lundi 8 février 2016

Victor's, Provincetown




Un premier de l’an, pas toujours facile de trouver un endroit ouvert où que cela soit mais par chance ici à Provincetown, « Victor’s » est ouvert. Contrairement à la majorité des tables du village, celle-ci ne se trouve pas dans Commercial Street mais dans une rue parallèle un peu sur le haut. Une belle maison à l’architecture typique de la Nouvelle-Angleterre, à savoir en bois blanc et de taille basse. Illuminations extérieures de saison et même des éclairages indirects plutôt étudiés pour créer une ambiance de nuit.

L’extérieure propose même une très belle structure pour l’été avec une terrasse avec de jolis sofas et même des lampes chauffantes avec un certain design. Etonnement sur le chemin menant à l’entrée, une cheminée à l’apparence assez moderne à même le sol.




L’intérieur est tout aussi bien agencé avec un coin bar devant laquelle l’entrée se trouve une salle avec un haut plafond et au milieu de l’une des parois, une grande cheminée de pierres. Murs blancs et lumières tamisées tirant un peu sur le mauve.



L’établissement est évidement plein ce soir et c’est sur le coin de ce bar tout aussi fréquenté que nous patienterons avant de rejoindre notre table une dizaine de minutes plus tard.



Le concept ici ressemble plus à un bar à tapas sur le papier mais en réalité les tapas à l’américaine ressembleront plus à des plats de taille européenne… Une cuisine qui oscille entre l’américaine contemporaine et le « fusion » asiatique, le méditerranéen.

Pour démarrer cette soirée, une Margarita « Victor’s Ptown » à base de tequila Parrot Silver, citron vert, sirop d’agave.  


Une autre Margarita « Spicy Ptown » à base d’une tequila ou a infusé du piment jalapeno et de la coriandre, jus de citron vert et chartreuse, sirop d’agave. Deux bonnes Margaritas.


Un premier plat avec le thon Ahi Napoleon déstructuré, thon entouré d’une poudre de camomille sur un wonton croustillant, sauce au vinaigre balsamique et soja, mayonnaise au wasabi, avocat et petite verdure. Seconde fois à Ptown où l’on sert étonnamment du wonton en lieu et place de tacos… C’est agréablement dressé, gourmand, bien cuit et dans le style du moment… Un petit goût asiatique ci et là.



De classiques et irréprochables calamars croustillants avec une sauce tartare et une autre à la tomate. 


Des chips maison avec un aïoli au piment. Totalement junk-food mais frais et correct.


Des côtelettes d’agneau en sucette, avec un chutney de canneberges. Etonnement il n’y a pas de chutney mais une raita en remplacement. L’agneau est de qualité, parfaitement cuit mais cela reste plutôt sans surprise. Une julienne de légume sur le côté.


Le risotto au homard et emadame avec mascarpone et ciboulette est une catastrophe car 
simplement…c’est de la « papette »… Surcuit…Le serveur tout à fait aimable ne nous l’a pas compté, geste vraiment appréciable.


Comme accompagnement, un Cabernet Sauvignon de la Nappa Valley en 2013 du Franciscan Estate tout à fait plaisant et sans histoire.


Un lieu fort plaisant avec une bonne ambiance, un concept de petits plats un peu inégaux avec parfois de la réussite et parfois moins…  On y viendra surtout pour une soirée avec de l’atmosphère et une cuisine pour tous les goûts.