samedi 26 octobre 2013

Jamie's Italian, Gatwick


Jamais je ne me serais imaginé un jour évaluer un établissement au sein même dans un aéroport surtout lorsque l’on se trouve à Gatwick et que les contrôles ont été franchis. Généralement dans l’attente de son avion c’est souvent du fast food où de la nourriture passée au micro-onde dans bien des cas.

Quelle surprise de trouver une salle d’attente qui semble être en voie de transformation comme d’aileurs l’ensemble de l’aéroport et qui propose « enfin » autre chose que les franchises que tout le monde connait. Je repère au premier un « Jamies’ Italian » qui ne doit pas être la depuis bien longtemps.

Pour ceux qui ne connaissent pas Jamie Oliver, eh bien il s’agit d’un personnage plutôt très médiatique principalement dans les pays anglo-saxons en ce qui concerne la cuisine. Présentateur TV pour d’innombrables émissions culinaires, auteur d’une impressionnante collection de livres de cuisine traduits dans toutes les langues imaginables et également propriétaire de plusieurs chaines de restaurants un peu partout en Europe avec ses « célèbres » Fifteen où des jeunes sans trop d’avenir sont formés à la restauration et également une seconde chaine plus populaire en Angleterre, le « Jamie’s Italian ».

J’avais une fois mangé au Fifteen d’Amterdam qui m’avait proposé une cuisine méditerranéenne plutôt de qualité dans un décor assez « inn » et de bon goût.

Une fois arrivé au premier je suis plutôt extrêmement surpris de constater que ce restaurant est extrêmement bien décoré et qu’a aucun moment l’on aurait l’impression de se retrouver dans un aéroport. C’est même très bien réussi et la je me demande pourquoi personne n’a jamais eu l’idée de faire quelque chose d’équivalent dans d’autres aéroport internationaux. 




Un décor alliant un coté un peu garage, un peu ferme, un peu bistrot italien comme une trattoria. De jolies tables de bois avec des serviettes en tissu comme du linge pour essuyer la vaisselle, des murs réalisés avec de paneaux bruts en bois, des lustres assez artistitiques et un coin où l’on peut voir les jambons et autres charcuteries pendre, un des cuisiniers découper ces charcuteries et au fond les cuisines ouvertes.





Indéniablement tout à l’air très frais et bon, réalisé sur place. Une ardoise indique même que les pâtes sont réalisées quotidiennement sur place.



Je suis aussi tout de suite étonné d’avoir un service aimable qui d’entrée me demande combien de temps je dispose avant mon embarquement et qui ne perd pas trop de temps à prendre ma commande.

Une carte plutôt variée avec évidement des plats italiens dont des pâtes qui m’ont tout de suite tentées en raison du temps restreint et de l’originalité de la recette. De taglionis au lapin sauvage ; la sauce est lentement cuite avec de l’ail, des herbes, du mascarpone et du citron. Les pâtes fraiches sont très bonnes et cuites à la seconde ; la sauce est plutôt fine et pas trop crêmeuse, légèrement citronnée et le mascarpone apporte un coté subtilement crémeux. Un joli plat de pâtes bien cuisiné.



Je prends quelques légumes ; les légumes de printemps vignole. Une association de petits pois frais, de fèves, d’artichaut, de pancetta, d’oignon fane, de menthe, basilic et huile d’olive. Je peux m’imaginer que ces légumes sont à la base congelés car je ne peux pas croire qu’en cette saison il soit possible de s’en procurer mais le résultat est plutôt probant. Un jolie assiette de légumes biens préparés et gourmande.




Tout ceci accompagné d’une bière Liberta qui est la marque du restaurant, brassée spécifiquement pour eux avec un léger goût de miel.

Je ne peux qu’applaudir d’avoir presque réussi l’impossible, apporter un peu d’humanité et de qualité dans la restauration d’un aéroport alors que d’innombrables personnes sont prêtes a voyager de nombreuses heures ou sont en période d’attente. Pourvu que cette initiative et cette « chaîne » fasse des petits un peu partout en Europe…une chaîne qui pourrait faire pâlir plus d’un restaurant italien…en dehors des aéroports.