vendredi 10 novembre 2017

Cometa Pla, Barcelone



Voici une très belle découverte que ce « Cometa Pla » situé dans un coin un peu caché du Barrio Gotic. « Pla » est une série de restaurants mais pas une chaîne comme l’on pourrait se l’imaginer. Il y a quelques années de cela j’avais découvert le très agréable « Bar del Pla » dans l’ultra-touristique rue Montcada, adresse de qualité pour ses tapas et probablement l’une des plus belles adresses de la rue. Ensuite le restaurant « Pla » lui-même, lieu plus romantique et adapté aux soirées et récemment le nouveau « Pepa Pla » de l’Eixample avec sa cuisine inventive. Donc plus une série de restaurants connectés avec des concepts sensiblement différents qu’une réplication d’un établissement. Chacun sa cuisine et donc son chef, dans des ambiances assez différentes. « Commeta Pla » se trouvant donc tout simplement dans la carrer del Cometa dans un ancien bâtiment. Bar à vin, restaurant, un très bel endroit assez informel. Grandes fenêtres, caisses de bois sur le trottoir.



Un intérieur très agréablement décoré structuré en trois parties. Le rez de chaussée avec la cuisine, le bar et ses tabourets, quelques tables hautes ou basses sous un haut plafond et un premier niveau plus calme et parfait pour un repas consistant. Je trouve l’endroit absolument adapté pour une soirée intime et épicurienne dans un cadre très bien conçu. A chacun de choisir son endroit en fonction de ses préférences.





Quelques panneaux en bois de récupération, des caisses ou cartons de vin un peu partout à même du sol, des miroirs avec quelques inscriptions décrivant les plats de ce jour, des bouteilles sur des étagères et des verres suspendus un peu partout car ici nous sommes également dans un bar à vin ou la sélection est très précise avec un choix quasi axé sur le bio et naturel.


Dans sa cuisine, le chef Giuseppe Padula qui comme on peut se l’imaginer est d’origine italienne et qui nous concoctera un magnifique repas.


Quelques escaliers pour rejoindre ce que je pourrais associer de mezzanine et vous voici donc dans une petite salle qui comme je le disais s’avère être plus calme ce soir. A noter que c’est le probable très aimable patron qui parle parfaitement le français qui nous a proposé de nous installer à l’étage supérieur et qui nous conseilla tout au long du repas comme dans peu d’endroits.


La carte se trouve même être en français et d’entrée informe que les ingrédients sont locaux, de saison, écologiques et traités avec tout le respect nécessaire. Carte en sections avec des tapas, des plats à se partager de la montagne, de la mer et de la campagne, des alentours et des desserts. C’est probablement l’une des cartes les plus originales qu’il m’est été donné de lire dans un établissement de cette catégorie à Barcelone. Des mets espagnols mais tout de même avec parfois une subtile influence italienne surement liée à l’origine du chef. Souvent des intitulés connus mais toujours avec un élément intéressant, rappelant d’une manière ou d’une autre la « botte ».  Commençons par les traditionnelles olives amenées en début de repas qui sont ici vraiment délicieuses.


Puis un plat qui tout de suite vous interpelle car franchement une superbe idée, la bomba de paella.  Nous savons que la célèbre Bomba de Barceloneta fut inventée à la « Cova Fumada » à base de pommes de terre, de viande, agrémentée d’aïoli et de sauce piquante. Mais certains connaissent également l’Arancini qui est une boulette de riz farcie de mozarella fondante et panée. Un riz qui se peut être au safran et qui souvent est un reste. Quelle excellente idée que d’associer les deux recettes en faisant quelque chose d’un peu inédit. Cette délicieuse boulette de paella est cuite dans un bain de friture ce qui la rend croustillante à l'extérieur et elle garde tout son moelleux et coulant à l'intérieur. Elle sera accompagnée d’une sauce aïoli.



Ensuite de la morue dessalée, tomate et fruit de saison. Une idée assez intéressante car cela s’approche du concept de ceviche mais ici avec un poisson très différent qui d’ailleurs a été très bien travaillé avec une tomate qui me rappelle un peu la texture et le goût d’un gazpacho, quelques dés de mangue pour une saveur douce et quelques feuilles de salade frisée. Plat léger, savoureux et très frais.           


Certes la tortilla est un met assez banal mais quand travaillé sous forme d’omelette à la morue comme ici, cela devient exceptionnel. Pas de trace de gras comme c’est souvent le cas, pas de lourdeur et vraiment quelque chose d’aérien.


Le classique pain à la tomate mais ici assez différent car il ne s’agit pas de pain de coca mais d’un excellent pain campagnard sur lequel l’on étale soi-même une excellente purée de tomate travaillée avec une bonne huile d’olive.


Un plat chaud absolument parfait et aussi avec quelques regards sur l’Italie avec la joue de veau bio, riz au safran et champignons. La joue est déjà une excellente viande, le veau assez rare en Catalogne et très apprécié dans la botte. Le riz peut laisser penser que l’on regarde en même temps du côté de Milan mais aussi de Valence, riz préparé un peu comme une galette, la joue sur le dessus, une fine sauce autour et les champignons sur le dessus.



Autre très belle et bonne réalisation avec l’agneau bio désossé cuit à l’étouffée, boulghour et oignons au vinaigre.  Agneau confit, puis désossé, reconstitué en ballotine et ensuite tranché et probablement poêlé. Cette délicieuse viande est déposée avec ce blé typique du Moyen-Orient qui est toujours un mariage parfait avec cette viande. Les fines lamelles d’oignons vinaigrés est un bel apport en acidité à l’assiette. C’est d’une grande gourmandise et comme la plupart des plats sans réelle graisse,



Le dessert du jour à base d’un gâteau type au chocolat sur lequel nous trouverons une glace à l’eau de rose.


Une ganache au chocolat qui est en réalité une déclinaison de la combination que l’on trouve souvent en Catalogne avec chocolat, pain, huile d’olive et sel. A la seule différence que cette ganache est d’une légèreté incroyable, l’huile a un parfum profond, le sel est de qualité sous forme de flocons et ce qui ressemble a du pain est une fine galette croustillante. Revisité et remarquablement préparé.



Maintenant en ce qui concerne les vins, voici une superbe découverte d’un vin naturel qui n’est pas toujours ce que je préfère mais ici exceptionnel. Un David & Goliath de 6 Elemento. Vin élaboré avec des raisins autochtones, naturel, sans additifs et sans traitements artificiels. Un cépage Bobal, tout vendangé à la main, un vin expressif, sombre, épicé et de subtils tannins.



Une très belle table ce « Cometa Pla » et qui amène beaucoup d’idées a une cuisine Catalane souvent semblable d’établissements en établissements, pas d’utilisation lassante de produits asiatiques comme c’est trop souvent le cas, mais de subtiles associations, de la créativité totalement maitrisée et surtout une redécouverte de certains plats locaux avec une fine touche italienne. Vraiment une superbe table sans oublier un service absolument irréprochable, motivé et passionné.