mardi 17 décembre 2013

Mango Tree, Bangkok



De retour à Bangkok, heures de midi approchant avec une petite faim, nous nous demandons bien où nous pourrions prendre un lunch. Comme nous nous trouvons dans le quartier de Silom et les tables que j’ai répertoriées ne sont ouvertes que le soir, c’est un peu au petit bonheur la chance en consultant un guide que nous nous décidons d’aller dans la rue d’à côté, au Mango Tree.

Une table qui existe depuis une vingtaine d’années (1994) et qui semble avoir fait des petits entre Dubaï, Londres, la Malaisie et même l’aéroport de Bangkok. C’est dans une rue à l’écart de Suriwong sur un coin que vous verrez une ancienne bâtisse qui de l’extérieure à l’air plutôt accueillante. Une ancienne maison thaïlandaise construite au temps du roi Rama VI.


C’est par la terrasse que vous pénètrerez où nous avons pris notre repas. 


Un petit côté colonial avec ces vieux ventilateurs, 


un petit temple à côté d’un plan d’eau, 


des sofas pour prendre un apéritif avant de passer à table, 


des tables joliment dressées avec des serviettes sur lesquelles sont déposés des piments et des vases à orchidées. 


Sur les murs quelques anciennes photographies encadrées attestent de l’ancienneté du lieu.

Cependant l’intérieur climatisé n’est pas en reste, où l’on découvre à l’entrée une intéressante collection d’anciens appareils de photos. 


La salle est aussi agréable avec ses antiquités et son mobilier thaïlandais traditionnel.



Le menu propose des plats de toutes les régions du pays et comme c’est l’un des derniers repas de ce séjour nous choisissons ce qui nous fait plaisir même si déjà dégusté au préalable.

Du poulet fris dans des feuilles de pandan pour commencer. Le poulet est resté juteux et sera accompagné d’une agréable sauce à base de tamarin. Plutôt bien réalisé.


Ne sachant pas de trop de quoi il s’agit, nous prenons des saucisses du nord avec des herbes. Cela doit surement être semblable à ce que l’on trouve dans les rues vendu par les petites échoppes. Quelques saucisses de forme ronde que l’on accompagne de piment, gingembre coupé en cubes, cacahouètes, citron vert, coriandre et concombre. On essaie de manger le tout en même temps. Pas mal mais rien de vraiment spécial.


Le Pad Thai lui fait partie de ceux que je considère comme bien cuisinés, à savoir pas trop gras et pas trop sucré. Jolie couverture sur le dessus avec une grille d’œufs.


Un curry vert de bœuf vraiment délicieux. C’est un plat vraiment banal mais ici vraiment réalisé à la perfection. Je m’étonne à nouveau de la qualité de la sauce bien équilibrée en bouche et surtout de sa structure, de sa densité. La plupart du temps c’est liquide ou alors le gras ressort après cuisson, en tout cas quand cuisiné avec des boites de lait de coco même thaïlandaises. Après discussion, j’apprends sans trop d’étonnement qu’il s’agit de lait fraichement produit. Je peux donc oublier de reproduire cela chez moi…


Un autre plat que je n’avais pas encore mangé et qui compte parmi mes favoris ; des feuilles de bananes avec une farce à base de poisson, lait de coco et de piment. Généralement cuit à la vapeur, on retrouve le poisson en morceau dans une sorte de flan avec un délicieux goût de kaffir et de piment. Pas mal réalisé mais j’ai déjà mangé mieux.


Le riz frit recouvert d’une enveloppe d’œufs sera de trop…néanmoins tout à fait plaisant, bien cuisiné.


On finira avec des mangues fraiches servies avec du riz gluant et une sauce à base de lait de coco. Ces mangues sont comme d’habitude exceptionnelles mais le riz a déjà été mieux préparé dans dans d’autres établissements.


Certes ce ne fut pas un repas révolutionnaire mais nous avons eu une cuisine plutôt bien préparée dans un endroit agréable. Parfait pour un lunch léger ou conséquent…