samedi 23 septembre 2017

Sant Antoni Gloriós, Barcelone



Dans le quartier de Sant Antoni pour le lunch alors pourquoi ne pas simplement retourner chez le superbe « Sant Antoni Glorios » qui nous avait beaucoup plus quelques semaines en arrière. Je ne redécrirai pas le lieu et son histoire car vous pourrez vous référer au billet suivant.


Un lieu toujours aussi agréable pour quelques tapas que l’on prendra au bar ou à l’une des tables surélevées. Aujourd’hui un sympathique serveur français qui s’occupera de nous et qui nous conseillera afin d’apprécier d’autres plats du chef « Mandu ».





On lèvera la tête pour voir ce qui est inscrit sur l’ardoise murale où se trouve les plats du jour, avec aujourd’hui les cannellonis de canard et de foie gras. La première fois il s’agissait de fleurs de courgettes qui ne sont plus vraiment de saison et là de la pâte.


Mais commençons par les célèbres « patatas bravas » qui sont probablement le plus célèbre tapas en Espagne, inventées et brevetées à Madrid. Ce sont des pommes de terre découpées en morceaux irréguliers d'environ 2 cm, cuites et recouvertes d'une sauce piquante. Elles sont toujours servies très chaudes avec une sauce tomate mélangée à du vinaigre et du piment de Cayenne par exemple et souvent d'autres ingrédients sont ajoutés mais ceux-là restent toujours le secret de celui qui la prépare. En Catalogne la sauce est faite avec de l'huile d'olive, du piment, du paprika et du vinaigre. L'important est que cette sauce soit relevée d'où le nom de bravas voulant dire puissante, forte. Cela peut être délicieux comme infecte et finalement rares les endroits où celles-ci sont bonnes. Celle servies ici sont fabuleuses, rôties à point sans trop de graisse, avec comme je l’aime l’aïoli et la pâte pimentée séparée.


Ensuite ces fameux cannellonis qui en réalité sont quelque chose entre pâte et crêpe, probablement poêlée au préalable et ensuite farcie avec le mélange chaire de canard et foie, la sauce absolument gourmande et délicate. A ne surtout pas manquer lors d’un repas.


Cette fois-ci cela sera la « Truita al Gust », qui signifie omelette et qui diffère considérablement des tortilla ou omelette française, avec deux textures, une première plus traditionnelle et la seconde mousseuse. Au centre une fine compote de légumes à base de poivrons et tomates. Pas vraiment une ratatouille, quelque chose d’un peu plus fin.



Puis les excellents pois chiches et crevettes. Les têtes et carapaces des crustacés ont été utilisées avec de créer un délicieux fumet dans lequel les légumineuses ont été ajoutés pour le côté sauce et ensuite les crevettes elles-mêmes, un peu de ciboulette ciselée sur le dessus.


Et pour terminer une fantastique viande rouge, ce qui est assez rare au vu de ce que l’on voit dans les marchés, souvent pas rassies et sans grand intérêts. Du faux-filet de « rubia gallega », blonde de Galice, viande d’exception amenée dans un cassoton à table car celle-ci a séjourné quelques instants sur un lit de braises de branches de pin afin d’amener un goût légèrement fumé.



La viande sera ensuite disposée sur un mélange de légume poêlées et entourée d’une huile de persil. Cuite à la perfection, fameuse et avec une saveur finement fumée.


En dessert un cheesecake avec une gelée de tomates sur le dessus, léger et très plaisant.


Avec ce repas de la bière Alhambra qui est l’une des spécialités de la brasserie Mahou mais ne pas ignorer l’intéressante carte de vins qui de plus sont exposés sur des étagères.



A nouveau un sans-fautes pour un repas de tapas vraiment exemplaires, originaux, soignés et surtout délicieux. Une adresse a ne pas manquer à Sant Antoni.