vendredi 29 septembre 2017

Absenta Bar, Barcelone




La Barceloneta reste un lieu plein de coins assez particuliers et la majorité des touristes ne font que longer le Passeig ou au mieux traverser le quartier au pas de course pour rejoindre le bord de mer. On y trouve certaines tables d’une grande authenticité, mais aussi beaucoup de mauvaises tables et également quelques bars. Celui dont je vais vous parler est un peu caché mais mérite vraiment de s’y attarder car il ne ressemble qu’a peu d’autres bars que je connais en ville.  L’« Absenta bar » au bout de la rue Sant Carles ne ressemble pas à proprement dire à un bar mais plutôt à un coin de rue avec un restaurant sans charme extérieur particulier.


Mais une fois à l’intérieur il s’agit de tout à fait autre chose. Un lieu presqu’un peu magique, un peu décalé dans le temps, une sorte de caverne d’Ali baba. La décoration est absolument magnifique et l’ambiance plutôt envoutante avec ce côté très intime et ces lumières douces. Un peu une bibliothèque, ou alors un musée, voir une galerie artistique, un mélange de styles très inattendu. Sofas, étagères remplies de bibelots, livres, anciennes lithographies, marionnettes, un vrai trésor qui vous ne manquerez pas de contempler.





Le bar est absolument splendide avec ces diverses lumières au plafond où même sur les petites tables tout autour. Armoires pleines d’objets mystérieux, peintures et photos d’un autre siècle, on ne se lasse pas de découvrir l’endroit.



Comme le nom l’indique clairement, il s’agit d’un bar où l’on sert de l’absinthe et vous pourrez contempler dans certaines vitrines d’anciennes bouteilles de ce breuvage, d’anciennes affiches qui vantent cet alcool. Il faut se rappeler que cet alcool était considéré comme étant dangereux car donnait des hallucinations.






On s’assiéra soit autour d’une des petites tables ou encore mieux dans l’un des fauteuils au cuir rouge.


Ou encore dans le coin où se trouve un canapé de cuir vert mais qui semble en ce moment être la propriété d’une seule personne…


Le barman est là pour vous préparer l’un de ses cocktails dont lui seul a le secret. L’autre surprise c’est la musique de fond qui est un savant mélange de rock des années 70, qui passe de Hendrix aux Doors et parfois même du krautrock. Donc ici de préférence de l’absinthe mais pas simplement servie.


Des apéritifs, des cocktails classiques, des mojitos et des cocktails à l’absinthe. C’est surtout ces derniers que je vous recommande. L’excellent « El Pintor » à base d’absinthe, de citron vert, de jus de citron, de sirop de sucre brun et de l’eau gazeuse. Pas très éloigné d’un mojito sans menthe avec l’absinthe comme saveur principale. Nous avions commandé autre chose que ce mojito classique qui arriva et qui sympathiquement nous fut offert.


Mais aussi un fabuleux mojito au basilic avec du rhum brun, du basilic, du citron, du sirop de sucre et de l’eau gazeuse. A priori le barman est aussi italien, ce qui pourrait expliquer le pourquoi de cette très intéressante association de saveur.


Un superbe bar d’un autre monde où l’on peut passer un moment très inhabituel, des cocktails de qualité, une ambiance vraiment irréelle.