lundi 9 octobre 2017

El Sortidor de la Filomena Pagès, Barcelone




Des connaissances quelques jours de passage à Barcelone, mais où biens-donc les amener ? ce n’est pas l’embarras du choix mais on réfléchira plutôt à deux fois qu’une car si l’on veut quelque chose d’authentique, quelque chose avec du charme et de préférence avec de l’histoire, dans un quartier non touristique, sans tomber dans une cuisine autre que locale et surtout pouvoir manger une cuisine de saison, ce genre d’établissement ne sont pas légions,  sans oublier le côté des prix raisonnables. Ce qui me vint rapidement à l’esprit c’est de retourner dans le très agréable « El Sortidor de la Filomena Pagès ». Je ne reviendrai pas sur l’histoire du lieu que vous pourrez découvrir ou redécouvrir sur cette page

Dans la mesure du possible, j’essaierai de choisir des assiettes qui ne furent pas celles de notre première visite mais impossible de manquer de prendre leur pain de coca accompagnée de bonnes tomates, d’ail, d’huile d’olive que l’on trouve sur la table mais aussi leur aïoli. On se débrouille seul et confectionne ses tranches.


Aujourd’hui de classiques « patatas bravas » qui sont exactement comme je les aime, à savoir sans une sauce finalisée avec le mélange de mayonnaise et de piment préparée à l’avance mais l’un sur l’autre avec son petit mélange personnel. C’est aussi un moyen pratique pour doser le niveau de force, d’apprécier la qualité de cette sauce pimentée et de sa mayonnaise ou aïoli. Les pommes de terre sont très bien rôties, peu grasses, et les sauces excellentes.


La aussi, rebelotte avec l’aubergine farcie avec du bœuf, porc, boudin noir, recouverte de miel et un croustillant de parmesan.  La farce est toujours délicieuse et fine, l’association de miel est toujours un plaisir ainsi que la tuile qui apporte de la texture à cette assiette.


On reprendra cette judicieuse association de figues, tomates et fromage frais « mato ». Les tomates de diverses sortes coupées en petit morceaux avec ce fromage local dans un style ricotta, cette huile d’agrumes et la douceur de la figue. Un plat simple mais de grande fraicheur.


Une nouvelle assiette avec des calamars sautés avec des haricots « Perona », des oignons et du jambon ibérique. Une jolie assiette avec quelques fleurs sur le dessus. Ces haricots sont en fait des cocos plats qui appartiennent à la grande famille des haricots verts. Dans celle-ci, ils font partie de la variété dite mange-tout. C’est bien assaisonné et gourmand.


Egalement dans les nouveauté le poulpe avec un parmentier, des oignons caramélisés et de l’huile pimentée. Une variation excellente du poulpe à galicienne avec ici une transformation de la pomme de terre en crème mais aussi des rondelles sur lesquelles se trouve la compote d’oignons.


Une viande assez tendre, un filet de Gérone qui s’avère être du veau et servi avec des pommes de terre frites maison.


Les escargots rôtis en plaque avec un aïoli. Ces escargots de Catalogne n’ont finalement pas beaucoup de ressemblance avec ceux de Bourgogne mais sont plutôt ceux appelés petits gris. Simplement grillés on les trempe dans la sauce.


En dessert, la crème de Sant Josep ou crème catalane qui ici a une apparence plutôt assez différente et retravaillée. Plus liquide mais très parfumée avec une coque de sucre aérée.


Second dessert toujours aussi délicieux leur fameux « Mel y mato » avec miel, poires au sirop et des amandes.


Question vin on apprécierait peut-être un peu plus de choix et un niveau plus élevé. Ce sont des vins assez simples mais aussi très sagement tarifés car ne dépassent que rarement les 15 euros. Tout d’abord un Avan OK Roble Ribera del Duero, quatre mois de barrique. Un vin jeune, expressif et légèrement corsé.


Suivi d’un Jaume Grau I Grau Pla de Bages Seleccio Especial, un peu léger à mon goût.


A nouveau une très belle soirée chez « El Sortidor de la Filomena Pagès », on appréciera à nouveau cette cuisine de quartier catalane soignée, ces produits travaillés avec soin, ces recettes parfois traditionnelles ou à peine revisitées mais avec de bonnes idées.