mardi 6 janvier 2015

Avalon by Ramon Freixa, Barcelone



Cela restera toujours compliqué de passer un 31 décembre dans une ville sans tomber dans un piège lorsque l’on ne fête pas ce moment chez soi. Je dois avouer que j’ai passé un sacré moment pour trouver un endroit pour cette soirée car soit c’était un bar à tapas quelconque et la rue… Soit des soirées à des prix vertigineux pour un repas gastronomique.  De plus, l’ambiance de certains de ces derniers endroits n’étant que finalement peu adapté à ce type de soirée. C’est donc finalement que nous nous décidés d’aller au « Avalon » de Ramon Freixa. Freixa est un chef madrilène doublement étoilé qui comme beaucoup d’autres chefs espagnols multiplient leur établissements ci et là. Certes « Avalon » n’a pas de macarons mais nous avions une certaine certitude qu’il y aurait un certain niveau de qualité dans la prestation offerte.

Un menu très raisonnable à 65 euros avec un accès au bar (« City Bar ») avec une boisson offerte. On dira presqu’une aubaine… « Avalon » se trouve dans l’hôtel « Grand Hotel Central  qui est un hôtel plutôt luxueux sur la Via Laietana. On peut passe par la réception et descendre quelques marches ou y accéder par l’entrée de la rue perpendiculaire.






Un décor chic et moderne avec un mélange de bois et de pierre. Comme il s’agit d’une soirée spéciale, probablement qu’un effort supplémentaire a été fait pour la décoration. Il faut dire que le menu et les vins sont imposés donc ce billet n’est que le reflet d’une soirée et non pas un avis réel sur les prouesses culinaires. Nous savons tous que ce soir-là, il risque d’y avoir des imperfections.

En tout cas le service fut excellent de bout en bout avec une parfaite synchronisation et une générosité en ce qui concerne les vins. Nous démarrerons d’ailleurs avec un cocktail de Noël à base de Cava et de martini blanc.


Un menu plutôt simple et sans trop de créativité mais comme précédemment dit, c’est une soirée spéciale.

Seront apportés une série de tapas espagnols tout à fait classique comme le pain à la tomate mais ici recouvert également d’artichaut.


Les croquettes crémeuses au jambon et les beignets de morue seront tout à fait corrects.


Le dos de thon rouge avec quelques œufs de poisson sur le dessus tout à fait plaisant.



La salade de fin d’année est une salade russe insérée entre deux fines tranches de pain frites.


Une série d’entrées sans histoire et bien préparée.

Pour suivre un filet de dorade grillé avec une sauce de supions et fèves. Une bonne idée mais le poisson est malheureusement surcuit donc sec.


Ingénieux plat principal, le burger de canard avec pommes de terres « deluxe ». La chaire de la volaille est reconstituée en un burger et servi avec une surprenante et délicieuse glace presque un peu sucrée à la moutarde. Quelques pommes de terre en tronçons accompagnent le plat.



Comme dessert, Chocolat 2015 qui est  un biscuit dans lequel est inséré une ganache au chocolat et à côté une glace au chocolat. Un dessert tout à fait correct.


Touron et autres sucreries pour finir ce repas qui s’est avéré être presque surprenant tenant compte du type de soirée. Une table dans un lieu moderne qui peut être visitée a une autre période de l’année pour se faire une réelle idée de la cuisine qui sans aucun doute devrait être plus intéressante en d’autres circonstances.