lundi 8 février 2016

Les Marmottes, Montriond




Rares sont les bonnes tables sur les pistes et quand il y en a une, ceci mérite d’être notifié. C’est sur le domaine des « Portes du Soleil », plus précisément aux Lindarets que cette sympathique auberge ou chalet existe.  En bas des pistes sur une zone un peu plate d’où partent ou arrivent certaines installations vous pourrez observer qu’il y a un certain nombre de chalets avec des terrasses sur le devant.  Rien ne laisse supposer que probablement la prestation peut varier de l’un à l’autre mais assurément celle des « Marmottes » semblait être la meilleure selon certaines relations.



Un ancien chalet avec une terrasse ensoleillée aujourd’hui avec de grands parasols jaunes et quelques tables extérieures.  Affichés à l’extérieure quelques spécialités permanentes mais aussi les plats du jour sur une ardoise, donc peu de surprise !





L’intérieur est convivial, ressemblant à n’importe quel chalet et conserve un peu le charme d’antan. Pas de fioritures, les tables sont adjacentes les unes aux autres. Malgré une réservation faite par téléphone mais pas enregistrée, nous avons été immédiatement placés sans aucune histoire.





Aujourd’hui en suggestion du jour, une omelette aux chanterelles avec frites et salade ou alors une souris d’agneau.

La carte propose en réalité deux types de cuisine. Une première plus conventionnelle que l’on pourrait trouver un peu partout ailleurs mais en regardant bien vous trouverez également quelques plats roboratifs beaucoup plus intéressants. Pas franchement intéressé par tout ce qui est accompagné de frites, pizzas ou pâtes mais ceux à  la recherche d’une cuisine familiale seront comblés.

L’assiette de charcuterie en entrée que l’on se partage est un modèle du genre, copieusement servie et avec des cochonnailles de qualité. Une belle ardoise avec jambon sec, saucisson type rosette, chorizo et une charcuterie proche d’une Copa. Tout ceci accompagné d’une petite salade, d’oignons et cornichons, beurre et même d’un agréable pickles aigre-doux. Le pain qui est offert est étonnement excellent. 



En plat principal, la suggestion du jour qui est une souris d’agneau, sauce au thym et gratin dauphinois. L’agneau a cuit de longues heures, tendre, la sauce est fine et bien parfumée. Le tout accompagné d’une sorte de ratatouille et d’un très bon gratin.



Pour moi un plat que malheureusement on ne trouve pas si souvent, un Pot au feu. Parfaitement préparé car la viande cuite de manière adaptée, c'est-à-dire qu’elle ne tombe pas en morceau. Le bouillon a probablement été dégraissé ce qui le rend digeste et en plus n’est pas du réchauffé. Les légumes eux aussi (carottes, navets, pomme de terre) sont cuits avec encore un peu de texture ce qui n’est pas toujours le cas. Quelques cornichons pour les amateurs. Un plat excellent comme on aimerait trouver plus souvent sur les pistes.


      
Avec ce repas un sympathique Vacqueyras 2014 du Domaine des Ondines.


On appréciera la grappa offerte avec le café en fin de repas.


Voici un exemple d’un établissement qui ne se prend pas la tête et qui propose une jolie cuisine familiale très bien exécutée et avec des prix tout à fait raisonnables, ce qi n’est pas toujours le cas sur les pistes. Une adresse à se rappeler et visiter lors d’une journée de ski dans ce domaine.