mercredi 18 octobre 2017

Autentik Club, Badalona




Badalona se trouve non loin de Barcelone et reste joignable en métro en utilisant la ligne L2. Dernier arrêt, dix minutes de marche en traversant la petite ville et vous voilà le long de la mer. Balade reposante, calme le long de celle-ci, plage un peu déserte, plein soleil, la mer bleue, que du plaisir. C’est aussi ici que se trouve une sympathique adresse, celle de l’« Autentik Club » que j’avais découvert au mois d'avril et où nous avions passé un excellent moment.


Toujours aussi agréable que d’arriver dans cette grande salle avec vue sur la grande bleue, le lieu est comme la première fois exclusivement fréquenté par les locaux, souvent de grandes familles avec enfants. Une foule d’habitués qui arriveront ce dimanche en grande majorité vers les 15 :00 et comme la première fois une réservation absolument nécessaire.  Le lieu est définitivement ce qui peut se faire de mieux en tant que « chiringuito » encore que l’on soit plus dans un vrais restaurant qu’une cabane de plage.





Vous pourrez toujours essayer de faire une réservation à l’extérieur mais sachez que très souvent la terrasse est en plein vent, du moins sur le devant. Vous pourrez toujours si vous le souhaitez y aller prendre le café en fin de repas sur la partie droite de celle-ci où se trouve même des canapés.



Et ce fut toujours un plaisir de faire un tour entre la cuisine, le comptoir où sont exposés les plats servis comme tapas froids ainsi que le joli cellier.




Ambiance marine, charme incontestable, un endroit finalement assez différent de ceux du bord de mer de Barcelone avec beaucoup d’authenticité.



La carte aurait changé depuis notre première visite mais à vrais dire, je ne vois pas trop en quoi. De toute manière nous sommes venus pour poissons et fruits de mer qui ici furent vraiment remarquables. Premier amuse-bouche ou plutôt tapas, des beignets de morue avec une sauce romesco. Cela semble être plutôt simple mais croyez-moi, l’une des fritures les plus compliquée. Déjà cela sent bien la morue, ensuite le tout est vraiment soufflé, léger et sans trace d’huile, déposé sur un peu de la typique sauce catalane et un peu de ciboulette.


A nouveau l’incontournable pain à la tomate et huile d’olive vierge, mais ici aussi d’une qualité irréprochable avec surtout une excellente huile.


De très bonnes moules à la marinière du delta de l’Ebre non loin de Tarragone. Un peu plus grande que les moules de bouchot mais plus semblables à ces dernières que ce que l’on qualifie souvent de moules espagnoles.


Et à nouveau d’exquis calamars à l’Andalouse. Vraiment tendres, sans trop de panure, pas de goût d’huile. Combien de fois j’en ai mangé…et rares sont ceux préparés comme ici !


Une belle surprise avec leurs croquettes maison qui semblent ou plutôt sont bien goûteuses et doivent contenir de l’encre de seiche au vu de la couleur. Je ne sais pas comme ils font ici, mais toutes leurs fritures sont des modèles du genre,


S’il y a une pointe de déception cette fois-ci c’est avec le turbot à la braise qui n’a rien avoir avec ma première expérience. J’apprends que celui-ci est d’élevage alors qu’au mois d’avril il était sauvage et de plus pour deux personnes, ce qui fait une grande différence. Accompagné simplement de quelques légumes comme aubergine, poivron rouge et oignons.


Question desserts, tout est fait maison. Leur tarte tatin qui n’en a que le nom est un vrai dessert familial, plus une tarte aux pommes avec une excellente pâte, bien caramélisée sur le dessu, une vraie gourmandise.


Leur tarte au citron est l’une des meilleures que j’aie mangé, un peu dans le style des « key lime pie » mais sans citron vert. Dans le genre tout aussi gourmande et parfaite.


Question vin, évidemment un blanc un peu choisi au hasard car la carte ne propose pas grand-chose que je connais. Le choix d’un Verdejo du Rueda 2016 José Parienté s’avéra adapté à ce repas, une belle attaque en bouche, frais et gourmand.


Un endroit que j’aime, où l’on sent bien, où l’accueil et le service sont toujours parfait. Une cuisine locale, de la mer, des préparations parfaites, une adresse où l’on vient ou revient.