samedi 13 février 2016

La Reposette, Samoëns



Cela faisait plusieurs décennies que je n’avais pas mis les pieds dans un établissement de la vallée du Giffre à une ou deux exceptions près. Un désert gastronomique comme dans peu de régions ou tout ce qui se trouve sont soit des plats au fromage, des pierrades ou quelques spécialités haut-savoyardes complètement lassantes. Aucune créativité, juste du vite fait pour les quelques touristes de passages qui probablement se contente de pas grand-chose. Cependant depuis une dizaine d’années si pas plus, le tourisme a un peu changé…et nos amis britanniques sont presque « devenus maitres » dans certaines stations…ce qui finalement n’est pas plus mal car bouscule un peu la donne. Une excellente micro-brasserie à Morzine est d’ailleurs un exemple pour illustrer mes propos.

Ceux et celles qui se rappellent de Samoëns il y a une quinzaine d’années devraient se souvenir que la liaison de Samoëns au Massif n’existait pas et que l’un des points de départ était et est toujours « les Saix ». Des « œufs » qui existent toujours, complètement vétustes et inconfortables, mais qui sont bien pratiques quand les parkings du bas sont pleins. Ce qui nous arriva il y a quelques temps.



Retour de ski et nous voici devant la « Reposette »…Juste en bas de l’arrivée de l’installation, un ancien chalet en bois foncé qui probablement date depuis Mathusalem.. Genre de lieu en face du parking qui donne accès aux installations et que souvent on pourrait ignorer. Je me rappelais d’un vieux bistrot enfumé, pas forcément engageant qui probablement fut visité a une époque pour une boisson chaude au mieux... Mais quel ne fut pas mon étonnement une fois à l’intérieur ce jour-là.



Un lieu complètement transformé et remis au goût du jour, une superbe décoration style évidement montagne mais aussi contemporaine. On ne sombre pas dans un chic « à la Megève » ou dans un « magasin de souvenirs savoyards » mais un lieu des plus convivial, boisé mais avec un semblant de vieux bois, un magnifique bar vraiment bien situé qui permet de prendre seulement une consommation si on le souhaite et une belle salle à manger avec table communautaire ou tables individuelles. Les charmantes jeunes filles qui probablement font la saison essayeront joliment de vous parler en français avec le sourire sachant qu’elles sont britanniques. 


Commencez par donc vous installer à ce bar des plus convivial un peu sur un modèle presque américain avant de passer à table. Une jolie sélection de bières à la pression dont la « Mont Blanc », mais aussi pour les afficionados, de la Heineken… car le jeune patron est néerlandais. 





Une salle joliment apprêtée entre décontraction et lieu de charme. Un lustre baroque qui ne détonne même pas dans ce décor et même une impressionnante cheminée moderne qui sied à merveille dans ce lieu. Chaises en bois soit classiques soit modernes, coin pour s’asseoir devant cette cheminée, décorations murales de circonstances. Une vraie ambiance comme rare à Samoëns et ses environs, à savoir internationale, ouverte à la discussion et proposant une formule bien plus attrayante que partout ailleurs.






Une carte avec une cuisine plutôt « américanisée » avec quelques rares références à ce qui fait se fait localement, ce qui n’est pas plus mal. Salades, burgers, pâtes, quelques références à l’Asie, bref il y en aura pour tous les goûts et tout ceci a des prix sagement tarifés ce qui est rarement le cas dans la région. Une carte plutôt en harmonie avec ce lieu informel et festif.

Les salades pouvant se décliner en version petite et grande, pourront être prises en entrée. Une salade Chèvre chaud, miel, noix, pommes, feuilleté. Belle assiette bien généreuse avec un mélange de laitue, tomates, oignons, concombres, cornichons avec sur le dessus un feuilleté servant de support au fromage fondant. Quelques fines lamelles de pomme verte et même de la purée de pomme. Une salade fraiche, gourmande et parfaitement assaisonnée.



Pour moi la salade Norvégienne, saumon fumé, crevettes. Même base de salade mais avec des crevettes poêlées qui sont un peu pimentées et quelques tranches de saumon fumé. Une assiette à nouveau parfaite pour démarrer. 


Comme plat principal, des spareribs, marinade maison, frites, salade. Ceux-ci fondent en bouche, le goût est à la hauteur de ce que l’on peut souvent trouver aux Etats-Unis, la sauce qui accompagne à base de crème est bonne et le tout est accompagné d’une salade de roquette avec quelques pousses sur le dessus. A nouveau un sans-faute dans e type de restauration.


Pour moi un étonnant Hamburger mexicain, jalapeno, guacamole, laitue, tomate, oignon. Je sis étonnant car le pain est de qualité, la viande n’est pas grasse comme cela peut souvent être le cas, l’avocat sur le dessus est bien frais et la salade aussi à base de roquette sur le côté est bienvenue. Vraiment un excellent burger comme finalement dans peu d’endroits.


Même si les frites sont industrielles, elles sont vraiment très bonnes et bien assaisonnées car entourées d’une gouteux mélange d’épices pimentées et de sel.


Le brownies en dessert est également excellent et conclura parfaitement ce repas. 


Comment résister face à un magnifique Châteauneuf-du-Pape Château de Nalys en 2011 ? Magnifique bouteille avec un vin à la robe couleur rubis sombre, complexe sur des notes de fruits rouges su-muris.


Voici un patron qui a vraiment « tout compris » … Un lieu très convivial, une ambiance jeune et décontractée, un service souriant et aimable, une décoration contemporaine, une cuisine de pub mais de qualité et le tout dans des tarifs adaptés qui encouragent à consommer. Une réussite bien méritée !