dimanche 29 juillet 2018

Dr. Stravinsky, Barcelone


Les amateurs de cocktails à Barcelone connaitront évidemment cette adresse qui probablement est l’une des plus étonnantes qu’il soit. C’est dans un coin secret du El Born que deux étudiants Lito Baldovinos et Enric Rebordosa fréquentaient à une époque un bar appelés « Nus ». L’endroit aujourd’hui a été transformé par leurs soins en un « Dr. Stravinsky » et est devenu l’un des points de référence de la vie nocturne à Barcelone. Après avoir traversé le réseau de ruelles du quartier Gothique et en connaissant l’adresse, vous découvrirez un endroit fascinant, magique, plein de surprises.


Une impression de se trouver face a un laboratoire lorsque que l’on regarde à travers les fenêtres, un lieu ou un professeur fou concocterait des potions magiques.


Un nom de bar assez particulier qui vient du compositeur Igor Stravinsky, qui clamait qu'il ne faisait pas de musique pour le futur ou pour le passé, mais de la musique pour le présent complètement différente de ce que tout le monde faisait". Une adresse qui n'a pas arrêté de récolter des récompenses : en 2017 classé dans le top 10 des prix internationaux Tales of Cocktails, également reçu le titre de meilleur nouveau bar en Europe aux prix Bar Convent Berlin et a été proclamé comme le bar à cocktails avec la meilleure carte en Espagne à la FIBAR 2017. Mais ce n’est pas tout…. Un nouveau prix, le meilleur bar d'Espagne 2018 selon les Coaster Awards 2018, un prix qui tombe dans la compétition de classe mondiale. Les mixologues du Dr. Stravinsky ont un nouveau défi, celui d’être classé dans le nouveau top 50 des meilleurs bars au monde, classement qui sera publié en septembre.


Le barman responsable en place s’appelle Antonio Naranjo et n’est pas le premier mixologue venu. Antonio est né à Cuba, a vécu une grande partie de sa vie dans le sud de l'Espagne. Il a travaillé à l’époque dans le légendaire 41ème restaurant de Barcelone dirigé par Albert et Ferran Adrià. Au cours des précédentes années, Antonio travailla comme barman directeur de Himkok à Oslo.




Une fois à l’intérieur vous ne pourrez qu’être subjugué par le lieu qui rappelle un vieil herboriste et d’où se dégage une lumière spéciale. Des éclairages soigneusement étudiés qui confèrent à l’endroit une ambiance assez irréelle. Bouteilles alignées sur des étagères, amphores, huiles essentielles qui sont ici créées. Tout est minutieusement rangés et nous transporte dans une autre dimension.


Au premier niveau que l’on atteint par un escalier, une mezzanine qui nous rappelle un laboratoire d'époque, un apothicaire, avec des alambics et des vases, des plantes médicinales. Des tubes à essai Bubbly, des pots de médicaments anciens avec des herbes, des hottes de fermentation et des outils étranges font partie de la décoration de l’endroit. De la décoration certes mais sachez que tout est fabriqué sur place et prévu d’être utilisé dans les cocktails.




 « Dr. Stravinsky » est un concept ; ce n’est juste un bar à cocktails car ici tout est de haut niveau. Un bar qui fait ses propres distillats, qui utilise des techniques de conservation éprouvées liées à de multiples expériences afin de proposer toute l’année des bases identiques sur par exemple certains fruits hors-saison.  Des techniques également apprises lors de confection de confitures et de diverses fermentations comme le kombucha et le kefir.


La carte est somptueuse et particulièrement bien structurée avec une classification des cocktails par style, comme Acide-doux-fruité et ainsi de suite, avec les éléments et ingrédients utilisés.  Nous démarrerons par le cocktail Camp Nou qui est leur boisson la plus populaire réalisés avec leur gin maison, sirop d'aneth, aneth, coriandre, citron vert et un sherry sec type Manzanilla. Un breuvage exceptionnel, tellement rafraîchissant, intéressant et délicieux. Il porte d’ailleurs le nom du terrain légendaire où joue le FC Barcelone.


Autre extraordinaire breuvage avec le Tomy’s 65, brassage à froid de bourbon et de mezcal, de l’ananas fumé confit, du cordial Onion et citron vert. Des graines de coriandre ont été infusée dans le mélange d’alcool. Un clin d’œil au niveau des saveurs à la cuisine de rue mexicaine.



Le Generoso sour à base de bourbon, citron, sucre, blanc d’œuf, associé du vin fortifié en tonneaux. Un « sour » classique mais associé a du sherry Pedro Ximenez qui amène la saveur un peu douce du raisin. Et pas n’importe quel sherry puisqu’il s’agit de Palo Cortado.


On ne peut en rester la et cela sera un Egeo, à base de gin Sipsmith, de liqueur d’orange maison, de basilic, de miel, de bergamote, d’huile d’olive et de blanc d’œuf.


De vrais artisans qui veulent avoir le contrôle sur toute la composition de leurs cocktails ainsi que les ingrédients utilisés. Ils ont leur propre tonic, leurs propres alcools et infusions. Tout est absolument prodigieux et vraiment inégalé. Des saveurs extraordinaires, originales, un côté presque un peu futuriste. Le lieu est probablement l’un des plus beaux bars que je connaisse et sans hésitation ou la mixologie prend tout son sens.