dimanche 5 juin 2016

PanXi, Canton



C’était il y a bien longtemps…la Chine sac à dos et une première halte à Canton dans le quartier qui est considéré comme étant aujourd’hui l’ancienne ville. Une époque où la restauration était bien piètre car les restaurants appartenaient à l’Etat, par conséquent une cuisine et un service déplorable. Je me rappelle que la majorité des lieux accueillaient des groupes et non des individuels. Evidement on essayait d’impressionner le touriste de groupe mais l’individuel se contentait à l’époque de ce qu’il y avait… Pas franchement gastronomique et presque de quoi dégouter les étrangers de la cuisine chinoise. A vrais dire lorsque je me suis mis à faire des recherches sur Canton, j’avais oublié que j’étais allé chez « Panxi » à l’époque. En regardant quelques photos sur la toile, je réalise que l’endroit ne m’était pas inconnu…

Une des particularités de « Panxi » étant que l’établissement se trouve dans un parc autour d’une pièce d’eau. Un restaurant vraiment très grand situé autour du lac Li Wan qui est d’une taille de 12000 mètres carré, site du « Chang Hua Garden », le jardin impérial du roi de la dynastie Nan Han. « Panxi » est considéré comme étant le premier de trois restaurants situés dans un jardin à Canton, a obtenu différentes récompenses lors de compétitions culinaires et est aussi spécialisé dans les banquets avec différents thèmes ; « 8 immortels », « cantonais », « dim sum ». On sert ici une cuisine cantonaise traditionnelle.

Pour la petite histoire, l’ancien secrétaire d’état US, le Dr. Henry Kissinger fit une donation à l’établissement dans le contexte des relations sino-américaines. Il était un client et dans les années 70, lors d’un voyage à Pékin, il fût impressionné par les mets servis et amenés de chez « Panxi » lors de sa halte à l’aéroport. Il organisa même une démonstration et en repas en 1980 à New-York au restaurant « Dahongyun » lors d’une tournée des chefs de cuisine aux Etats-Unis.

L’entrée du parc nous plonge dans une chine plus traditionnelle avec ces sinogrammes en forme de lumières.







Le restaurant lui-même n’a pas changé depuis ma première visite ; l’impression d’un peu entrer dans un temple bouddhiste. Colonnes illuminées, lampions rouges, quelques affiches probablement ventant les repas de l’établissement.

Une fois à l’intérieur, le hall de réception avec son mobilier classique et les récompenses murales laisse penser que l’établissement possède une grande réputation.




Une fois enregistré, une hôtesse nous fera traverser quelques salles puis ensuite passer à l’extérieur pour rejoindre l’une des salles où l’on se restaure, sachant qu’elles sont plutôt nombreuses et de différentes tailles, ce qui laisse penser que le personnel en cuisine doit surement être plutôt nombreux. Passages pas des passerelles, ambiance classique et calme ce soir de semaine.






Une première grande salle que l’on peut observer de derrière les vitres, mais cela pas celle-ci notre destination finale.



Plutôt un petit salon qui doit assurément avoir une vue sur le lac qui évidement est impossible la nuit.



Le « Panxi » ne propose pas seulement une cuisine traditionnelle cantonaise mais aussi des mets des région du Sichuan, Shandong, Huaiyang, Chaozhou et aussi d’autres cuisines asiatiques ou du Pacifique.

Nous choisirons un riz frit pour un convive végétarien qui ne contiendra que principalement du céleri et de l’œuf.


Pour accompagner quelques champignons noirs marinés au vinaigre que l’on a plutôt souvent l’habitude d’acheter secs, simplement dans une sauce un peu acide.


Un second riz frit semblable au précédent mais ici avec du jambon et crevettes. Plutôt léger car le grain se décolle et qui entre dans une catégorie de bon riz frit.


Des petits pois avec du canard haché, yam qui est une racine et légumes. Les petits pois sont un peu farineux, le yam n’est pas franchement un légume qui m’impressionnera et me rappelle la pomme de terre et sans trop de goût. Autrement carottes et quelques menus morceaux de canard. Cela manque un peu de saveur.


Autre plat avec des palourdes et petits poissons argentés sautés avec des légumes. Je ne sais pas si la traduction anglaise de la carte était exacte mais j’ai plutôt eu l’impression de voir des crevettes séchées dans ce plat. Haricots verts long, oignons, poivrons jaunes, cacahouètes. Des saveurs assez fortes car la crevette est odoriférante quand sèche. Erreur de plat ? Pas sûr. Toujours est-il plutôt quelconque.


On viendra surtout au « Panxi » pour l’environnement, l’histoire, le décor. La cuisine est traditionnelle et pas forcément impressionnante. Maintenant est-ce peut-être une question de choix ? Au vu du nombre de couverts servis, probablement que tout doit être un peu du même niveau.