lundi 29 février 2016

La Reposette, Samoëns


Retour quelques semaines plus tard à ce charmant endroit que « la Reposette » en bas des remontées du Saix non loin de Samoëns ou Morillon. Toujours un endroit aussi accueillant avec cet accueil par ces jeunes filles saisonnières britanniques et la gérance néerlandaise.  Autre table cette fois-ci plutôt le long de la fenêtre. 



Comme la première fois, ambiance animée, bonne humeur et Brian que vous reconnaitrez avec son charmant accent toujours souriant et à l’écoute de sa clientèle.

Les tables sont toujours joliment décorées de pots de fleurs de saison.


La carte est la même que l’autre fois mais pourquoi ne pas essayer autre chose.

Pas d’entrées mais un hamburger « Traditionnel » avec cornichon, laitue, tomate, oignon et sauce maison. A nouveau le pain est excellent, la viande un peu trop cuite au goût de la personne, les frites bien assaisonnées avec ce mélange d’épices maison. Sur le côté un mélangea à base de roquettes et pousses de betteraves. On vous amènera tout de même des emballages de ketchup et mayonnaise. Comme la première un bon burger.


Pour moi le Poulet au curry korma, lait de coco, riz et raita. Clairement nous ne sommes pas dans un restaurant indien mais plutôt dans un pub qui essaie de satisfaire une clientèle internationale avec une cuisine asiatique pour touristes. Si l’on oublie les plats originaux, l’assiette est plutôt correcte avec un émincé de poulet, une sauce au curry plutôt neutre, un peu de coriandre sur le dessus et un riz basmati. Plat tout à fait correct si l’on fait abstraction du côté authentique indien.


Sur une autre assiette, un papadum avec un chutney à la mangue et une raita, un simple mélange de concombre et de yaourt.


Une mention très spéciale pour les excellents desserts avec une tarte aux pommes qui ressemblerait plus à un pie avec un crumble sur le dessus.  Comme qui dirait…quelque chose entre un dessert anglo-saxon et quelque chose de néerlandais. La pâte est excellente, la farce à base de pommes fondantes légèrement parfumées à la cannelle, le crumble sur le dessus bien croustillant. Un peu de crème fouettée et une boule de glace vanille industrielle.


Autre surprise avec le cheesecake vraiment léger et pas compacte comme c’est souvent le cas, une couche biscuitée bien parfumée et sur le dessus une fine couche de fruits de la passion un peu gélifiée. Vraiment deux très jolis desserts.


Le même vin, à savoir le délicieux Châteauneuf-du-Pape du Domaine Nalys en 2011.


A nouveaux on ressortira de ce lieu avec contentement, la cuisine de style pub est de vraie qualité, on sent que l’on se donne de la peine, les assiettes sont bien garnies, l’ambiance toujours fort sympathique et les prix adaptés. Sans hésitation, une des meilleures et sympathiques tables du coin.