dimanche 7 février 2016

The Red Inn, Provincetown




Table la plus plébiscitée de cette ville ou plutôt village pour une soirée spéciale car nous sommes à la Saint Sylvestre. Réservation plusieurs semaines à l’avance avec références bancaires et en choix entre 17 :00, 19 :00 et 21 :00. Système étonnant mais couramment pratiqué aux Etats-Unis, sachant que certaines personnes mangent tôt, fête ou non.

Toujours sur la rue principale mais plutôt décentré mais atteignable à pied en environ une vingtaine de minutes, « The Red Inn » se distingue déjà des autres établissements par la beauté du bâtiment qui est plutôt d’importante taille avec une série de maisons juxtaposées toutes en bois rouge. Un endroit qui comme le nom l’indique est aussi un boutique hôtel avec une restauration. De nuit, l’ensemble de cette résidence a quelque chose de magique avec ces guirlandes de lumières extérieures.



On y accède en traversant la pelouse et se retrouve devant l’entrée encadrée de branches de conifères.



Une fois à l’intérieur vous vous trouverez face au très joli bar où comme d’accoutumée nous démarrons une soirée. La table n’est pas prête, mais ce n’est pas un souci sachant que nous souhaitons encore nous trouver ici à l’heure de minuit.




C’est autour de ce bar que se trouve diverses salles à manger qui probablement rappellent que nous sommes dans une demeure privée à l’origine et que la structure n’a pas été modifiée afin de préserver une certaine convivialité. Plafonds bas, lumières tamisées, jolies tables bien dressées, clientèle soignée.





Même dans l’une d’entre elle, une cheminée avec encore ici une agréable décoration lumineuse.


Une de ces salles ressemblerait plus à une véranda et probablement offre la journée une vue sur l’eau.


Quelques jolies décorations lumineuses ci et là pour nous rappeler que nous sommes en période de fêtes.



Mais retour au très sympathique bar plus qu’animé qui doit être le cas tous les jours, 31 ou non.  Certains y dînent mais on peut aussi y consommer une boisson avant de passer à table. Un rapide coup d’œil à la liste des cocktails et nous voici avec une « Tom’s Margarita » à base de tequila Don Julio, triple sec et un mélange à base de Orangecello qui est la version orange que la traditionnelle recette au citron et de l’écorce d’orange. Il n’y a rien à reprocher, bien dosé et parfumé. Et un autre cocktail appelé « Cucumber Breeze » à base de concombre, vodka, limonade et un peu d’eau gazeuse. Rafraichissant et parfait pour démarrer cette soirée.





Ce soir il y a une possibilité de manger à la carte mais la majorité de la clientèle ainsi que nous-mêmes avons choisis le menu à 125 USD plus taxes et service (20%) qui propose une cuisine plutôt très classique et finalement pas si représentative de la soirée. Une série de plats qui pourraient être servis probablement tout au long de l’année. Un menu avec à chaque fois la possibilité de choisir un des plats.

Pour commencer une petite crème de champignon servie dans un verre à Porto qui sans être désagréable ne nous laissera pas de grand souvenir.


Une salade « Red Inn » à base de verdure de saison qui semble être de la mâche, des canneberges séchées de Cape Cod, des noix de pecan toastées, du fromage de chèvre du Vermont et une vinaigrette aux herbes vertes. Sur le dessus quelques fines lamelles de pommes Granny Smith. Rien à redire…c’est juste une salade… qui n’a rien de vraiment festif.


Pour moi, un « Chowder » au homard et maïs. La classique soupe de la région dans une version plus luxueuse et avec un goût légèrement doux en raison du maïs. Bien assaisonnée, plaisante au goût.


Un surprenant « trou normand » …avec un granité citron-champagne qui n’amènera rien avant d’être servi le plat principal.


Un filet de bœuf au poivre, purée de pommes de terre à la truffe et sauce au Jack Daniel. Pas vraiment de critique possible car la viande est parfaitement cuite, la purée onctueuse et la sauce bien concentrée. Quelques asperges sur le dessus et des pétales de fleurs.


Mêmes observations avec la selle de chevreuil, marinée dans des baies de genévrier, ail, échalotes, herbes fraiches avec un fond de sauce à base de champignons. C’est bien cuisiné, servi de la même manière que le précédent plat, sans surprise. 


En dessert nous choisirons le tiramisu et le cheesecake qui nous ont semblé être les moins mauvais choix. Toujours les mêmes observations, maitrisé mais inintéressants. Nous avons également pu gouter le pouding de pain chaud qui s’est avéré être plutôt plaisant.




Durant ce repas un agréable pinot noir Belle Clos  Las Alturas de la région de Monterey.


Difficile d’évaluer une table un tel soir sachant que tout est réservé depuis des mois, les prix sont surfaits pour la prestation et la cuisine on dira sans grand intérêt mais parfaitement exécutée. Néanmoins on y passera un excellent moment dans un superbe cadre, une ambiance festive sans être trop bruyante, un endroit que l’on pourra qualifier de chic et soigné. Probablement à redécouvrir dans une autre période surtout si l’on peut admirer l’océan depuis les fenêtres et bénéficier de l’extérieur.