mercredi 9 octobre 2013

Le Corbeau, Bruxelles



Ce qui est formidable a Bruxelles, ce sont ces anciens bars qu’il  faut dénicher de bouche à oreille avec les locaux ou alors qui sont renseignés malgré tout par les guides. Je dois avouer que l’ambiance qui est règne est impossible à comparer avec n’importe quel  bar d’une autre capitale et encore moins un pub pour autant que l’on assimile ces endroits à des débits à bierre. Quand je dis bar, je devrais plutôt dire café et non pas brasserie. On y vient boire un verre et même manger.


Le Corbeau que je ne connaissais pas et qui me fut recommandé par un Bruxellois vaut son pesant d’or. Un établissement qui existe depuis des décénnies et dont le thème est comme le nom l’indique le corbeau probablement  faisant référence au film de Hitchcok parmis tant d’autres films avec le même emblême.


Une grande salle entourée de vieilles banquettes de cuir et de parois de bois, des cadres remplis d’anciennes photos patinées, d’anciennes publicités pour Stella Artois, plein d’affiches du film ainsi que plein de références à l’oiseau. 



Sur un autre coté de la pièce un comptoir devant le bar plutôt bien apprévisionné en boissons. D’intéressantes et historiques photos de l’atomium en noir et blanc qui doivent bien dater des années 60.





Ici pas vraiment de bière à la pession originale mais néanmoins le choix en bouteilles est plutôt intéressant. Je choisis une bière qui m’était à nouveau inconnue : la Omer, une bière blonde à 8% de la brasserie Bockor. Une bière de fermentation haute, refermentée en bouteille, brassée de façon artisanale, à cette brasserie depuis 1892 par la famille Vander Ghinste. Les fils ainés se prénomment depuis cinq générations…Omer.


Un endroit vraiment authentique, hors du commun et plein de charme qui n’a pas bougé depuis plusieurs décénnies, parfait en tout cas pour vivre une autre tranche de vie Bruxelloise.