jeudi 23 mai 2019

Punta Anguila, Barcelone


De plus en plus l’on trouve à Barcelone ces genre de restaurants qui préparent des tapas un peu exotiques ou simplement « fusion » avec plus ou moins de succès. On aime ou non, mais ce qui reste primordial c’est que cela soit avec bon sens et des produits de qualité.  C’est dans le quartier plutôt calme de les Corts et un lieu assez discret que ce trouve cette adresse appelée « Punta Anguila ». Un nom qui fera penser à une ile et dont l’extérieur avec son côté un peu bleu et blanc pourrait laisser penser qu’effectivement nous sommes arrivés dans un lieu en bord de mer et même dans un bar de plage.


Cela n’est pas étonnant car le chef César Ferrer de Robles et sa femme Veronica responsable de salle sont d’origine de l’île de Formentera. Un local sous forme de pièce unique, une salle pas trop grande et plutôt mignonne et confortable. Un décor plutôt comme on peut se l’imaginer au bord de l’eau avec nattes de pailles, quelques plantes ci et là. Des tables en bois bien réparties face à un comptoir et sa cuisine derrière, une bibliothèque avec des livres de cuisine. Tons clairs, pastels, des meubles en bois, des coussins évoquant le motif ikat traditionnel des îles Pitiusan, des plats de céramique, des cordes, des pots, des étagères toujours de bois avec vaisselle et « poros », une atmosphère assez estivale.






Cesar a travaillé à la « Taberna del Clinic » et a concocté une carte avec une carte qui repose principalement sur une offre variée et originale de tapas et de plats à partager. Il y a un assortiment de plats d'origine asiatique et « fusion », ainsi qu’une bonne liste de plats plus locaux combinant une cuisine traditionnelle avec des touches plus créatives. Également une très intéressante liste de suggestions en fonction de la saison.  Comme nous ne sommes pas très « fusion », cela sera cet autre pan du menu qui nous plaira.



On sera assez surpris de découvrir une agréable et copieuse salade Punta Anguila avec de l’anguille fumée, des œufs de truite et des oignons au vinaigre. Une présentation assez soignée pour un dérivé de salade russe ou aussi proche d’une causa Péruvienne mais finalement complètement repensé avec le côté fumé du poisson.



On appréciera les crevettes croustillantes qui nous sont offertes accompagnées d’une marmelade de tomates.



Certes classique mais la friture de calamars à l’andalouse, anchois et « cazon en adobo » est parfaite, ce qui n’est pas toujours le cas. le poisson « cazon » ou « chien de mer » a préalablement été mariné. Comme quoi…du produit frais, du savoir-faire, une huile fraiche...et l’on sort quelque chose de qualité.


La coca à l’anguille et foie à la braise est une très bonne idée mais les sauces sont un peu trop sucrées. Un plat intéressant mais qui demande un ajustement.


Une très belle assiette de saison avec des produits de qualité, les petits pois de Maresme avec des crevettes de Palamos qui restent toujours excellentes. La sauce ayant été réalisées avec les têtes du crustacé.



La carte des desserts n'est pas très aventureuse car ce sont des desserts assez classiques, mais nous prendrons la tarte au citron qui s’avéra être un peu trop sucrée et une proportion de meringue trop importante.


Comme vin, un Quinta de Tarsus Riberra del Duero Crianza 2015, un rouge profond avec des
arômes de fruits rouges combinés avec du pain grillé et d'épices.


Une cuisine avec plusieurs axes avec une vaste proposition de tapas et de plats préparés avec amour que tout le monde aime et qui devrait satisfaire tout un chacun. Quelques ajustements avec l’utilisation du sucre serait appréciable afin de mieux mettre en valeur les produits. Un service impeccable, un chef et sa femme plein d’attention, une atmosphère agréable, informelle et familière. Un endroit très plaisant.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire