jeudi 10 octobre 2013

Poechenellekelder, Bruxelles



Autre endroit incontournable pour boire de la bière à Bruxelles, le Poechenellekelder. A priori tout me ferait fuir un tel endroit car vous vous trouvez à quelques mètres du Mannenkenpis… Atroupement de toutous photographiant la miniature debout… et en face une vieille maison avec une terrasse plutôt attirante.




Mais c’est à l’intérieur qu’il faut définitivement aller! Une fois la porte franchie vous vous demanderez si vous êtes dans un musée, une brocante, un théatre ou dans une autre dimension… 


Quelques escaliers devant vous et sur les murs des marionettes un peu partout. Probablement celles du théatre de Toone qui sera toujours l'un des endroits les plus chers au cœur des bruxellois. Les marionnettes de Toone existent depuis 1830 et c’est également non loin de la grand place qu’il faut absolument non seulement aller voir un spectable en bruxellois mais aussi aller à l’estaminet.  Je pars donc du principe que ce sont des marionnettes qui ont du à un moment ou l’autre être utilisées conférant à l’endroit une atmosphère assez unique. La traduction de Poechenellekelder étant justement : grenier de marionnettes.




Des tables en bois, de vieux bibelots un peu partout, des gravures d’époque, des bondieuseries mélangées à d’anciennes affiches promouvant des marques de bières. C’est une extraordinaire caverne d’ali baba…



Le bar dans la salle au fond à gauche est vraiment incroyable !




En épluchant la carte je me dis que voila l’endroit parfait pour déguster une bière que l’on ne pourra que trouver que rarement ailleurs. Appréciant la Kriek et ayant déjà dégusté une Cantillon un autre jour je me rappelle du plaisir lorsque j’avais bu lors d’un autre séjour un Kriek Boon, bière également comme la Cantillon de fermentation spontanée. Un mélange entre du vieux et du jeune lambic mûri dans des fûts de chêne. Assez différente de la Cantillon qui est plutôt acide et délicieuse, celle-ci offre un parfait équilibre entre douceur et acidité. Moins alcoolisée que l’autre elle séduira probablement plus ceux sont habitués au kriek commerciales de la grande distribution mais avec nettement plus de finesse. Elle sera élegamment servie dans une corbeille avec le verre adapté.



Mais mon sang ne fait qu’un tour quand je discerne sur cette carte quelques petits encas et plus spécifiquement du « Pottekeis » que je n’avais pas mangé depuis de nombreuses années… Seul probablement les belges comprendront cet engouement car cette préparation de fromage est unique dans son genre.


Si je devais rapidement comparer à autre chose….la cervelle de canut ? Pas vraiment.. Il s’agit d’un mélange de fromage blanc avec du fromage de Bruxelles (Ettekeis), des échalottes, poivre et sel. Et surtout il faut accompagner cela de ce pain de mie qui est très différent en Belgique ainsi que de radis plutôt particuliers car très larges et allongés que l’on débite en tranche.



Cet endroit est évidement fréquenté par quelques touristes mais c’est aussi un lieu ou certaines confréries se rassemblent, un vrai et authentique estaminet Bruxellois ou vous passerez un délicieux moment.