vendredi 16 janvier 2015

Can Paixano, Barcelone



Et encore l’un de ces endroits un peu fou de Barcelone devant lequel il faut faire la queue pour espérer boire ou manger quelque chose. Théoriquement il s’agirait plus de boire ici qu’autre chose mais les petits encas tout à fait convenables sont si bon marchés que c’est un peu devenu le lieu incontournable du quartier pour se restaurer convenablement aux heures « de midi »… ou plutôt 14 :00.



« Can Paixano » parfois aussi appelé « La Xampanyeria » qui pourrait signifier quelque chose comme « La Champagnerie » est une cave à vins, un bar à sandwichs, qui commercialisent d’ailleurs leur gamme de « Cava » sur place ou sur leur site internet. Je ne prétends pas être un spécialiste de ce vin mousseux, mais mon expérience ici m’a clairement démontré qu’il y en a pour tous les goûts et tous les prix. Le verre de « Cava » pris chez ABaC m’avait semblé être de très bonne qualité même si l’on pense qu’une flute à 13 euros semble excessif mais c’est surement un prix tout à fait relatif à la qualité du contenu.

Soyons clairs, le « Cava » ce n’est pas du Champagne mais un vin mousseux ou méthode champenoise produit principalement en Catalogne et dans quelques autres régions d’Espagne et qui se décline en une demi-douzaine de types en fonction de la quantité de sucre ajoutée.
C’est donc dans cette rue un peu au nord de Barceloneta appelée Carrer Reina Maria Christina  que ce bar depuis 1969 sert  au plus grand bonheur ce breuvage facile à boire et des prix bien éloignés de ce que l’on connait en France.

Une fois à l’intérieur (un agent de sécurité s’occupe de limiter la foule) ne vous attendez-pas à trouver une place assise et même l’accès au bar n’est pas des plus aisé. C’est ce qui fait néanmoins le charme de cet endroit c’est cette ambiance très festive, le bruit des bouchons incessants, les sandwichs tout frais servis sans interruption.





Jambon ou morceaux de lard qui pendent du plafond, bouteilles et coupes sur chaque endroit encore libre... et c’est rare ! Un bar avec tous les sandwichs possibles et imaginables avec principalement des charcuteries ; jambon, fromage, boudin noir, saucisse, chorizo, et autres ingrédients. Rations des mêmes produits sur assiettes ou même alors quelques tapas comme des croquettes ou anchois.  Même des spécialités allemandes pour les amateurs. On essaie de se faufiler vers le bar pour commander une coupe ou une bouteille. A noter que les bouteilles ne sont vendues que si vous commandez un sandwich mais sachant que ceux-ci coutent moins de deux euros, vous ne risquez pas grand-chose même si vous n’étiez venu que pour boire.






Sandwichs visibles d’ailleurs dans la vitrine du bar, la plupart au jambon ibérique ou alors même des sandwichs à la viande et chauds. La bouteille de Cava étant de 5 à 7 euros, vous comprendrez pourquoi ici on ne se prive pas et l’ambiance est toujours à la fête.


Au fond de cette « cave », un coin épicerie qui vendra aussi bien les « Cava » que des charcuteries et conserves diverses.





Pour une raison qui m’est inconnue, ce qui se boit le plus ici est le « Cava » Rosé demi-sec qui descend comme du petit-lait ou de la limonade… réalisé avec les cépages Tempranillo, Cariñena et Trepat. On vient pas ici pour faire une dégustation mais bien « boire des bulles »… Et c’est un moment plein de convivialité que vous vivrez dans ce lieu incontournable des fêtards et autres amateurs d’endroits typiques.


On ressort de cet endroit en se demandant si la file a doublé ou si ce sont les effets de l’alcool qui créent cette illusion…