jeudi 26 janvier 2017

Babylonstoren Babel, Simondium



Définitivement, le domaine de « Babylonstoren » n’est pas semblable à aucun des autres domaines viticoles de la région.  Un lieu qu’il faut visiter car probablement unique au monde. C’est tout d’abord ce paysage unique du vignoble entouré de montagnes, ces halles où l’on peut tout d’abord faire une très belle dégustation avant de découvrir les jardins et bâtiments d’époque.



Vous pourrez passer par la réception du boutique hôtel afin de faire quelques emplettes comme par exemple des livres de cuisine, des chapeaux de pailles et autres souvenirs liés au domaine. Une réception très belle qui donne l’impression d’être dans une ferme, d’avoir un peu replongé dans le passé.



« Babylonstoren » c’est surtout un énorme jardin dans lequel l’on peut se promener de longues heures. C’est ici que sont cultivés légumes, fruits et herbes qui seront par la suite utilisés au restaurant « Babel » dont la réputation n’est plus à faire et dont les réservations sont difficiles à obtenir comme la plupart des grandes tables Sud-Africaines. Mais avant de passer à table, une petite visite de ce domaine s’impose. Des pièces d’eau à l’entrée de ce jardin, les montagnes en arrière-plan, le lieu est tout bonnement magnifique.



Les maisons de type Cap Dutch sont entourées de verdure, certaines sont utilisées pour l’hôtel, d’autres sont des annexes telles que spa, écuries et le restaurant lui-même.


Le jardin est structuré en allées qui sont souvent méticuleusement arrangées. C’est en fin d’après-midi que peut-être la luminosité sera la plus agréable pour une balade des plus romantique.







Vous y verrez toutes les sortes de légumes, plantes, fruits, fleurs et autres cultures que vous pourriez imaginer. Une découverte progressive de ce qui pousse ci et là sera une expérience des plus agréable. Epinards, mangues, grenades, figues, cactus, tout est absolument organisé comme dans un jardin botanique.









A certains endroits, des bancs pour s’asseoir quelques instants, observer la faune, être à coté de très belles pièces d’eau.



Et au fond le second restaurant du domaine qui est ouvert la journée, plutôt pour le repas de midi, la « Greenhouse ». Une verrière, des tables et chaises sous les arbres.






Avant de vous diriger vers le restaurant principal, n’omettez pas de visiter les dépendances, ces magnifiques maisons Cap Dutch avec leurs toits de chaume.







Une d’entre elles étant un poulailler.


                                                                                                    
Le restaurant « Babel » est vraiment unique en son genre est restera un de mes plus beaux souvenirs de ce pays. Une architecture hors du commun, une décoration splendide, une ambiance inhabituelle. Des corps de fermes donc complètement rénovés et dans lesquels on trouve quelques touches très modernes et absolument bien intégrées à l’ensemble. Deux bâtiments qui communiquent entre eux et qui servent de salles de restaurant.


Au centre une terrasse avec des arbres mais en cette saison il fait un peu frais pour manger à l’extérieur et de toute manière c’est l’intérieur qui reste le plus beau. Deux bâtiments entourés de parois vitrées, l’entrée dans l’un des deux.


Les cuisines se trouvent en entrant sur la gauche et la magie dès le départ s’opère. L’endroit est d’une beauté à couper le souffle.


De grandes salles comme des halles qui auraient été complètement transformées afin de recevoir les convives. Le mobilier et les chaises sont disparates, tout est dans les tons blanc, les lumières sont savamment étudiées. Le lieu n’est pas du tout guindé malgré ce que l’on pourrait se l’imaginer. C’est tout de même un endroit très accessible et sans aucun doute, tout le monde veut venir manger chez « Babel »… La clientèle est internationale, comme je l’ai déjà dit, cet établissement figure dans un grand nombre de magazines de décoration d’intérieur.



Entre les deux salles, un comptoir avec à l’arrière les armoires frigorifiques pour les vins. Comme on peut se l’imaginer, des fleurs un peu partout qui renforce le côté champêtre du lieu.



La seconde salle est aménagée de manière similaire avec parfois des chaises métalliques, on réalise que cela devait être l’ancienne écurie pour les vaches puisque l’on voit une grande photo de fermière comme photo murale au fond de la pièce ainsi que d’anciennes structures de ce type d’endroits.




Nous serons assis à une table sur laquelle nous trouverons déjà du beurre de l’huile d’olive et des préparations de type pesto.


La particularité de « Babel » est de cuisiner exclusivement leurs produits du jardin. En été comme c’est le cas actuellement, une profusion de fruits murs servent à créer des desserts. Pèches, melons pour ne citer que quelques exemples, qui servent donc à confectionner une carte avec un ode à la saison. Une carte qui commence avec une série d’entrées classées par couleurs. Pas de plats qui a prime abord semble être d’une grande complexité, pas de noms compliqués, simplement les meilleurs produits du jardin et de la ferme préparés avec passion. Avant tout, le pain de la maison que l’on accompagnera au choix de ce pesto ou beurre avec quelques morceaux de poires.


Le tout est suivi par le choix de quelques légumes et fruits empalés sur des pics au-dessus d’une planche de bois. On choisira ente fenouil, abricot, carottes, radis, haricots verts, prunes et asperges.


Une fois déposés sur son assiette, au choix de tremper ceux-ci dans le beurre, le pesto ou nature.


Dans la catégorie « vert », nous choisirons la terrine d’artichauts marinés avec du gorgonzola, du caviar de miel « Babylonstoren », servi avec un peu de basilic et une vinaigrette à base de coings. L’assiette est plutôt présentée de manière assez « nature », pas de « tableau de maitre » mais l’expression simple de la nature avec des légumes ramassés de la journée, d’agréables artichauts mi- cuits farcis au fromage et sur le dessus le miel en petites boules translucides. Les autres légumes tout autour, croquants et gouteux.



Un des plats les plus intéressants faisan partie des plats principaux mais que nous nous sommes partagés en seconde entrée ; dans la catégorie « végétarien », le risotto carnaroli aux betteraves avec du parmesan râpé et de la menthe, servi avec des betteraves vinaigrées infusées à la badiane. Absolument original et magnifique au niveau des saveurs, des betteraves jaunes et d’autres chioggia sur le côté.




En plat principal, un petit poulet mariné dans le miso, avec un kimchi de pommes épicées.Le poulet est moelleux, le kimchi est préparé avec du chou rouge, c’est un plat simple peut-être un peu jeté tout de même sur l’assiette mais goûts et saveurs sont là. Une cuisine nature mais on pourrait accorder tout de même un peu plus de soin au dressage.


Mêmes observations avec de délicieuses côtes d’agneau épicées Baharat grillées servies avec des citrons confits et une sauce au miel. Le Baharat est un mélange d'épices du Moyen-Orient dont la base est de la poudre de boutons de roses et de cannelle.



Tout ceci est servi avec de magnifiques pommes de terre cuites au four dans la graisse du poulet.


En dessert, « Doux, acide & Amer ». Une assiette pour deux avec de la meringue a l’eau de rose avec une glace au lait de coco et lavande, un sorbet au fenouil, un yoghourt aux fruits rouges gelés, une gelée de pèches et kapokbos sorte de romarin sauvage, fruits d’été, barbe à papa à l’eau de rose. On pourra observer le pâtissier fabriquer sa barbe a papa et dresser ce dessert très visuel et un peu ludique, d’une grande fraicheur.



Le vin au verre est ici servi dans des becher. Ici un verre de blanc du domaine, le Chenin blanc déjà au préalable apprécié dans le salon de dégustation.


Suivi de l’excellent pinotage du domaine Marianne en 2009 que nous avions eu l’occasion de boire dans un autre établissement.


« Babylonstoren » est avant tout une expérience unique avec la visite de ce magnifique jardin, la beauté du site et des bâtiments et la très belle dégustation. Manger chez « Babel » c’est avant tout redécouvrir la saveur des produits frais, des fruits et légumes ramassés au dernier instant. Une cuisine simple, ménagère, qui ravira tout un chacun qui souhaite revenir finalement au juste goût des aliments.