vendredi 14 octobre 2016

't Suppiershuysinghe, Leiden




Trouver un restaurant ouvert à midi aux Pays-Bas peut s’avérer être un challenge en tout cas en dehors des grandes villes. Le néerlandais n’a pas trop l’habitude de faire un gros repas à ces heures et préfère des snacks tels que tartines, sandwichs, « broodjes » qui sont des petits pains dans lesquels on ajoute ce que l’on veut au dernier moment et autres croquettes ou « bitterballen ». En tout cas à Leiden, les établissements sophistiqués sont fermés la journée. C’est en se promenant dans la vieille ville que vous pourrez découvrir sur une charmante petite place le « ’t Suppiershuysinghe ». Il s’agit d’un des plus vieux et petits cafés de la ville et sa vite est plus que recommandée.



On peut certes bénéficier par beau temps de la terrasse mais l’intérieur a beaucoup plus de cachet. Une ancienne maison avec un sol en bois, quelques tables ci et là, rien ne semble avoir changé depuis des décennies si ce n’est pas plus. Au centre d’une pièce bien conviviale, le comptoir derrière lequel une charmante jeune fille fait le service.






On a tout de suite l’impression de se retrouver chez un particulier. Cheminée, vieilles photos murales, mobilier disparate, tabourets et une ambiance paisible. Les gens lisent le journal, certains ont un PC et d’autres simplement discutent.          
 
Sur le comptoir, quelques tartes locales sous des cloches de verre.



A côté de ce café se trouve un commerce de « broodjes », ces sandwichs que l’on mange fréquemment à midi. On n’aura pas besoin de ressortir car l’accès se fait depuis le café lui-même. A nouveau une petite pièce où sont confectionnés à la dernière minute les encas.  Dans une vitrine réfrigérée les ingrédients et derrière celle-ci la confection.



On choisira tout d’abord son pain dans une corbeille ; pains de toute forme mais souvent rond, blanc ou aux céréales.


Sur les murs quelques propositions tels que le « Roastbeef royal », avec une mayonnaise au wasabi, de la salade et du parmesan.


Une fois la commande passée on attendra quelques instants que la demoiselle confectionne ce sandwich qui sera ensuite consommé au café.


Un premier au poulet et à l’avocat.


Le second à base de filet américain qui est l’équivalent du tartare mais avec un peu plus de ketchup et une texture plus hachée.


Comme gourmandise, un « krentenbollen » qui est un délicieux petit pain rond sucré aux raisins secs.


Egalement les fameuses tartes aux pommes néerlandaises qui ne sont pas a priori fines mais plutôt paysanne mais ô combien délicieuses.


Une halte parfaite à ces heures pour vivre comme un local, profiter d’un coin un peu privilégié et passer un bon moment dans une ancienne maison.