vendredi 10 février 2017

Yat Lok, Hong Kong



Voila typiquement ce que les anglo-saxons appellent « hole in the wall » ou « trou dans le mur », une manière peut-être un peu péjorative de signaler un établissement caché, sans trop de sophistication qui sert rapidement une bonne cuisine. Ni vraiment un fast-food, ni vraiment un restaurant, probablement quelque chose un peu au milieu. Vous allez surement un peu trouver aussi bien des gens charmés que mécontents sur la toile, sachant que « Yat Lok » est un restaurant étoilé au Michelin ! Clairement le système des étoiles à Hong-Kong n’a que peu de sens et si ce sont vos critères que vous compariez avec un étoilé en Europe, vous serez surement très déçu. Oubliez-donc cela quelques instants et considérez l’endroit pour ce qu’il est. Je me rappelle de la Chine et de Honk Kong il y a un plusieurs décennies lorsqu’un établissement n’avait raison d’être que pour nourrir sa clientèle et à n’importe quel moment de la journée. Rarement possible de ne considérer que déjeuner et dîner car trop de monde souhaite manger dans une journée. Donc des établissements sans charme particulier, pas vraiment confortables, avec que chaises, tables et baguette, un service rapide, des assiettes en plastique et c’est tout. C’est donc cela « Yat Lok ». Vous y passerez maximum 45 minutes et sera assurément un endroit idéal pour le déjeuner et pas du tout adapté pour une soirée.

« Yat Lok » est avant tout réputé pour son oie grillée, un établissement qui n’a strictement pas changé depuis 1957 et qui sert ce plat avec une recette bien secrète. Un lieu des plus basique où l’on partage les tables, où il est un peu difficile de se faire comprendre et où il ne faut pas espérer comme je l’ai dis s’attabler trop longtemps.



Bistrot, gargote, avec une atmosphère assez familiale, un écran TV, des menus sur les murs exclusivement en mandarin. On essaie de s’asseoir tant bien que mal tellement les tables et chaises sont serrées.



Les petites dames viendront immédiatement vous prendre la commande et vous tendront une carte qui elle est traduite en anglais. Certes il n’y a pas que de l’oie à la carte mais aussi d’autres viandes, cependant c’est vraiment pour la volaille que l’on vient ici. Servie avec ou sans os, avec riz ou nouilles, parfois des mélanges entre oie et poulet, à vous de choisir.

En fond de salle, le chef débite donc les oies et dresse les assiettes en quelques secondes.



Cela sera donc de l’oie sans os servie avec du riz.


Et une autre version servie avec des nouilles et quelques légumes.



Certes il y aura tout de même quelque soit le plat un peu de déchet. L’oie est caramélisée, plaisante, les accompagnements quelconques.

Une agréable expérience donc et un rapide repas dans le centre du district commercial et financier qui vaut une visite au moins une fois pour vivre un authentique moment dans Hong Kong avec un plat satisfaisant.