mardi 24 décembre 2013

Park 121, Sonoma




Sonoma Valley est une région viticole au nord de San Francisco peut-être moins connue que Nappa Valley mais qui n’est surement pas en reste en ce qui concerne la qualité des vins. On y vient aussi pour visiter Sonoma, une sympathique petite ville avec une grande place dans un style un peu hispanique.

C’est quelques kilomètres avant d’arriver dans le centre que vous pourrer passer par le Cornerstone Garden qui est un lieu ou se trouvent un ensemble de magasins de décoration d’intérieur, d’art, de sculpture, mais surtout un jardin avec un certain nombre de compositions artistiques et architecturales assez avant-gardistes. 


Attenant a ces ateliers, hangars et salles d’exposition, un potager qui sera la source des légumes pour le restaurant du concept, le Park 121. 


En même temps un café, un grill et un commerce, l’établissement se trouve dans un hangar avec majoritairement des tables communautaires. Un comptoir-bar sur un côté ; l’ensemble est plutôt agréable mais il y a mieux…




La possibilité de manger dans le patio ce qui est plus qu’agréable avec une température presque estivale. Les jolies tables se trouvent entre des oliviers et pourraient faire penser que nous sommes en Toscane.


Dans ce complexe le chef Bruce Riezenman propose une carte de saison vraiment sympathique avec des mets réalisés exclusivement avec des poduits locaux bios. Il est vrai que la lecture de la carte est vraiment tentante et notre choix sera le suivant.

Des empanadas réalisés maison à la manière chilienne ; bœuf épicé avec œuf, olives vertes et sauce romesco, légumes. Une pâte croustillante, une farce parfumée avec cette sauce d’origine catalane à base de tomates, de poivrons rouges séchés, d’amande et d’ail. Ce sont parmi les meilleurs empanadas jamais dégustés avec une salade bien fraiche sur le côté.


D’excellents raviolis Joe Wade à la courge butternut, beurre aux champignons sauvages et truffe. Je ne sais pas qui est ce Joe mais ces raviolis sont étonnement farçis de cette courge qui donne un côté plutôt doux à l’ensemble. La sauce onctueuse avec un bon goût de champignons et sur le dessus de la truffe râpée. Je n’ai pas connaissance de l’origine de cette truffe mais l’ensemble du plat était plutôt très parfumé. Une très belle recette.


Une salade Kale, huile Olio Nuevo et balsamic à la canneberge. Salade bio réalisée avec ce chou très tendance, du tastsoi qui est un légume chinois  également un chou de Chine non pommé aux feuilles en forme de cuillère et de la roquette des jardins de l’endroit. Ont été ajoutés des noix caramélisées, des canneberges séchées et de la feta. L’huile d’olives Olio Nuevo provient d’une ferme de Paso Robles qui se trouve  dans la région. J’ignorais que l’on produisait ce type d’huile en Californie, avec des arbres arbequina, mission, et manzinillo, de souche espagnole. Assez délicate, moins amère et fraiche en bouche. Cette savoureuse salade est d’une très grande fraicheur et le choix des composants de grande qualité.


Des linguine avec un pesto de blettes et raines de courges, poulet grillé. Ce délicieux pesto est réalisé avec aussi du chou Kale mais également des côtes de bettes du jardin, de l’ail, du parmesan, des zestes de citron, de l’huile d’olive et des graines de courge. C’est très gourmand et délicieux.


Etant dans une région viticole réputée, nous avons pris selon les recommandations du sympathique serveur un Robledo, chardonnay 2012 The Seven Brothers Los Carneros. Je dois dire que je suis encore en admiration devant une telle bouteille. Un extraordinaire chardonnay aux notes herbeuses et de pamplemousse qui se transforme en bouche en un goût de melon et des aromes de mangue. Un vin riche et complexe qui pourrait faire pâlir plus d’un bourgogne.




Voici un repas vraiment étonnant, servi dans un lieu tout à fait charmant. Ingrédients de qualité, recherches dans les recettes, assiettes gourmandes, belle carte de vins. Sans hésiter venir pour un repas de midi ici au lieu des tables trop touristiques de Sonoma a quelques minutes.