vendredi 17 février 2017

Bodega Brugal, Barcelone




Voici probablement l’un des lieux les plus improbables que j’aie visité à Barcelone, un endroit que probablement aucun touriste ne connait et qui par contre semble être un lieu très connu des locaux. Quelque chose entre une cave, un garage, un atelier, un restaurant, un lieu de rencontre, une affaire familiale, le type d’endroit complètement hors du temps qui est surement l’une des perles de la ville. Pas une étape gastronomique en soit mais un lieu où l’on redécouvrira ce que convivialité et simplicité signifient. Une fois arrivé dans cette rue complètement dépourvue de toute animation, vous ne pourrez jamais deviner ce qui se trouve dans cette allée ou entrée où ne figure absolument aucun nom. Seulement une porte de hangar, deux tables à l’extérieur presqu’un peu perdues, un lustre et c’est tout.


La « Bodega Brugal » est un lieu unique, à l’origine un débit de vins, un magasin de famille qui distribuait des vins dans le quartier de Les Corts. Ce village autrefois indépendant accueille aujourd'hui de nombreux bureaux et est l'antre du FC Barcelone, l'équipe tant appréciée. Vous y trouverez des tours de verre, des centres commerciaux ainsi que des logements résidentiels discrets. Si les affaires et le football y vont bon train, le quartier a toutefois su garder l'esprit villageois d'antan. Une fois franchi le pas de porte, vous ne saurez pas vraiment où vous avez atterri…Un hangar désaffecté avec de la lumière, un entrepôt avec des meubles de brocante, des bouteilles, des tonneaux et au fond pas mal d’animation.


Il y a quelque chose d’assez féérique dans cet endroit sans se douter de ce que l’on trouvera au bout de ce corridor, comme un monde caché, un passage dissimulé qui vous amène quelque part dans le passé, un moment presqu’un peu déroutant.




La salle de restaurant si l’on peut parler de salle, restera ancrée à tout jamais dans ma mémoire. Un endroit qui vous laissera pantois car ne ressemble à aucune adresse que je connaisse. Certes vous aurez peut-être déjà diné dans des endroits où se trouvent des tonneaux mais ici ce n’est pas un décor de pacotille pour touristes, mais un vrais et ancien dépôt de vins réaménagé en salle à manger.



Tables de toutes les formes, murs défraichis, nappes blanches, énormes tonneaux le long ds murs, longues tablées, lumière un peu industrielle, catelles murales, rien ne semble avoir été transformé depuis des décennies. Ici tout le monde semble se connaitre, une clientèle d’habitués, des sorties de probables petites entreprises locales, des couples venus passer un moment très privilégié. Le lieu est tout bonnement magique.




En fond de salle le comptoir ou deux sœurs s’occupent du service en salle et qui n’auront même pas reçu ma réservation que j’ai fait un peu au hasard sur un potentiel site de réservation barcelonais. Que cela ne tienne, nous patienterons quelques minutes avant d’être installé à l’une des tables un peu comme si de la famille non attendue arriverait au dernier moment. Balance, jambon à la découpe, panière, on sert tant bien que peu la clientèle car ce soir l’établissement est complet.



La carte propose une cuisine catalane roborative qui est à première vue plutôt consistante mais on ne vient pas ici pour de la découverte culinaire mais passer un moment hors du temps. Plats froids style tapas et chauds que l’on ne risque pas de trouver partout. Pour commencer des traditionnelles croquettes au jambon maison. Elles se commandent à la pièce, brulantes et gouteuses.


Du pain à la tomate, incontournable en Catalogne.


Comme il n’y a plus d’artichauts en quantité suffisante, on se verra offert une assiette de dégustation qui suffira amplement. C’est une vraie délicatesse que l’on trouve aussi par exemple dans le quartier de Barcelonnette.


Des beignets de calcots que l’on arrose d’une petite sauce pimentée et douce. Une variété d'oignons catalans tendres et doux. Ils sont de la même famille que les poireaux, se mangent entre janvier et mars, cuits au bois directement sur une grille et saucés de leur sauce typique, la sauce de calçots ou salvitxada, qui est proche de la sauce romesco, sauces facilement confondues. Cependant ici ils sont entourés d’une pâte de friture un peu trop épaisse.


Nous poursuivrons avec des morceaux de morue avec une sauce moutarde et miel. Quelques frites et piments padron sur le côté.


Un plat Catalan typique avec une excellente saucisse de porc accompagnée d’haricots blancs.


Et un dessert que j’aime beaucoup, le fromage blanc et miel, appelé « mató ». Du fromage réalisé à partir du lait dans lequel on verse du jus de citron ou de la présure. C’est un dessert simple qui se prépare avec un morceau de « mató » accompagné par du miel. C'est l'un des plats emblématiques de Catalogne.  


Et pour vin, un Noster Inicial 2013, un Priorat jeune élevé en fût de chêne, riche, avec du corps, des fruits rouges.


Une soirée absolument mémorable, hors du temps, un lieu exceptionnel, une ambiance incroyable, une cuisine simple et basique, un lieu tout bonnement exceptionnel.