravas de Barcelone »… Honnêtement il faudra un jour m’expliquer quels en sont les critères car finalement c’est une affaire de goût. J’apprécie la pomme de terre croustillante à l’extérieure mais moelleuse au centre, une sauce pimentée et bien pimentée…, l’aïoli à côté et non pas mélangé…Bref…chacun ses critères. Ici j’ai trouvé que la pomme de terre manquait un peu de croustillant et un peu grasse, les sauces de qualité. L’explication est simple, les pommes de terre sont coupées a l’avance, conservées dans des bacs avec de l’eau. On doit savoir qu’à la longue, cela transforme le produit.


Second plat avec une escalivada bio du jardin de St Viçenc avec du filet de thon Zallo, mayonnaise « maison » et tapenade. Plat typiquement catalan et présent dans la gastronomie d'autres régions espagnoles telles que Valence, Región de Murcia et Aragón. Il se compose de légumes rôtis : aubergines, poivrons, oignons et tomates. Ici joliment dressé sur une assiette noire qui met le tout en valeur, la mayonnaise est de qualité, un peu coulante. Le thon Zallo est un produit luxueux qui à un goût et délicatesse au palais incomparable, cependant noyé dans la mayonnaise, j’ai presque envie de dire que c’est un peu dommage. Mais dans la globalité c’est une belle assiette.



On notera que la vaisselle est des plus locale et en parfaite harmonie avec le décor et l’esprit de la maison puisque nous dinons avec des couteaux catalans de chez Pallares.


Nous poursuivons avec un excellent secreto de porc ibérique cuit à basse température pendant 12 heures. Simplement tranché et présenté sur quelques légumes grillés.



Notre poisson préféré avec une impeccable raie au beurre noir avec également de l’ail et quelques aménagements dans ce beurre afin de le colorer et lui donner une saveur un peu plus relevée.


Avec ce repas un Blanc del Terrer 2016, vin avec des notes fruitées, minéral, structure onctueuse typique du vieillissement sur lies et du sol calcaire des vignes.


Il me semble tout d’abord que l’adresse est principalement remarquable pour son approche, son concept, le décor qui est assez unique en son genre et la qualité des produits qui est incontestable. La carte est assez standard, les plats cuisinés sont plaisants mais il manque quand même le petit plus qui fait la différence. C’est une adresse qui permet de passer un excellent moment en découvrant quelques classiques culinaires de la région, lorsque l’on n’est pas habitué à ce genre de cuisine.