mercredi 11 octobre 2017

La Monroe, Barcelone




Dans mon quartier, un lieu un peu alternatif situé dans le Centre de Documentació de Cultura Popular et qui est plutôt joliment décoré.  Vielles rues pittoresques tout autour, quelques skateurs qui passent par là et échoppes dans le coin souvent pakistanaises. « La Monroe » est presque un OVNI dans ce coin comme pas mal d’autres endroits branchés de El Raval.


Une architecture qui a su capitaliser sur côté un peu bétonné de l’ensemble en conservant le plafond brut mais en y ajoutant des tubulaires colorés, un sol de pavé de rue laissé intacte, une série de tables de bois brut et chaises entre apparence écolière et industrielle. Tout a été imaginé avec beaucoup de goût.





Une grande baie vitrée qui donne sur la terrasse et une paroi qui sert un peu de garde-manger, qui ressemblerait à une épicerie. Et au milieu la cuisine ouverte sur cette salle. Bouteilles, fûts à bière, même des cuves dans un coin, tout est décoré méticuleusement.



Pour le lunch vous ne pourrez avoir que le menu composé en trois plats au choix et chacun avec trois propositions. Pour 11.90 euros, difficile de faire le difficile même s’il y aura à redire. Une cuisine sans focus particulier ; quelques rappels à des ingrédients locaux mais c’est plutôt assez international.

Pour commencer une poupe de poisson et fideus. Un bouillon pas très parfumé qui sent peu le fumet de poisson avec des pâtes, de fins vermicelles. Comme soupe de poisson, on peut faire mieux.


Des petits rouleaux au bacon et fromage avec une sauce aïoli et une compote d’oignons caramélisés. Bacon a peine perceptible, c’est correct mais sans grand intérêt gustatif.


En plat principal, des filets de grondin avec un riz vert et un pesto de fruits secs. Poisson de la famille du rouget à chair blanche, juste poêlé, avec un riz basmati et une sauce malheureusement un peu fade à base de fruits secs et de verdure non identifiée.


Et des rigatoni avec une sauce crémeuse de légumes de saison, courgette, courge et poireaux. Pâtes trop cuites, sauce assez fade comme d’ailleurs l’ensemble du repas. Je ne rajoute que très rarement du sel à une assiette mais la ce fût nécessaire.


Et un simple mais bon « Mel y mato » en dessert.


Certes l’endroit est vraiment sympathique, l’ambiance alternative-chic, mais la cuisine est assez quelconque. Pas que cela soit mauvais mais il n’y a aucune passion dans les assiettes, peu de saveurs, tout est très fade. Mais comme je l’ai déjà dit, pour moins de 12 euros, on ne peut pas non plus être trop exigeant. Une halte néanmoins sympathique pour le lunch, vous serez prévenus.