samedi 17 décembre 2016

Etapes, Barcelone




Voici une très sympathique adresse que cette « Etapes ». Pas facile de classer ce type d’établissement qui au mieux se positionne entre le gastronomique ou peut-être même de bistronomique. Un restaurant avec une cuisine catalane et méditerranéenne, situé dans l’Eixample qui vous surprendra et dont les tarifs sont en plus très raisonnable compte tenu de la qualité de ce que l’on trouve dans les assiettes, qui si je ne me trompe pas a reçu un bib gourmand.




Un intérieur moderne, une ambiance assez informelle. Bois, métal, verre transparent, le décor est agréable, cette salle en longueur a tout pour plaire pour passer une très bonne soirée un peu loin de la cohue de certains établissements.



Le menu du chef pour la table complète est tarifé à 60 euros avec six plats, eau et pain compris. Une succession de plats catalan, méditerranéens mais tout de même avec cette légère influence omniprésente ces temps-ci et peut-être encore plus à Barcelone avec le japon ou simplement l’Asie. Tout semble excellent et gourmand.

Le repas commence avec l’incontournable pain à la tomate mais ici le pain est excellent et la tomate juste comme on peut l’espérer, à savoir parfumée et non aqueuse.


Une légère mise en bouche dont malheureusement je ne me rappelle plus la composante principale avec sur le dessus un crumble.


Une première entrée très gouteuse avec un tartare de crevette rouge et son essence. Crevette évidement crue associée à une crème en dessous réalisée avec le corail du crustacé. Ce qui est bien équilibrée car la crevette est douce en bouche mais la sauce très marine.


Suivi d’un tataki de thon, tartare de tomate, avocat, mayonnaise au wasabi et soja. Parfaitement découpé et snacké à la seconde. Le tout est joliment déposé sur les ingrédients susmentionnés.  Le soja en sauce est étonnement travaillé en gelée. Vraiment une belle assiette.


Nous passerons a un plat plus classique et très gourmand comme le ravioli de canard à la crème de foie et orange confite. Une fine pâte type ravioli chinois avec une farce de canard, la sauce crème légèrement parfumée au foie gras, quelques œufs de poisson et des zestes d’orange.


Très emballé par le riz au homard et trompettes de la mort. Certes un plat plus traditionnel mais parfaitement exécuté avec une pointe d’originalité. Le riz bomba est cuit à la perfection, le fond de sauce est divin, le homard cuit comme il se doit, et l’ajout de ce champignon amène une saveur assez inattendue mais s’harmonise parfaitement avec le reste.


Pour terminer les plats chauds, un merveilleux cochon de lait désossé et croustillant en sauce. Vraiment le genre de plat que l’on ne peut qu’apprécier tellement la chaire fond dans la bouche et les saveurs sont gourmandes. Intéressante association avec ces petits pickles pour une touche vinaigrée dans l’assiette.



En dessert une surprise au chocolat, qui est une série de composants chocolatés avec mousse, glace, ganache et feuilles de chocolats.


Et toujours un excellent Terra Remota Camino 2013 Marc & Emma Bournazeau, classique vin Catalan dont je ne me lasse pas.


Une très belle adresse, une surprise car on ne s’attendrait pas à autant de précision dans les goûts et les saveurs. On passe de cuisine légère à une cuisine plus catalane sans aucun problème. Grandement recommandé.