jeudi 18 juillet 2019

Bar Central, Barcelone


Une vraie oasis en plein centre de Barcelone, plus précisément dans le Raval et qui n’est à ce jour que découverte par le bouche-à-oreille, ouverte depuis le mois de mai. Un nom qui n’est pas forcément des plus clair car certains appellent l’endroit « barcentral », « Bar Central » et encore « Bar de la Central ». Dans tous les cas n’a rien avoir avec le bar du même nom et qui se trouve dans le marché de la Boqueria. En réalité il s’agit d’une annexe d’une très belle librairie elle appelée « La Central del Raval », dans ce qui était une église, dont une réhabilitation minutieuse de ses espaces a été faite, telle que la crypte, qui abrite maintenant les offres éditoriales.




Ce nouveau bar donc peut-être accédé soit par l’intérieur de cette librairie ou alors encore mieux, en prenant la petite rue juste en face de « Dos Palillos ». Récemment ouverte, cette adresse est due à l’association des réputés « Satan’s Coffee Co. » qui comme on le comprend aisément est un lieu où l’on prend de délicieux cafés et autres collations, puis Stefano Colombo du très connu restaurant italien « Xemei ». Tout deux dirigent donc la cafétéria de cette librairie.


Ce qu’il faut savoir c’est que celle-ci se trouve dans les jardins de la Casa de la Misericordia, à l’origine un espace ecclésiastique fermé depuis quelque temps et qui était la maison du prêtre décédé il y a environ trois ans. Une adresse en libre-service, qui dispose d’un jardin intérieur, divisé en deux parties et que l’on accède par une porte en ensuite sa petite allée.


Une pergola, des fleurs, des plantes qui semblent aussi être là pour la vente et qui viendraient de « Estudio Sauvage », une fontaine avec des poissons ; immédiatement on se sent transportés dans un tout autre univers. Un calme vraiment monastique et envoutant.




Un patio principal dans une structure gothique avec des palmiers et des orangers, qui amènent beaucoup de fraicheur et de charme à l’ensemble, une série de tables sur le gravier et partout plein de fleurs. Une vraie oasis urbaine qui propose petits déjeuners, lunch et boissons tout au long de la journée et où l’on peut lire un bon livre, savourer un bon café avec quelques bons produits.


Une maison dans laquelle on ira chercher boissons et snacks, joliment rénovée dans les tons bleus, on attendra quelques instants derrière le comptoir pour passer commande.




La carte propose un mélange de mets du café mentionné ci-dessus mais on peut aussi prendre comme l’on dit…le vermouth... Des casse-croûtes, des salades, des tapas, des sandwichs, avec le standard de qualité qui caractérise les produits et le savoir-faire des directeurs. Des sandwichs aujourd’hui au jambon ibérique accompagné de bière à la pression.




Puis le traditionnel accompagnement du vermouth, avec des chips, de la sauce genre Espinaler, des olives et quelques piments piparras.


Et cela n’est pas tout, vous pourrez également vous trouver à l’intérieur ou dans un autre plus petit patio de l’autre côté de la maison avec parasols et bien entendu chaises et tables.





Un jardin privilégié, un lieu probablement unique ou rare, définitivement la plus belle terrasse du Raval.

lundi 15 juillet 2019

El Martinet, Barcelone


Pas facile de trouver un bon établissement ouvert le dimanche soir alors pourquoi ne pas essayer d’aller chez « El Martinet » à quelques mètres de la Plaza de Cataluña qui propose une vaste sélection de tapas et de petits plats qui parait-il satisfait tout un chacun. Le genre d’endroit où l’on vient en couple, en famille et entre amis.  Une cuisine plutôt traditionnelle avec des plats simples, sans prétention et de bonne facture. Pour les sceptiques, tout est affiché à l’entrée sur deux ardoises.


Une entrée par bien entendu le bar qui se prolonge avec une grande salle mais tout de même la possibilité de rester prêt de l’entrée pour une collation et quelques tapas au comptoir.




L'ensemble de l'établissement est décoré dans un cadre informel, élégant et très moderne, avec des plafonds et des murs industriels dominés par la brique, le bois, avec de grandes peintures murales représentant des scènes de mer et avec des banquettes confortables revêtues de cuir sur les côtés. Les lumières sont bien étudiées et créent une certaine ambiance. Un espace parfait pour des événements ou repas de groupes.




Une carte bien méditerranéenne avec une large sélection de plats mais également les suggestions du jour. Rien de farfelus, juste les plats que l’on connait mais qui au vu de ce qui circule entre les tables semblent être très appétissants. Par exemple dans les suggestions du jour, d’impeccables palourdes sautées dans leur eau de cuisson. Probable ajout d’un peu de vin blanc et puis de la ciboulette. Produit impeccablement cuisiné.


Autre met assez classique et lui aussi vraiment gouteux, le ragoût de merlu et langoustines. Enfin, plutôt une casserole avec un mélange de poisson, moules et ces langoustines, dans un bouillon équilibré et parfumé.


Puis un riz. Le riz noir à la seiche, petites crevettes et coques. Cuisson précise, saveur puissante de l’encre les crustacés juste snackés comme il le faut.


Un petit blanc sans histoire pour accompagner, un Can Pixa Blanc du Pénedes.


Une adresse très appréciable pour savourer quelques plats classiques bien réalisés dans un cadre rafraichissant et propice aux repas à plusieurs, où tout le monde trouvera son compte.

samedi 13 juillet 2019

Sasha Bar 1968, Barcelone


Si vous recherchez un lieu avec de l’atmosphère, un décor différent, une ambiance décontractée, pas ou peu de touristes, une cuisine décomplexée avec de l’originalité contenue, des cocktails de bonne facture, un service efficace et le tout dans un quartier que l’on appréciera aussi pour son authenticité, cela sera surement ici que vous viendrez. Il faut relever qu’en général, les quartiers de Sant Antoni et de Poble Nou ont depuis un certain temps commencés à prendre de l’élan, de même que Poble Sec, où ont commencé à s’ouvrir un certain nombre de cafés, bars et restaurants branchés. 




Le nom de ce bar et bien entendu restaurant correspondrait au nom de l'animal de compagnie et l'année de naissance de la propriétaire de l’établissement qui serait née en 1968 à Solnechnogorsk, ville de Russie. Maintenant tenu par son fils Leo qui est aussi mixologue !




Une adresse d’une certaine taille et plutôt original, avec une pièce spacieuse avec de hauts plafonds et une grande terrasse sur laquelle vous pourrez aussi bien prendre un verre que de manger. Tonneaux, peintures modernes, objets de décoration provenant de probables marchés aux puces ou brocanteurs ainsi que quelques plantes.




L'intérieur du restaurant est plongé dans une agréable pénombre, est décoré dans le style de l'éclectisme total, des affiches militaires, avec un beau mobilier vintage et de petits objets dans le style du kitsch, des étagères avec de vieux livres, de vieux meubles, des siphons et plein d’objets assez hétéroclites. Vous pouvez trouver un coin pour une conversation intime ou un dîner romantique ; ou alors un repas entre amis derrière une plus grande table et dans un coin plus éclairé.


Une atmosphère agréable et enveloppante, une décoration qui mélange donc les éléments les plus avant-gardistes et élégants avec les éléments typiques des bodegas du quartier. Chaque coin a quelque chose de charmant et s'adapte à toutes les occasions. Dans un des côtés, le long bar derrière lequel sont concoctés les cocktails qui ont une certaine réputation.


Un menu qui combine une cuisine fusion brute (bien qu'ils aient une série de plats chauds) avec un bar à cocktails créatif, voluptueux et sensuel qui représente à peu près tous les coins du monde. Une carte de créations qui ravira les amateurs de plats de poisson cru type ceviche ou sashimi, des carpaccios, des tatakis, mais aussi de plus classiques mets tels que nachos et autres plats plus sophistiqués. En fait on peut y venir en approchant ce repas de plusieurs manières, soit en mangeant ce que l’on trouve de fusion un peu partout ailleurs ou alors en étudiant bien la carte qui regorge de petits plats bien sympathiques et différents. Un concept culinaire, qui se traduit par une « cuisine sans règles », où le produit local et préparé avec des recettes de cuisine internationales.

Donc pourquoi ne pas démarrer avec un plat plutôt péruvien qui se trouve être un ceviche de maigre au lait de tigre au piment aji. Servi dans beaucoup d’endroits, mais celui-ci est particulièrement équilibré en acidité, piment et autres assaisonnements. On retrouvera le poisson de première fraicheur découpé en cubes, le lait de tigre, de l’oignon rouge, des graines de maïs torréfiées, de la coriandre et le piment rouge.


Un magnifique et délicieux carpaccio de langoustines avec une sauce romesco et de la grenade. Un peu surprenant de retrouver cette sauce catalane mais celle-ci est juste déposée en pointes et ne couvrent pas l’ensemble. La langoustine crue est délicieuse, on appréciera les petits dés de tomate, l’oignon fane, le coté doux et acide de la grenade.


Changement de registre avec leur classique tartare de filet de bœuf apprêtée avec une mayonnaise à base de sauce soja et œufs de perdrix. Coupé au couteau, un assaisonnement équilibré que l’on complète avec l’œuf qui rend le tout encore plus onctueux et presque crémeux en bouche. Oignon rouge et cornichons identifiés.



Un plat vraiment jubilatoire avec ces raviolis réalisés avec de la pâte won ton, farcis à la queue de bœuf et consommé ou plutôt jus de cuisson. On ne tombe pas vraiment dans de l’asiatique mais plutôt un plat légèrement inspiré de cuisine française, parfaitement maitrisé avec une farce parfumée et une sauce vraiment puissante en saveur et équilibrée.


Dernier surprenant plat avec une manière peu habituelle de cuire ce produit, du secreto Ibérique cuit à basse température, avec des pommes de terre sautées et mojo picon. Généralement cuit à la plancha et bien grillé, mais là, la viande est fondante, légèrement assaisonnée de piment doux. On appréciera la sauce des iles canarie, qui comprend toujours de l’ail, de l’huile, du sel, du vinaigre, du poivre et du cumin .


Bien entendu une belle série de cocktails pour les amateurs. Pas trop axé « sucre » avec un repas salé, cela sera une Michelada avec évidemment bière légère, jus de tomate, sel de Shisho au piment, sauce secrète et piment chipotle.


Des prix ajustés, une ambiance qui est informelle et chaleureuse, un lieu ce qui, à mon avis, représente très bien l'essence de ce Poble Sec que les gens recherchent lorsqu'ils choisissent le quartier pour dîner.  On ne peut qu’apprécier ce décor vintage et l’agitation informelle du lieu. Beaucoup viennent dîner ici pour cette cuisine variée, originale et veillent tard le soir en écoutant de la musique douce en continuant avec des cocktails.

mardi 9 juillet 2019

Garage Bar, Barcelone


Sympathique bar à vin que celui-ci qui est si je comprends bien sponsorisé par la Foire Vella Terra. Vella Terra n’est pas seulement une foire car c’est bien plus, c’est aussi une plate-forme où les associations, les PME et les personnes liées à la viticulture durable peuvent être accueillies : permaculture et restauration responsable en ville. Les relations sont favorisées à la fois le jour du salon et tout au long de l’année par le biais de conférences, réunions et présentations. C’est donc dans ce bar à vin de Sant Antoni que vous pourrez tout d’abord venir déguster certains de ces vins et également grignoter quelques tapas.




Mais ce samedi, c’est une journée un peu particulière car il y a dégustation et sur réservation. Fréquemment, des vignerons viennent présenter leurs vins pour peut-être une quinzaine de personnes et dans un local à l’arrière du bar.  On patientera donc devant l’établissement car cette dégustation se passe entre 12 :30 et 13 :30 avec un vigneron du Penedes, Joan Rubio du Celler Tiques.



Un très joli bar avec une série de tables en bois, plafond avec poutres, peintures sur les murs et un comptoir comme dans tous les bars. Sur le mur une ardoise avec les vins ouverts du moment et Stefano Fraternali le directeur, sommelier et fondateur de Vella Terra, pariant sur des vins de caractère, engagés pour l'environnement, sans autre ingrédient que le raisin et venant de petits artisans du vignoble, dans sa totalité assistants à la foire.




Puis au fond de la salle, les quelques tables pour quelques tapas en dégustant un ou plusieurs vins, les murs sont bien évidemment décorés avec des rangées de bouteilles.


Puis cette salle à l’arrière ou plutôt entrepôt où aura lieu la dégustation. On saura que les vins naturels reposent sur une intervention humaine minimale tout au long du processus : à la fois dans le vignoble, dans l'élaboration et dans le vieillissement. En d'autres termes, pratiquement, laissez le vin « être fait seul », ce qui de permettre au vin de s’exprimer avec ses caractéristiques propres. Les vins naturels sont faciles à détecter: ils ont tendance à être plus aromatiques, plus troubles, plus acides et plus conformes au goût réel du raisin que les vins traditionnels. 



Un excellent moment qui nous permettra d’apprécier un vigneron de la région. La carte des vins du bar contient donc des vins sans sulfites ajoutés, cultivés de manière respectueuse avec l'environnement, uniques et attachés à leur environnement et au reste des producteurs avec plus de 70 références de vins de multiples régions et pays d'Europe, selon avec sa philosophie gastronomique de la nourriture sans additifs.