dimanche 18 décembre 2016

Le Pot à Fu, Bellegarde-sur-Valserine




Toujours une valeur sûre notre « Pot a Fu » de Bellegarde-sur-Valserine avec sa cuisine canaille plutôt difficile à trouver dans la région Genevoise. Certes quelques kilomètres mais l’autoroute facilite le déplacement, le parking juste en face du restaurant est bien pratique. J’apprécie vraiment son décor intérieur, son accueil de la patronne toujours charmant, son mari avec un peu le sourire au coin des lèvres qui prépare le tartare en salle. On y vient et l’on y revient car tout est toujours très bien cuisiné et chaque visite fut un réel bon moment.



Comme d’accoutumée, tout se trouve affiché sur des ardoises le long des murs. Que cela soit les mets d’un côté, les desserts et les vins d’un autre, on trouvera toujours son bonheur.


 

En fonction des saisons et des ingrédients on y trouvera des plats différents mais les classiques sont là et tant mieux. Ce qui attire notre œil, c’est tout d’abord ce foie gras qui peut aussi être commandé et emporté pour les fêtes. Egalement en entrée si souhaité. Mais aussi les ris de veau, le boudin aux pommes, le canard et bien d’autres plats roboratifs.


Comme à chaque fois, une sélection des vins du moment qui sont toujours assez bien choisis et a des prix raisonnables. Bouteilles exposées sur la table de l’entrée, ce qui donne un peu l’impression de se trouver dans un lieu de fête qui se prépare.


Si vous souhaitez déguster un très bon tartare avec des frites maison, cela bien ici. Le patron est toujours en salle pour le préparer devant vous et à chaque fois celui-ci est délicieux.


Aujourd’hui cela sera une salade de chèvre chaud au miel. On me dira que c’est plutôt basique mais ici le fromage est très bon, coulant, la tranche de pain grillée, la salade fraiche avec une bonne sauce.


L’œuf en meurette est très bon avec une sauce au vin bien onctueuse et parfumée, des oignons grelots, des lardons et champignons comme il se doit. L’œuf a une cuisson parfaite.


Le foie gras maison généreusement servi est excellent avec juste ce qu’il faut d’assaisonnement, légèrement doux, encore un peu rosé, servi avec du pain grillé. Parmi les meilleurs mangés dans la région.


En plat principal, un confit de canard maison servi avec du gratin de pommes de terre ainsi qu’une platée de légumes poêlés. A nouveau on fait mouche avec un plat parfaitement cuisiné et gourmand.


Les ris de veau sont impeccables, en sauce crème avec des morilles et accompagné comme le confit avec gratin et légumes tels que carottes et courgettes.


Un peu moins convaincus par la quenelle de brochet qui est à notre goût trop compacte, manque de légèreté et un peu de sauce.


Le baba au rhum au dessert est une vraie merveille pour les amateurs de cette douceur. Imbibé avec un sirop de sucre et accompagné de crème fouettée.


Le patron laissera la bouteille de rhum sur la table pour l’arroser. Plutôt d’ailleurs carafe que bouteille…


La crème brulée à la fleur de sel sera elle aussi très réussie.


Et avec ce repas un agréable vin du Languedoc de Gérard Bertrand Grès de Montpellier 2013 à base de syrah et grenache.


Toujours une superbe adresse où l’on mange une cuisine très gourmande, avec de bons produits, des cuissons classiques, des assiettes généreuses et tout ceci dans une bonne humeur et un décor de vieux bistrot. Toujours l’une de mes adresses préférées de la région.