samedi 31 mars 2018

Casa Agustí, Barcelone


Il m’arrive parfois de vouloir faire un retour dans le passé et souhaiter manger dans un établissement traditionnel catalan. Certains sont plutôt dans le haut de gamme et fournisse une prestation de réelle qualité. C’est probablement ce que je me disais en allant vouloir diner chez « Casa Agusti », non loin de la place de Catalogne. Inauguré en 1936, c'est un incontournable classique dans la restauration de Barcelone avec plus de 80 ans d'histoire, offrant depuis toujours une cuisine traditionnelle catalane et méditerranéenne de haute qualité.


Jolie petite terrasse recouverte de toile rouge et entourée de plantes au rez d’un bel immeuble du début du siècle. Mais la température ne permet pas de manger à l’extérieur et de toute manière je privilégie toujours l’intérieur qui ici atteste de ce classicisme, de cette époque de début de siècle. Entrée par le bar où l’on peut aussi se restaurer mais la salle est beaucoup plus adaptée pour une soirée.


Salle un peu vide mais nous sommes un mardi soir, cela ne m’empêche pas d’apprécier la quiétude de l’endroit, le sol de faience noires et blanches, les lustres un peu art-déco et cette salle avec des tables joliment dressées de nappes blanches. Pas que je sois particulièrement à la recherche de ce style de tables mais parfois avoir une nappe…a quelque chose de rassurant, quelque chose de chic. Certains restaurants prétextant le côté contemporain négligent un peu trop l’habillement des tables.



Piliers porteurs imitant du marbre, mobilier moderniste et dans le fond à gauche une grande peinture murale représentant des chasseurs. Tour est décoré avec goût en conservant les matériaux anciens et sobres qui font que l’on se sent dans un environnement familier.



Et à l’arrière les cuisines où l’on peut entre-apercevoir la brigade avec des toques style champignon, blanches.


Le service est très professionnel ; serveurs en blouse blanche, maitre d’hôtel en salle. En regardant la carte, on peut trouver et déguster les principaux plats de la cuisine catalane et méditerranéenne. En guise de bienvenue, deux petits verres de vermouth accompagnés de quelques morceaux de jambon ibérique.



Pour commencer une assiette d’épinards avec des pois chiches et de la saucisse boutifarre noire ou ce que l’on appelle aussi boudin. Les feuilles sont justes rapidement poêlées, permettant de garder le côté vert, les pois chiches tendres et le boudin découpé en tout petit morceaux, a peine visible. C’est léger et un légume parfaitement préparé.


Des moules en sauce marinara, pas une simple sauce à la tomate comme c’est souvent le cas mais quelque chose de bien plus parfumé car contient aussi normalement dans la version catalane, de l’anchois, du vin blanc et du vinaigre. Moules très fraiches avec une sauce vraiment concentrée.


Un classique avec les boulettes de viandes à la seiche, plat catalan à base de viande de bœuf et porc, joyau du patrimoine culino-populo-culturel de Catalogne. Derrière ce nom de « mandonguilles » se cache un plat typique de l'Empordà assez rustique qui mériterait un peu plus de personnalité.


Un plat que je n’avais pas mangé depuis des décennies, les rognons au sherry ou jerez. Plat qui me semble avoir vraiment disparu des cartes, fréquent il y a quelques dizaines d’années. Ces rognons sont ici particulièrement fameux, tendre et non pas de veau mais d’agneau ! Découpés en lamelles, pas caoutchouteux, une sauce bien dosée avec ce vin d’Andalousie.


Et pour terminer, une paella parellada, copieusement préparée avec des encornets, crevettes, le tout décortiqué comme le veut la recette. Le riz est cuit à la perfection, le bouillon qui a servi à cuire le riz est très parfumé.


Comme vin, un Camins del Priorat 2016 Alvaro Palacios. Un domaine très réputé en Espagne créé en 1989 et qui se situe près du village de Gratallops dans la région du Priorat. Les vendanges pour ce vin s’effectuent à la main accompagnée de mules. Un vin offrant une belle concentration avec une robe rubis intense, un bouquet avec des senteurs de fruits noirs et d’épices.


À la « Casa Agustí », vous pourrez probablement y voir des touristes, mais cela reste une des tables ou la clientèle est plutôt fixe. On y appréciera le côté nostalgique car décoration date de 1955, puis subit quelques légères transformations. La clientèle qui vient ici recherche cette cuisine classique du marché catalan avec des produits de saison, des recettes sans surprise et ce fût vraiment réussi.