mardi 6 décembre 2016

La Volatil, Barcelone




Heures de midi et toujours un plaisir en fait de déjeuner au-delà des quatorze heures. Me trouvant dans l’Eixample, voici un endroit des plus agréable appelé « La Volatil » et qui donne dans la rue Muntaner. Un wine bar avec un grand choix de vins naturels qui aussi propose des repas. Un bar à tapas avec une série de mets entre classiques et inventifs.


Le lieu même à cette heure-là sera sera partiellement vide mais se remplira au fur et a mesure de l’après-midi. Une très jolie salle en longueur qui a une contenance plutôt grande, ce qui peut présager qu’à certains moments, le lieu doit être très fréquenté. Tabourets le long d’un long comptoir ou du mur, exposition de bouteilles avec leurs prix sur des étagères, jolie décoration contemporaine lampes industrielles, catelles de métro blanches ou vertes et éclairages étudiés.
 







Dans le coin de l’entrée et au fond, une série de tables de bistrot très plaisantes pour un repas plus consistant comme ce fut le cas aujourd’hui.



La carte est divisée en deux sections avec tout d’abord des snacks qui peuvent s’apparenter à des tapas et une section cuisine qui elle sont des plats à partager que l’on appelle aussi platillos. Comme c’est l’un des premiers repas de tapas, nous nous cantonnerons dans les grands classiques de la région.


Du pain catalan à la tomate qui est toujours aussi délicieux quand le pain est bien grillé et la sauce sur le dessus pas trop liquide.


Les anchois au vinaigre maison sont très plaisants et sans surprise. Un peu d’ail et de ciboulette pour marinade.


Les calamars panés et frits accompagnés de zeste de citron et aïoli sont absolument parfaits et probablement parmi les meilleurs mangés car la panure est très fine, ils ne sont pas caoutchouteux et la sauce gouteuse.


Une queue de bœuf avec un parmentier de pommes de terre et navets. Plat ménager avec un excellent fond de sauce et une délicate purée.


De la Sobrasada avec du miel. Charcuterie des iles Baléares mais également existante en Catalogne, de couleur rouge a cause du piment. Morceaux que l’on dépose sur du pain croustillant et un peu de miel sur le dessus.



Le riz aux poulpe proposé à la fin car plat du jour est une vraie merveille. Le riz bomba est parfaitement cuit, le jus très parfumé et le poulpe tendre.


Et comment ne pas prendre la célèbre Bomba de Barceloneta, inventée à la « Cova Fumada » à base de pommes de terre, de viande, agrémentée d’aïoli et de sauce piquante.


Comme vin un agréable Priorat S de Sao Del Coster en 2015.


Un très beau bar qui doit se remplir probablement le soir mais qui est une parfaite halte à midi pour se faire plaisir avec des petits plats parfaitement exécutés et dans un registre classique Catalan.