jeudi 9 octobre 2014

Restaurant Playa Pichilingue, La Paz



« Playa Pichilingue» se trouve à une vingtaine de minutes et vaut la peine que l’on s’y rende car le bord de mer de La Paz n’est pas franchement exceptionnel et la plupart des tables se trouvent de l’autre côté de la route. C’est donc en suivant une des rares routes vers le nord appelée « «  et qui vous donnera l’occasion d’admirer la nature ainsi que le coucher de soleil.

Arrivé à destination de vous dirigez-pas vers le port-ferry sur la gauche mais continuez quelques centaines de mètres en direction de « Tecolote » ou se trouve d’ailleurs une très belle plage et c’est sur la gauche que vous trouverez un grand parking face à une cahutte juste au bord de l’eau.


Une cahutte qui en fait est un très grand restaurant les pieds dans l’eau mais ce soir un peu désert comme partout ailleurs en raison de l’ouragan « Odile » passé il y a quelques semaines qui a tout dévasté sur son passage. La majorité des touristes ayant annulé leur voyage, les établissements sont quasiment vides…



Une entrée illuminée avec quelques guirlandes et vous voilà pieds aussi dans le sable dans un endroit plutôt charmant. Les cuisines et le bar à l’entrée visibles depuis la salle à manger. La plupart des tables sont perpendiculaires à la mer avec chaises en plastique mais malgré tout nappes blanches.



La vue est évidemment magnifique avec un ciel turquoise et le fond dans les tons orange. On s’assied donc un peu où l’on veut, ce n’est pas l’embarras du choix qui manque…



Malgré ce côté « un peu seul », ce qui est remarquable c’est qu’il y a toujours de la bonne humeur et le service sera souriant et attentionné.


Margarita évidemment pour démarrer...


Les « cokteles » avec le « campechana de mariscos » qui est un mélange de fruits de mer ici constitué de poulpe, coquille Saint-Jacques, crevettes, poisson, concombre et sur le dessus des oignons rouge émincés, le tout dans une sauce bien citronnée. Produits frais, une belle portion très plaisante.


En accompagnement, toujours des citrons verts, une salsa mexicaine avec un mélange de tomates, oignons, coriandre, piments verts.


 


Seconde délicieuse entrée avec des « almejas rellenas », qui sont ces fameuses palourdes « chocolates » typiques de la région. Il y a probablement maintes manières de les farcir et ici il s’agit d’une sauce à base de tomates, poivrons, oignon, ail, persil, vin blanc et piments que l’on mélange avec des morceaux de palourdes. La préparation est ensuite injectée dans le coquillage ; puis ensuite entouré de papier aluminium et le tout est cuit dans la braise. Le serveur vous les ouvrira devant vous. Une autre étonnante et délicieuse entrée.




Pour accompagner le repas, une bière brune-ambrée appelée « Bohemia » qui est sans aucun doute l’une des meilleures dans le pays.


En plat principal du poisson avec des filets simplement cuits à la plancha avec un peu d’ail, accompagné de riz, salade et tomate. Le poisson est appelé « dorado » mais il s’agit en fait de « mahi-mahi », la dorade coryphène qui est toujours un vrais délice.


Le même poisson mais cette fois-ci servi à la « veracruzana » qui est une sauce très typique au Mexique, à base d’oignons, ail, tomate, piment « serrano », feuille laurier, origan, coriandre et olive. Une très bonne sauce qui accompagne bien le poisson.


Voici une jolie table qui mérite d’être visitée au nord de la ville pour se trouver face à la mer de Cortez et bénéficier du coucher de soleil.