lundi 30 avril 2018

Mes adresses : Mercat del Ninot, Barcelone


Ce ne sont pas les marchés qui manquent à Barcelona et lorsque l’on découvre que les produits de celui qui se trouve sur la Rambla sont soit bien trop chers, parfois de piètre qualité ou que les commerces petit a petit sont remplacés par des stands de jus de fruits plein de pesticides, eh bien on va ailleurs… Une opportunité de découvrir le vrai Barcelone des marchés et aujourd’hui c’est au « Mercat del Ninot » sur la rue de Mallorca que l’on se rend.


Le fait le plus curieux de ce bâtiment est probablement son nom, qui vient de l’époque ou c'était une taverne dont les propriétaires sauvèrent une poupée en bois (ninot) qui était la figure de proue pour un navire à démanteler. Ils retournèrent à leur taverne avec elle et l'exposèrent fièrement sur le devant du bâtiment. Cette taverne était célèbre pour vendre le vin le moins cher de Barcelone à cette époque en raison de son emplacement, la taverne n'avait pas à payer les frais de la ville pour l'alcool. Vous pouvez toujours voir aujourd'hui cette poupée !


Marché emblématique datant de 1892, qui a rouvert après un remodelage intégral qui a duré cinq ans. Un marché municipal du côté gauche de l'Eixample avec 81 étalages, des douches, des couloirs spacieux, des bars de dégustation, des treillis métalliques sur la façade et des magasins extérieurs qui font partie du bâtiment. A nouveau ouvert en 2015, ce lieu très apprécié des Catalans où l’on peut facilement s’imaginer que l’on y trouvera des produits de première fraicheur tels que légumes, fruits, poissons, viandes et charcuteries.


Vous pouvez également vous asseoir et manger des tapas ou prendre une bière dans les bars qui sont sur les lieux du marché. En outre, autour de l'enceinte, il y a des douzaines de stands de vêtements et d'accessoires.

Un intérieur particulièrement clair et aéré, des étals devant lesquels l’on peut passer, une architecture très élancée et magnifique.


Premier arrêt chez un étonnant boucher qui propose une magnifique sélection de côtes de bœuf. De l’Angus du Pays-Basque, de la Charra originaire de la province de Salamanque et de quelques communes avoisinantes de Zamora et Ávila, en Espagne. La plupart des bêtes sont issues d’un croisement Morucha/Charolaises, Morucha/Limousines ou Avileña/Charolaises et Avileña/Limousines. Et de la Simmental qui semble même venir de Suisse !



Bien d’autres morceaux comme le T-Bone ou des races Galiciennes.


Ici les légumes sont plutôt beaux et frais ; scaroles, oignons blancs, betteraves, tomates, artichauts, tous les classiques du moment.


On trouvera des calçots pour de préférence le grill.




Maintenant les fraises... un sujet un peu délicat en Espagne, sur lequel je ne me prononcerai pas ici. Au vu de la régularité de la taille, de la couleur, de leur perfection, on peut se poser des questions…


Divers stands de charcuterie avec bien sur toute une sélection de jambons à la découpe.




Chez les poissonniers, palourdes, oursins,  moules, lotte, bars et turbots.





Tout un rayon de légumes et fruits sec où l’on trouvera différentes qualités de haricots locaux.


Comme dans d’autres marchés, la vente de légumes secs mais préparés comme lentilles, pois-chiches, haricots de Santa Pau et bien d’autres.


Aussi pour ceux qui souhaitent manger des « croquetes », une vaste sélection comme jambon, fromage, épinards, boudin andalous et bien d’autres.


Un bien joli marché avec un peu plus d’authenticité et étonnement des produits de qualités parfois supérieurs a ceux d’autres marchés plus connus.