mercredi 18 décembre 2013

Princess of Shoreditch, Londres



Me rendant dernièrement la plupart du temps dans le quartier de Shoreditch pour des raisons professionnelles, je me suis aperçu depuis quelques mois que c’est vraiment ici que tout se passe dans ce qui est innovant et créatif. Les restaurants se sont tous donnés rendez-vous, les clubs naissent comme des champignons, les hôtels de charme semblent avoir choisis ce quartier comme « the next big thing ». 

Je ne me rappelle plus très bien ou j’avais identifié cet endroit considéré par certains comme un prochain « must » dans la cité,  mais c’est en discutant avec une connaissance en train de me parler des endroits « à la mode » de son magasine «Elle », qu’elle me parle de la « Princess of Shoreditch ». Eh bien cela tombait bien car j’avais réservé pour ce mardi soir une table…

De manière générale, dans le quartier de Shoreditch ce sont des tables avant-gardistes où l’on privilégie la qualité du produit avant le « flon-flon ». Des endroits plein de charme souvent dans des lieux historiques avec des cuisiniers téméraires qui veulent démontrer que l’Angleterre  n’a rien à envier à la France dans la créativité avec des tables comme le Clove Club ou autres Upstairs at the ten Bells.


Mais  Princess of Shoreditch ferait plus   partie d’une catégorie de pubs qui on su évoluer. Il s’agit d’un gastropub mais avec un côté beaucoup plus chic qu’à l’accoutumée. Pour ce qui ne sont pas pas informés par ce que c’est, je dirais que c’est le pendant de la bistronomie française mais dans un contexte de pub. Une cuisine remaniée avec des magnifiques produits souvent inspirées par des plats ancestraux.


Tout d’abord je vous conseille d’arriver un peu en avance (n’oubliez pas de réserver) et de passer un moment dans le magnifique pub avec une ambiance vraiment festive. Bières spéciales anglaises pour la fin d’année mais aussi les classiques. On peut également manger au pub mais cela vaut vraiment la peine d’aller à l’étage.





Il faut ressortir, prendre la porte du coin, gravir les escaliers en spirale de ce pub pour arriver dans la salle à manger de cette ancienne maison qui a environ 250 années. 


Une petite salle avec des tables de bois peut-être disparates,  des bougies, un parquet en bois, des chaises de bistrot et surtout sur les murs des photos ou des portraits de diverses princesses qui semblent avoir été retouchés avec de la couleur.





Un côté un peu « shabby chic » ou également « Downton Abbey » pour ceux qui connaissent la série, quelque chose dans le même état d’esprit que « Upstairs at the ten Bells ». Une fois installé après m’avoir annoncé, le garçon plutôt dans un style décontracté me tend la carte.

Une carte avec un très beau choix de mets, certains avec quelques inspirations britanniques et surtout des références à des produits de choix de producteurs locaux.

Premier signe de qualité, le pain… Je constate que depuis en certain temps on m’amène toujours un choix de pains de très haute qualité en Angleterre comme des pains nordiques, alors qu’en France c’est la plupart du temps assez médiocre.


Trois sections avec des choix plutôt variés a des tarifs vraiment très sages pour Londres, des entrées autour de 7 GBP, des plats principaux ne dépassant pas les 17 GBP.

Quelques échanges avec mon serveur au « look trendy » et c’est parti avec un pâté chaud de faisan confit, chou rouge et réduction de porto. Arrive une assiette avec au centre ce pâte que l’on pourrait associer aux fameux « pies » britanniques. La pâte est fine et savoureuse et la farce est vraiment délicieuse avec ce petit côté chasse. Ce qui m’impressionne c’est l’interprétation de l’accompagnement. Le chou rouge n’est pas servi comme d’habitude mais intégré subtilement dans une sauce légèrement vineuse et sucrée. Le tout est classique mais ingénieusement revisité. Le type de plat que l’on adore pour ceux qui aiment une touche de classicisme.


En plat principal je prends le porc de ferme de la ferme Kilravock longtemps rôti, les joues braisées, la croquette de boudin noir, jus de cidre. Voici un plat autour du porc vraiment fantastique. Le porc fond dans la bouche un peu comme ces porcs de lait que l’on mange en Espagne, les joues probablement cuites dans du vin ont une saveur bien distincte, la croquette est une belle invention car utilise une autre partie du porc. Fine, savoureuse et un complément intelligent pour ce plat. Quelques épinards ou blettes sur le côté (difficile d’identifier car le jus au demeurant délicieux et très légèrement acidulé, masque un peu le légume), une couenne frite qui ajoute un côté croustillant au plat. Un plat vraiment gourmand et à nouveau réalisée avec beaucoup d’idées.




J’ai pris une purée de pommes de terre en à côté qui était plaisante sans être particulière et dont j’aurais pu me passer…


Un intéressant choix de vins au verre ou en carafe. Un agréable vin du Languedoc Roussillon Cuvée « M » Grand Malbec 2012.


J’ai raté les desserts… mais il y avait un très tentant traditionnel Christmas Pudding….en sauce vanille…

Voici une cuisine vraiment de très grande qualité qui va bien au delà de la cuisine de pub. Quelques éléments classiques mais aussi quelle gourmandise ! L’endroit est certes beau, animé, bruyant mais qu’est-ce que ces plats furent délicieux et tout ceci à des prix vraiment raisonnable. Encore une magnifique table Londonienne.