vendredi 10 janvier 2014

Klösterli Weincafe, Berne



C’est toujours à proximité de la fosse aux ourses que j’ai déniché un joli bistrot plein de charme qui malheureusement était complet la veille mais qui m’avait par conséquent réservé une table pour ce soir. Une belle maison historique joliment illuminée devant laquelle ont été alignées une série de torches allumées créant une allée face à l’entrée de ce bistrot. Deux grosses bougies sont également la pour ajouter presque un côté religieux ou mystique ! 


Un bâtiment datant du 13ème siècle dans l’une des plus anciennes partie de la ville ou se trouvaient un petit hôpital et un cimetière. Initialement une pinte et ensuite à partir de 1759  une taverne où l’on pouvait manger. Une architecture typique baroque bernoise.



Une fois à l’intérieur et passé à travers ce grand rideau noir qui protège du froid, on est un peu surpris de se trouver juste à côté de la cuisine qui de surplus est vrai minuscule mais néanmoins moderne.


On tourne sur sa gauche et arrive dans la première salle du restaurant car un escalier permet d’accéder au premier étage ou se trouve une seconde salle. Quelques tables dont certaines sont surélevées et devant un très joli bar où certaines personnes ne sont venues que pour prendre un verre. Le décor marie les vieilles pierres avec des structures métalliques ou de bois. Le jeu de lumière est plutôt recherché avec quelques recoins plus sombres offrant de l’intimité



Comme il s’agit aussi d’un Weinbar, les bouteilles sont un peu partout exposées derrière ce bar et dans des caves à vin. Cette première salle n’est pas très grande et propose soit quelques tables le long d’un mur de pierres soit une table communautaire élevée où peuvent manger environ à huit personnes ou moins si l’on a deux groupes de clients.

La carte est plutôt très courte mais je suis ravis de trouver une entrée appelée soupe au vin bernoise avec des copeaux de viande séchée aromatisée. Il s’agit d’une soupe avec une base de bouillon de légumes, de pain, de jaunes d’œufs, de beurre, noix de muscade,  quelques feuilles de persil, lardons et surtout de vin blanc ; ici du Riesling. Le goût est plutôt surprenant car légèrement acide à cause du vin mais cela m’a beaucoup plu.


Comme met principal je prends le carré d’agneau avec une sauce au miel, thym et brisures de pain. Sur l’assiette un dôme de gratin bien réalisé sur lequel se trouve cinq côtes d’agneau cuites comme il se doit ; rosées. La sauce qui accompagne est effectivement douce à cause du miel mais étrangement compacte car cette panure à un peu solidifié le tout. Je ne suis pas sur de comprendre qu’elle était l’idée de base mais le résultat est satisfaisant en ce qui concerne les saveurs mais cette sauce mériterait d’être allégée.




Avec ce repas un verre d’excellent côte du Rhône Saint Cosme 2009. Il faut rappeler que cet endroit est aussi un bar à vin donc le choix est plutôt soigné. D’ailleurs une brève discussion avec peut-être le responsable de salle illustre que cet établissement est soucieux d’offrir de beaux flacons à la clientèle.

Le lieu est fortement fréquenté et cela se comprend car l’intérieur est très « cosy ». On y trouve une belle gamme de vin et une carte de type bistrot avec de jolies assiettes. C’est bien cuisiné avec de bons produits et assurément on en ressortira satisfait.