vendredi 12 mai 2017

Mes adresses : Mercat de Santa Caterina, Barcelone




Il y a de fortes chances que vous passiez devant le marché de Santa Catarina puisque celui-ci se trouve en plein centre de la zone la plus touristique de Barcelone, la Cuitat Vella ou plus précisément la Ribera. Un marché tout de même un peu plus authentique que la Boqueria et qui évidemment mérite une visite. L’architecture novatrice ayant été réalisée par Enric Miralles et Benedetta Tagliabue, le toit en forme de mosaïque de couleur par l’artiste Toni Comella. Un marché rénové et un achèvement de rénovation en 2005.


Premier marché couvert de la ville construit en 1845 sur l’emplacement d’un ancien couvent du même nom, il fut inauguré en 1848.


Un intérieur avec une structure en bois, des espaces bien aménagés en font un lieu très chaleureux et accueillant. La qualité des produits gastronomiques proposés est incontestable et se balader pour apprécier les divers étals et un vrai plaisir.




Le choix des charcuteries est ici fort intéressant, avec divers jambons avec des appellations plutôt compliquées pour s’y retrouver lorsque l’on n’est pas expert. Ensuite entre prix au kg, au 100 gr ou à la pièce, âge de la pièce, producteur, vous avez meilleur temps d’être bien documentés. Entre Serrano, Bellota, Jabugo, Iberico, cuisse ou épaule… c’est tout un monde.




Définitivement un peu moins compliqué pour le chorizo, le lomo, la longaniza qui est une saucisse sèche ici en Catalogne élaborée avec de la viande maigre de porc et de lard haché, de poivre noir et d'autres épices, le tout introduit dans un intestin grêle.


Aux fruits et légumes, une belle sélection de champignons et de fèves.




Les traditionnels jus de fruits à l’emporter ou fruits tout simplement.


Des fromages comme le sec de Valladolid, un fromage élaboré avec du lait de brebis pasteurisé. Il est commercialisé en quatre degrés de vieillissement (Tendre, Demi Sec, Sec et Vieux). Le fromage de Pago Los Vivales, également de brebis avec une maturation de plus de 16 mois qui a une saveur forte, très aromatique, élégante et longue en bouche. Le Payoyo de Cadiz, variété de fromage artisanal fabriqué en province, plus précisément à Grazalema et Villaluenga del Rosario, surement le plus connu et reconnu au niveau international.


Des stands d’olives, anchois et autres conserves.



En ce qui concerne les bas morceaux et abats, vous trouverez tout ce que vous voudrez. Tripes, têtes, panses.


Des petites betteraves.


Ici aussi on y trouvera la fameuse botifarra en plusieurs versions. On rappellera qu’il s’agit d’une saucisse catalane avec de la viande de porc et des épices, qui se décline en diverses versions, blanche, noire, jaune, rosée, etc… ici certaines aux fèves, au sang, et même une surprenante à l’œuf !


Beaux stands de poissons avec étonnement le lieu de pêche et le nom de la plage. Des dorades, des œufs de merlus et du merlu.



Du poisson salé avec évidemment de la morue mais dans toutes ses formes.


Des escargots de mer ou murex épineux. Leur chair ferme et goûteuse, accompagnée d’un aïoli, est délicieuse.


Une autre sorte d’escargot de mer.


Avec un littoral long de plus de 1000 km, il est évident que les produits de la mer se retrouvent sur toutes les bonnes tables : coques, palourdes, langoustines, araignées de mer, couteaux, pouces-pieds, poulpes…Ici justement de très belles langoustines.


De belles pièces de thon de l’Atlantique.


De gros turbots.


Tous les types de coquillages imaginables, comme pousse-pierre, coques et tellines.



De très beaux Saint Pierre, poisson de mer vivant à proximité des côtes sur des fonds rocheux.


Même un stand avec des œufs d’autruches. Un œuf d’autruche, c’est l’équivalent d’environ 25 œufs de poule. L’œuf d’autruche, c’est un peu un œuf d’oie mais version géante. Même couleur, même texture visqueuse et épaisse du jaune, même blanc aqueux, même saveur. Bien que cuit, le blanc reste assez translucide et résiste un peu sous la dent. Le jaune est collant et jaune vif.


Les œufs d’oies et de canards étant également en vente.



Les viandes sont aussi belles comme le bœuf galicien avec 40 jours de maturation.



Un marché qui vend de très beaux produits et qui mérite sa visite. Un peu moins d’excitation que celui à côté de la Rambla et beaucoup plus d’authenticité avec des prix qui sont plus alignés avec ceux de la vie courante de Barcelone.