mercredi 18 mai 2016

Mes adresses : Marché Campo de Fiori, Rome



C’est dans le quartier au nom de « Campo de Fiori » que se trouve ce marché quotidien sur cette place des fleurs. Un endroit pittoresque le matin et qui ne manque pas d’animation. Une place au centre de laquelle se trouve une statue du philosophe Giordano Bruno qui fût un moins aux idées libérales, brulé par l’église en 1600. Tout autour de ce marché de nombreux bars et terrasses animées.

Le marché colorié qui se tient ici chaque matin jusque probablement environ 13 heures, font de cette place une des plus vivantes de la ville. Une atmosphère joyeuse et bruyante et quelques commerces plutôt assez intéressants même si l’on a tout de même l’impression qu’une partie des stands se préoccupe plus d’attraper des touristes que des produits qu’ils vendent. Les ruelles tout autour grouillent de petites boutiques et d’ateliers d’artisans fort intéressants.



Ce marché vend étonnement un peu de tout et non pas exclusivement que des produits frais. Fruits secs, pâtes aux couleurs diverses, épices et il faut bien regarder pour trouver de beaux produits.

Malgré le début de saison, les tomates ont plutôt bonne allure et s’avèrent être excellentes quand dégustées dans les restaurants. Des stands avec de belles sélections de salades.




Une salade appelée « cicorietta », petite chicorée mais qui ressemble plutôt à de la dent de lion.


De magnifiques petits épinards.


Dans un des coins, un vendeur de fromage plutôt exceptionnel.


Un bleu de brebis aux myrtilles, miel et rhum.


Le Rebroson à base de lait de vache.




Le Giallina qui est un cousin du Parmesan avec une texture différente car le grain est plus épais. Il est également plus doux en bouche.


Le Pecorino Romano à base de lait entier de brebis, fromage traditionnel de la région.


Le Parmesan que l’on ne présente plus toujours à un prix plutôt élevé comme la plupart des aliments sur ce marché.


On trouvera ce légume plutôt peu fréquent rare que l’on appelle « agretti » dont le nom réel est la soude commune ou même aussi appelé « barbe des moines ».  Le plus surprenant est qu’il s’agit d'une plante qui servait autrefois à produire le carbonate de soude pour faire du savon. On le fait cuire à l’eau, un peu d’huile d’olive, ail et citron. C’est acidulé, et en même temps, cela rappelle les épinards.



Artichauts que l’on préparera évidement à la romaine.


Le basilic.


Un stand de très belles et fraiches herbes.



Un endroit où l’on sert des fruits frais.


Des fraises des bois.


Les premières cerises à un prix exorbitant.


Même encore des courges.
 

L’autre légume incontournable à Rome, la « Puntarelle », appelée aussi chicorée asperge dont les tiges sont souvent préparées en salade avec huile d’olive, anchois, ail et citron.


De magnifiques fleurs de courgettes.


Un stand avec rhubarbe et fruits exotiques.


De gros agrumes.


Sur un autre côté de la place, quelques vendeurs de fleurs.  



Un marché avec une belle sélection de produits dans le centre, à noter qu’il faut faire son choix car il y a aussi beaucoup de produits peux intéressants et que les prix m’ont semblé être un peu exagérés.