samedi 18 juin 2016

Tsui Hang Village, Hong Kong




A se demander quels sont les critères pour une personne de Hong Kong pour choisir une table. Vraisemblablement la configuration foule + table ronde + cuisine classique est une formule gagnante. Probablement que la table dont je vais vous parler n’est connue que des hommes d’affaires de Hong Kong et de surplus locaux. Probablement impossible de trouver dabs ce quartier d’affaire ce lieu complètement caché mais qui semble-t-il est bien plutôt réputé. Les buildings de Hong Kong communiquent les uns avec les autres, des escaliers, des escalators, des passerelles et j’en passe. Bref pour trouver « Tsui Hang Village », endroit sélectionné par mes collègues, il faudra probablement demander plusieurs fois votre chemin dans ce dédale de galeries marchandes de luxe.

C’est bien simple aucune inscription en caractères européens donc obligatoirement vous êtes local soit vous êtes accompagnés ou renseignés. Un simple sinogramme pour vous indique l’entrée du « Tsui Hang Village ».


Une rampe d’escalier dans laquelle l’on demande où l’on va avant d’atteindre une salle plutôt comble et sans aucune fenêtre ! On doit être dans un coin de l’un de ces buildings où l’on a ménagé un endroit pour manger et voilà…Probablement que l’européen que je suis est gêné par le manque d’ouverture ; ici ce n’est aucunement un problème ou critère.


Une salle remplie à l’heure de midi mais notre table est réservée.


Pas de décor particulier, c’est plutôt soigné, cible une clientèle d’employés des entreprises avoisinantes.

Nous nous ferons guider par nos hôtes qui choisirons pour commencer du riz gluant fris aux crevettes séchées. Des sortes de beignets soufflés plutôt plaisants avec une odeur de mer en fon de bouche. C’est plutôt ludique mais sans plus.


Le porc laqué au miel est très bon, bien caramélisé et sans trop de graisse.


Des petits pains à la vapeur au poulet et coquille Saint-Jacques séchée. Plutôt quelconque et difficile de vraiment dire de quoi la farce est composée.


Des raviolis à la vapeur destinés à l’un des convives végétariens.


Le riz frit au blanc d’œuf, coquilles Saint-Jacques séchées et soie de porc est plutôt gouteux et parfaitement apprêté.


L’étrange sauté de bœuf en tranches aux bâtons de pâte croustillante et châtaignes d’eau ne me laissera pas une grande impression. Je trouverai ces morceaux de pain un peu secs et huileux et finalement sans trop de saveur.


J’apprécierai finalement beaucoup ces rouleaux d’œufs aux crevettes hachées et légumes. Cela se présente comme des raviolis mais la pâte est une sorte d’omelette.


Un établissement probablement hautement apprécié aux heures de midi pour le côté un peu chic, le service de circonstance à savoir rapide et efficace. Maintenant question assiette je resterai un peu mitigé.