mardi 7 juin 2016

Refreshing Vegetarian Food, Canton





Pas franchement facile de faire plaisir à quelqu’un de végétarien en Chine lorsque l’on connait le dicton populaire que dit que « Les Cantonais mangent tout ce qui vole dans le ciel sauf un avion, tout ce qui rampe sauf un train, tout ce qui a quatre pattes sauf une table, tout ce qui nage sauf un sous-marin … ». Néanmoins une de mes connaissances nous amène pour faire plaisir à cette personne au « Refreshing Vegeterian food ». Une table éthique et un peu cérébrale, avec un environnement où l’on peut réfléchir sur la condition de l’être humain et de ses relations avec la nourriture. Tout un programme où l’on peut adhérer ou non.

A nouveau, pas facile de trouver l’endroit car il faut tout d’abord entrer dans un « shopping center ».


Quelques étages plus haut après avoir pris des escalators, vous voici face à une entrée où absolument rien n’est inscrit en caractères européens.


Un lieu plutôt agréablement décoré avec un certain nombres de livres, de produits non identifiés à la vente et d’objets de décoration.




Un coin où il semblerait que l’on puisse manger à une table communautaire entourés de théières et plaques de thé.


Et une salle assez joliment décorée avec mêmes des tables entourées de voiles. Le mobilier de bois est plutôt assez beau car traditionnel. Malgré que le bâtiment soit moderne, l’intérieur de cette salle de restaurant donne plutôt l’impression d’être dans une vieille maison chinoise.




La carte est comme je l’ai dit végétarienne, mais ce qui est le plus surprenant et presqu’un peu dérangeant c’est de trouver des plats qui essaient de représenter des ingrédients animaux. Je veux dire par cela que les photos du menu ressemblent étrangement à des plats de viande mais cette dernière a été remplacée par du tofu ou d’autres substituts. Souvent peu évident d’ailleurs de comprendre ce que l’on va manger car on se réfère aux termes « poulet, steak » mais « végétarien ».

Comme par exemple des Hericium Erinaceus épicés et frits, qui sont des champignons médicinaux blancs aussi appelés champignons barbe ou encore tête de singe. Comparé souvent à un produit de la mer pour son goût et remplace la plupart du temps le porc ou l’agneau. Présenté sur des brochettes, pas franchement évident de savoir ce que l’on va manger.

Un bol de soupe à la courge avec des pignons qui a plu au convive végétarien. A première vue un potage crémeux qui pourrait être même européen.


Des rouleaux de viande végétarienne avec des champignons noirs et œufs. Un rouleau d’omelette découpé en tronçons avec à l’intérieur des éléments fort peu identifiables mais le goût est plutôt plaisant.


Des nouilles sautées à la sauce soja. Nouilles fraiches ce qui est plutôt bienvenu car souvent celles-ci sont séchées et industrielles. Malheureusement le tout est un peu trop huileux.


Des vermicelles avec un émincé épicé végétarien. Assez bien relevé et vraiment bon avec ce sésame sur le dessus.


Un très étrange poisson végétarien avec des pignons. Une sauce aigre douce qui accompagne une sorte de masse qui pourrait être du tofu frit. Cela a la forme d’un poisson, pourrait rappeler la consistance de mauvais nuggets mais reste mangeable.


Un très inattendu steak végétarien au poivre noir. Ici aussi, impossible de savoir ce que l’on mange. Des rondelles de quelque chose…avec sur le dessus une sauce poivrée sans histoire avec un goût classique de sauce au soja et quelques légumes émincés.


Même si l’on est végétarien je crois que de choisir des plats sans viande dans un restaurant classique me semble quand même un meilleur choix car ne pas savoir ce que l’on mange ou essayer de reproduire l’apparence de mets de viande me semble tout de même un peu étrange.

Un repas qui ne m’a pas franchement emballé, non pas parce que ce fût végétarien mais pour le concept de créer des mets « qui ont l’apparence » au lieu de simplement cuisiner sans produits carnivores.