samedi 17 décembre 2016

Fabrica Moritz, Barcelone




La « Fabrica Moritz » c’est un lieu vraiment très spécial car c’est ici que la bière fut conçue et brassée au tout début du 19ème siècle. Un bâtiment qui appartient à la famille Moritz et que l’on ne peut pas manquer dans le quartier du Raval mais plutôt au sud de l’Eixample. Que l’on ne peut pas manquer car cet immeuble est illuminé de « M » correspondant au signe de la marque. Ouvert depuis 2011, transformé en un bar à tapas moderne, le lieu semble grandement plaire au public barcelonais. Il a fallu plusieurs dizaines de millions d’euros pour cette rénovation qui consiste à associer restaurant, bar à tapas, boulangerie et boutique de souvenir.



Certes c’est un endroit différent, complètement modernisé et dont la structure intérieure est vraiment très réussie car on peut remarquer que certaines structures anciennes ont été conservées, le sol à certains endroits semble être d’époque, le sous-sol expose des machines à brasser. Cependant le rez de chaussée est quelque part un peu bruyant, ressemble quelque part un peu à une cantine, encore que cela soit une question de goût et aussi le fait que lorsque je viens à Barcelone, je préfère des lieux avec un peu plus d’intimité et de charme.







Celles et ceux qui viennent pour manger devront faire une file et attendre un certain temps avant d’être placé à une table avec un certain passage. Les autres venus prendre un verre pourront se diriger vers l’un des grands comptoirs.


Plusieurs salles avec des murs de briques, un sol d’origine et des lumières ou plafonniers très modernes. Les tables plutôt communautaires sont assez espacées, mais le tout a quand même un côté un peu cantine. Lumières vives, matériaux bruts, l’architecte responsable de cette rénovation est le français Jean Nouvel.

Le service est savamment orchestré mais le tout est quand même un peu robotisé.

Ce soir nous ne sommes pas venus pour diner mais pour l’apéritif et évidement apprécier les bières de la maison. Le comptoir est plutôt agréable bien qu’au milieu des tables. A côté de celui-ci, la cuisine sur laquelle je ne peux évidemment pas me prononcer. Un public plutôt jeune qui semble venir et ne pas rester si longtemps que cela au vu du tournus qui s’opère.


Le bar moderne propose tout un choix de tapas en vitrine plutôt pour accompagner la bière comme diverses sortes d’olives mais vous pourrez aussi commander certaines assiettes sur le menu comme par exemple du jambon ibérique à la découpe, de la tortilla, du pain à la tomate, des calamars, etc..




A noter que l’on pourra également apprécier les conserves de Jordi Vila du restaurant étoilé « Alkimia » qui propose par exemple une escabèche de volaille aux bolets.


A la pression, trois sortes de bières, la « Fresca » qui est une pilsner classique style alsacienne, de couleur dorée, un bon goût de malte avec 5,4 % d’alcool.


Seconde bière, l’« Epidor » plus forte car une teneur en alcool de 7,2 % avec un côté plus caramélisé.


Et une spécialité récente avec la « Negra », bière avec des arômes de réglisse et de cacao.


Un endroit très adapté pour prendre un verre en début de soirée sachant que c’est plutôt assez bruyant et reste selon moi un peu un lieu de passage. Cependant pourquoi pas pour un repas, tout dépend du type d’ambiance que l’on recherche.