jeudi 26 juillet 2018

El Racó de l'Agüir, Barcelone


Je dois dire que j’apprécie beaucoup les tables de Sant Antoni qui semble devenir l’un des pôles d’attraction gastronomique en ville. Ce soir c’est la découverte de « El Racó de l'Agüir », table considérée comme étant quelque chose entre cuisine catalane et « arroceria », mais les propriétaires sont parait-il d’origine de Valence.


Un intérieur qui est agréablement décoré avec une première salle, un bar comptoir où nous avons dîné et une salle au fond avec la cuisine. Le lieu est plutôt très animé, les salles sont pleines, l’adresse semble avoir beaucoup de succès avec une majorité de touristes mais tout de même des locaux.




Sur les murs d’anciennes affiches publicitaires, de simples tables et chaises en bois.


Au fond la cuisine, le cellier et ce comptoir où l’on peut manger. Je reconnais à ma grande surprise que je me suis trompé de date de réservation ; le restaurant est plein, pas possible de nous asseoir excepté donc à ce comptoir, ce que nous acceptons. Maintenant je dois dire que la proposition ne s’est pas faite avec le sourire mais plutôt… « il n’y a que la…si vous n’êtes pas content, allez ailleurs ». Visiblement l’affaire tourne, donc pourquoi « prendre des gants ? ». Bon ceci étant dit, on oublie et se réjouis de dîner.


La carte propose des plats assez fréquents et simples. C’est d’ailleurs cela que nous recherchons ce soir. On choisira quelques entrées classiques telle que la salade russe. Plutôt de belle apparence, sans trop de mayonnaise, mais celle-ci est sans relief et un peu fade.


Des pommes de terre avec une mayonnaise à l’aïl même ci j’aurais dit aïoli. Même si le nom n’est pas « bravas », on peut s’attendre a des pommes de terre cuites de la même manière et simplement servies avec une sauce à l’ail. Le problème c’est que c’est extrêmement gras, les cubes de pommes de terre sointent l’huile et en plus sont très mous, ce qui n’est pas des plus plaisant. On me demandera à la fin si cela a été et suite a ma remarque, on me dit que les pommes de terre sont préparées « comme cela ici » et que de toute manière des pommes de terre croustillantes ne peuvent pas être fraiches, sous-entendu congelées !!  Il doit y avoir à Barcelone des centaines d’établissements qui servent des pommes de terre avec de l’aïoli…C’est vraiment prendre le client pour un idiot, ne pas admettre que ce n’est pas comme cela devrait-être et de plus à la limite de l’insolence. « Le client ne connait rien…nous on sait… ».


Comme il y a une belle sélection de plats de riz, tous appelés Paëlla, nous choisirons celle au fruit de mer. Normalement sa saveur est iodée puisque son ingrédient principal, le riz, est accompagné de fruits de mer, mais ici on peut les chercher… On la prépare normalement avec des calamars, crevettes, moules et clovisses. Ces derniers sont la plupart cassées ou fermées (il y en a peut-être six…). Les calamars semblent être des surgelées et pas terribles. Le bouillon de cuisson est sans relief, le riz d’une sécheresse désolante pour une paella (ce qui ne doit être le cas pour ce type de recette de riz), pas, de citron, la garniture vraiment chiche.


Difficile de comprendre pourquoi cet endroit a du succès…au vu de la qualité approximative de cette cuisine et de l’attitude hautaine du personnel.