dimanche 31 décembre 2017

La Tere Gastrobar, Barcelone


Plutôt une mode en ce moment que de rebaptiser un peu tout gastrobar ou plutôt de se réorienter en proposant une cuisine plus allégée dans un cadre contemporain et branché. C’est le cas de « La Tere Gastrobar » dans le quartier de Sants. Un établissement crée par un trio de Vénezueliens, Antonio Lago, Georgia Ligas et Egidio avec un chef au nom de José Viñals. Pas un bar à tapas mais un lieu où l’on trouve de petites assiettes le plus souvent à se partager, une cuisine locale mais influencée par d’autres contrées. Quartier donc peu touristique et en phase de devenir un nouvel endroit où l’on trouve de belles tables, rue de Riego, une devanture moderne dans un ancien immeuble.


Un intérieur plutôt minimaliste avec murs blancs, structures métalliques noires, ampoules suspendues au plafond, un intérieur assez dans un esprit de loft. Avec tout d’abord à l’entrée un bar pour un apéritif, une première salle attenante avec une confortable banquette et quelques tables basses.



Dans le fond, une seconde salle toujours aussi épurée, blanche avec une structure métallique identique à la première avec quelques plantes et babioles. L’éclairage est dans le même esprit avec de grandes ampoules, cette seconde salle est probablement plus agréable pour le dîner. Atmosphère calme, amicale et décontractée.




Une carte avec une cuisine assez fusion comme dans pas mal d’établissements en ce moment mais tout de même avec ses particularités. Assiettes de tapas froids ou chauds, petites assiettes à se partager, des classiques catalans comme croquettes, patatas, poulpe et autres plats d’oeufs, des plats plus créatifs et en ce moment la « semaine de l’artichaut » avec deux suggestions.

Nous commencerons par un classique tartare de bœuf qui s’avère être parfaitement relevé avec une viande découpée évidemment à la main. Un peu d’oignon, des câpres, un peu de cornichon. Composition assez fraiche et gourmande sans adjonction de sauce sucrée type ketchup, le tout accompagné de petites tranches de pain croustillantes dans un style crostini.


Irréprochables calamars au grill avec une purée d’aubergines fumée. Une texture tendre ce qui n’est pas toujours le cas, une purée délicate qu’est comme le nom l’indique réellement fumée, un peu d’huiles aux herbes. Simple mais efficace.


Une des suggestions du jour avec les cœurs d’artichauts avec une sauce au foie gras et xeres Pedro Ximenez. C’est une manière plutôt inattendue de préparer ce légume mais vraiment appréciée car la version simplement frite à la longue s’avère un peu ennuyeuse. Ici la sauce est équilibrée, crémeuse et gourmande. Les artichauts ont été au préalable été poêlés.


Un « Cachopo » farci avec du jambon ibérique et du fromage à raclette avec une sauce au piquillo. Surprenant plat que je ne connaissais pas qui se trouve être d’origine Asturienne, deux tranches de veau avec du jambon et fromage, passées dans de la chapelure et frites. Diverses variantes comme ici avec du porc. Celles et ceux qui sont Suisses se diront…  « mais c’est un cordon bleu ! ». Oui…c’est tout à fait cela…. Mais très plaisant et cette sauce avec ce poivron basque est une très agréable association.



Un dessert avec une mousse de mato avec des noix caramélisées et du miel. Classique dessert catalan a base de fromage blanc mais retravaillé de manière légère en espuma avec les accompagnements habituels comme miel mais aussi des fruits secs.



Comme vin un Tempus de Terra Alta du domaine Altavins, aux arômes de prune et fraise.


Une table où l’on peut choisir entre des classiques préparés avec justesse et de bons produits mais aussi quelques assiettes plus téméraires ou dirons-nous différentes et finalement pas si fusion que cela, en tout cas ce soir, ce qui est fort appréciable. L’endroit est très agréable, le service très attentif et aimable, une belle adresse dans Sants.