samedi 26 novembre 2016

Chôm Chôm, Hong Kong




Quel sympathique endroit que ce « Chôm Chôm». Certes on pourrait me rétorquer que l’on pourrait se trouver dans n’importe quelle ville telle que Londres ou New-York car le nombre d’expatriés est important mais nous sommes dans Soho et c’est souvent ici que l’on trouve les établissements avec le plus d’ambiance.  « Chôm Chôm» c’est entre un bar et un restaurant Vietnamien, finalement pas si loin du concept espagnol des bar à tapas mais ceux où l’on mange également assis le long du comptoir. L’endroit est tellement fréquenté que sans réservation, on sera bon pour patienter une demi-heure si pas plus. D’ailleurs pendant son temps on prendra son mal en patience et patientant éventuellement assis sur les escaliers ou alors dans l’un des bars avoisinants.


Un lieu assez moderne dans un quartier assez vieux et un côté un peu industriel à l’extérieur avec ces encadrements de fenêtres métalliques et noirs. Quelqu’un à l’extérieur prend les réservations, certains s’asseyent sur des caisses en bois, on n’attend pas ici pour rien car la cuisine est plutôt réputée.



Une bière à l’extérieur et l’on pourra se plaire a observer l’animation de la rue ainsi que ce décor un peu surréaliste avec des endroits avec quelques lumières presque blafardes.


L’intérieur à première vue ne semble pas si asiatique que cela mais en regardant bien on trouvera tout de même une fresque murale avec une femme dans des champs, certes c’est une interprétation. Egalement une décoration discrète avec des rangées de sauce Nuoc Mam au-dessus du comptoir, mais cela sera à peu près tout. L’établissement est plein, le volume plutôt sonore élevé. On n’appréciera ou non, mais les amateurs de lieux animés comme je disais auparavant qui apprécient les bars seront ravis.




Ici on commande au fur et à mesure de sa faim. Petites rations individuelles, plats plus conséquents, tout est préparé sous vos yeux pour autant que vous soyez installés comme je le fût assis au bar.






Une carte assez minimaliste dans le sens ou le choix est limité mais absolument tentant. Quelques variétés de rouleaux, des salades, des amuses bouche et des assiettes cuisinées. Une brève demande de recommandation et me voici parti avec de vraiment très bon « pho roll ». Le « pho » est cette fameuse soupe de viande parfumée mais ici transformée en une sorte de rouleau de printemps à la vietnamienne avec le bœuf ici grillé, de fraiches nouilles de riz, du daikon au vinaigre et du basilic pourpre. Ce sont plutôt de larges crêpes de riz chaudes farcies et débitées en tronçons. Sur le dessus les herbes ciselées et un léger bouillon autour. Un plat vraiment superbe.


En plat principal un filet de sole, du curcuma, de l’aneth et des vermicelles. Ce plat s’appelle « Cha Ca Hanoi » est donc comme le nom l’indique, un poisson grillé à l'aneth : Une des grandes spécialités de cette ville.  Une recette qui s'est transmise de générations en générations au sein de la famille Doan. Ce plat a été si célèbre qu'une rue de Hanoi porte le nom de rue du Cha Ca, où est d'ailleurs implanté le fameux restaurant de poisson grillé de cette famille de Doan. Les filets de poissons sont grillés sur des charbons ardents jusqu'à ce qu'ils deviennent jaunâtres. Puis ils sont frits dans une casserole. Servi avec des vermicelles, des arachides et du basilic, de la coriandre, de l'aneth, et des oignons. A nouveau une assiette très réussie qui démontre combien la cuisine Vietnamienne est aussi riche mais moins connue.


Etonnante bière à la pression que celle servie ici provenant de la Pasteur Street Brewing Co., une IPA fruitée avec des saveurs de jasmin et fruits de la passion, bien entendu naturelles.


Une très belle adresse dans Soho pour passer une soirée dans une ambiance enjouée, prendre quelques cocktails ou cette excellente bière et déguster des plats peu fréquents et magnifiquement cuisinés.