mercredi 24 mai 2017

Can Margarit, Barcelone



Encore un endroit des plus étonnant que celui-ci dans le quartier du Poble Sec. Un secteur où l’on a plutôt souvent l’occasion d’y manger une cuisine actuelle et moderne dans la plupart des établissements récents, mais ici c’est une cuisine des plus traditionnelle que l’on trouve chez « Can Margarit ». Certes loin d’être sophistiquée et légère mais comme l’on dit, une fois n’est pas coutume. L’endroit est quasi invisible de l’extérieur ou alors pas vraiment clairement indiqué. Les clients connaissent l’endroit et voilà.


On franchit une porte et se retrouve dans une grande cave avec un haut plafond, des murs le long desquels sont alignés tonneaux, réverbères et tableaux. Sommes-nous dans un restaurant ? Dans une bodega où de pus nous sommes seuls ? Quelques tables en bois vides, des frigos avec une structure également boisée, quelques bougies, il y a une atmosphère presque un peu monacale dans cet endroit.





Visiblement ce n’est que le hall d’entrée et d’ailleurs c’est ici que la soirée commence avec un verre de bienvenue. Au choix de l’un des tonneaux, des blancs mais aussi des vins doux. Les verres se trouvant sur une petite table d’accueil.





Quelques mètres plus loin dans cet incroyable lieux, les cuisines avec du personnel. « Can Margarit » est une taverne des plus classique, avec un charme énorme qui fut créé probablement il y a une cinquantaine d’années, qui fût à l’origine comme l’on peut se l’imaginer un magasin de vin. Lumières douces, ambiance conviviale, on patiente quelques instants avec un verre à la main, on regarde les gâteaux sous leurs cloches et se réjouit de passer en salle.




Quelques instants plus tard, nous franchirons deux grandes portes et arriveront dans cette magnifique grande salle avec son authentique décoration composée ruraux tels que roues de charrettes, outils agricoles mais aussi d’anciens meubles avec de la vaisselle. Un plafond à quelques mètres, une ambiance très conviviale mais aussi bruyante.






Tout au fond une seconde salle plus petite en taille mais tout aussi plaisante.


La cuisine ici est simple, principalement des plats traditionnels espagnols, de la méditerranée et souvent d’Andalousie et évidemment Catalogne. Le vin se sert principalement en cruche.


Cela sera donc une série de plat avec une salade « Pipirrana » à base de poivrons grillés, d’oignons et de tomates crues. Salade de légumes typique de Malaga et Jaén en Andalousie, deux villes qui se disputent d'ailleurs l'invention de la recette.


De sympathiques escargots en sauce piquante, réalisés dans court bouillon et une sauce tomatée au chorizo.


Pas coutume de prendre ce plat mais là je me lance avec des tripes à la sauce piquante. En fait une recette rustique et généreuse catalane de tripes de bœuf cuisinées au « Sofregit », une sauce traditionnelle aux oignons, tomates et poivrons, agrémentée de jambon de pays et de chorizo.


Pour suivre quelques  côtelettes d’agneau avec un « escalivada ». Un nom qui vient du catalan "escalivar" qui signifie rôtir dans les braises. Il s’agit d’aubergines, poivrons et tomates rôties à l’huile d’olive


La spécialité ici c’est le lapin à la Jumillana, frit, servi avec une quantité incroyable d’oignons, ail, laurier, romarin, menthe, origan et thym. C’est bon mais vraiment gras car la quantité d’huile est plutôt importante.


Et comme dessert, un des poudings de la maison, ici Argentin avec des raisins secs.


Autre douceur avec une tarte aux pommes style tatin et de la crème fouettée.


Pour accompagner, un verre de vin doux type moscatel vous sera offert.


Une bonne cuisine roborative dans un lieu vraiment plein de charme ; un moment privilégié dans un Barcelone qui offre une multitude de tables de tout genre.