lundi 19 septembre 2016

Loreto Islas, Loreto




Voici à ce jour la plus jolie table de Loreto et qui en plus se trouve directement sur le Malecon, la promenade du front de mer. Difficile de manquer ce bâtiment aux couleurs vives avec une architecture plutôt novatrice pour le coin. Une terrasse mais qui semble ne s’ouvrir que lorsque la température est un peu plus modérée et probablement aussi lors des invasions touristiques car le mois de septembre est moins fréquenté.




L’intérieur est vraiment très plaisant car a un côté mexicain mais pas celui kitsch qui souvent est le cas mais plutôt un décor coloré, finalement assez contemporain. Une série de table le long de la fenêtre, le bar dans un coin et la « cuisine de César » qui probablement doit être le nom du chef dans l’autre partie de la pièce.




Les sympathiques serveurs sont habillés dans le ton de la maison avec des chemises tout aussi colorées.

S’il y a bien endroit où il faut prendre une margarita, c’est bien ici car c’est simplement la meilleure à ce jour dans la ville. Le dosage est absolument parfait, le léger goût orangé est fort plaisant et surtout elle n’est pas trop sucrée.


Sur la table comme dans la plupart des endroits, le « pico de gallo » ce mélange de de tomates coupées en dés, d'oignons et de piments Jalapeños mais ici remplacé par des Serrano. Frais comme il doit être et ce n’est pas toujours évident, il s’apprécie avec des « totopos » (et non des nachos..qui est une recette tex-mex), qui sont des tortillas coupées et triangle et frites.


Comme nous avons vraiment apprécié cet endroit, les plats dégustés ci-dessous sont ceux de rois soirées consécutives. Le Guacamole traditionnel et sauce mexicaine fraichement réalisée est très bon mais demanderait un peu plus de piment frais selon mon goût.


Le Sashimi à la mexicaine est de fines tranches de poisson du jour mariné dans du citron vert et de la sauce soja, servi avec de la mangue, des piments Serrano, du concombre, des oignons, et de la coriandre fraiche. Cela semble être une mode d’ajouter de la sauce soja pour être plus dans le vent mais je reconnais que ce plat est vraiment excellent et le poisson absolument délicieux.


Les Saint-Jacques à l’orange, sautées avec du gingembre, beurre et recouvert de graines vertes. Pas sûr de savoir ce que sont ces graines vertes mais on retrouvera un peu de noix concassée et de piment. En accompagnement courgettes et poivrons jaunes sautés ainsi qu’un riz. Pas les meilleurs Saint-Jacques que j’ai pu manger.


Nettement plus enthousiaste pour ne pas dire séduit par le « Pibil » ; poisson du jour mariné dans de l’achiote frais, servi sur de l’ananas caramélisé, de l’avocat, de la coriandre fraiche et de l’oignon. Une recette du Yucatan d’origine Maya, qui consiste à mariner l’aliment dans du jus d’orange et de l’achiote aussi appelé roucou. Ce qui donne une sauce un peu rougeâtre avec un parfum très subtil. Le poisson est vraiment excellent servi sur cet ananas caramélisé. L’accompagnement est identique au plat précédent.


Les Saint-Jacques marinées dans du citron vert, servies avec de l’avocat, de la mangue, des oignons, de la coriandre fraiche et du piment doux. Très bon ceviche ou du moins ce qui s’en rapprocherait.


Le plat de dégustation des produits de mer locaux, grillés à l’ail est plutôt massif et propose une série d’éléments divers.


Des « chocolates » qui sont des palourdes locales, ici grillées mais avec un peu trop de beurre.


Un mélange de légumes dont des courgettes avec ces Saint-Jacques qui ne sont franchement pas terribles.


Le poisson lui est fidèle à lui-même, frais et poêlé au beurre et ail.


Un autre soir nous avons demandé des « chocolates » mais crues que l’on arrose de citron. Toujours aussi délicieux.


Les crevettes « al Pastor », marinée dans l’achiote sautées avec de l’oignon et de la coriandre sur de l’ananas grillé, est une variation du plat de poisson décrit ci-dessus. Plat très satisfaisant.


Pour ne pas se répéter je fais une tentative avec des pâtes « Mariscos », à savoir avec des fruits de mer locaux et une sauce arrabiata. Les linguine sont bien cuite et « al dente », la sauce est bien relevée et réalisées avec des tomates fraiches où l’on peut même trouver des olives noires en rondelles ainsi que des câpres. Le mélange de produits de la mer est en fait tout ce que j’ai pu décrire auparavant ; palourdes, poules, poisson, blanc, Saint-Jacques. Les commentaires ci-dessus pour ces produits restent valables pour ces pâtes de bonne facture.


Une des bonnes adresses de Loreto où il faut choisir ses assiettes. Il y a du très bon et du moyen. Comme signalé plusieurs fois, les Saint-Jacques doivent être oubliées. Les plats cuisinés Mexicains sont excellents, les entrés réussies, le décor et ambiance sont fort plaisants.